Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

MFE-Live.com - Actus Le MANS

Pesage: Ce que ressentent les pilotes aux 24H du Mans

Début de la grande semaine des 24 Heures du Mans avec le traditionnel 'Pesage' qui se tient dans les rues du Mans (dimanche 10 juin de 14 h 30 à 19 heures et lundi 11 juin, de 10 heures à 18 heures) ! Il s'agit en fait de vérifications administratives et techniques pour les pilotes et les voitures, mais c'est aussi une grande fête populaire !

 

Le Pesage, qu'est-ce que c’est ?
Les 60 voitures et les 180 pilotes admis aux 24 Heures du Mans doivent s’affranchir des traditionnelles vérifications administratives et techniques, communément appelées Pesage, qui se déroulent place de la République, en plein centre-ville du Mans ! Les fans des 24 Heures du Mans peuvent ainsi voir et photographier les voitures et obtenir un autographe ou une photo avec un pilote.

Les acteurs de la course passent aux contrôles administratifs qui comprennent la licence mais aussi leur 'matériel' comme  le casque, la combinaison et autres vêtements. Ils sont également pesés. Quant aux voitures, elles sont aussi scrutées sur un pont élévateur et mesurées (les voitures passent sur une plateforme horizontale équipée de lasers et montée sur des balances pour la pesée des machines). Les accessoires de sécurité, le réservoir et autres éléments sont aussi examinés par des commissaires de l’ACO et de la FIA.

Ce que les pilotes ressentent :
Nicolas Lapierre, pilote de l’Alpine A470 - Gibson #36 de Signatech Alpine Matmut (LMP2) : "C’est le coup d’envoi de cette semaine magique. On se retrouve avec toute l’équipe et on voit aussi les autres concurrents passer avant et après nous. De plus, il y a le contact avec le public, c’est un moment sympa…"

Paul-Loup Chatin (Oreca 07 - Gibson #48 IDEC Sport, LMP2) : "C’est assez relax car c’est le jour où on arrive au Mans. C’est surtout une grande joie de démarrer cette grande semaine des 24 Heures après la Journée Test. On rentre dans la vraie aventure du Mans, on se dit : « J’y suis enfin ! » Il s’agit aussi de notre première rencontre avec le public."

Harry Tincknell, pilote de la Ford GT #67 de Ford Chip Ganassi Team UK, LMGTE Pro : "Je suis généralement très excité par ce moment car il s’agit du premier rendez-vous de la semaine des 24 Heures. On est en contact avec toute cette foule ; c'est alors qu'on se rend compte qu’il ne s’agit pas d’une simple course, mais bien d'un événement unique. C’est aussi le premier instant avec l’équipage présenté au complet, c’est un vrai moment de fierté pour moi. C’est une belle marque de confiance de la part de l’équipe de me confier le volant de cette auto. J’aime bien aussi l'occasion de faire la photo de famille officielle avec la ou les voitures, les pilotes et toute l’équipe derrière. Je le répète, c’est une vraie fierté pour moi."

Olivier Beretta, pilote de la Ferrari 488 GTE #70 MR Racing (LMGTE Am) : "J’aime bien ce moment car l’esprit des 24 Heures du Mans a été conservé. Dans certaines autres disciplines, tout est grillagé, on met les fans à distance. Je trouve ça ridicule, car sans eux, il n’y a pas de course ! Là les gens sont au contact des pilotes avec qui ils sont en mesure de discuter, de faire des photos et presque toucher la voiture. C’est bien organisé, c’est bien fait, c'est décontracté - et s’il y a le soleil, c’est encore mieux !"

David Bristol,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus Le MANS - 24h du Mans