Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

Norman Nato: Très près du but à Petit Le Mans...

Norman Nato et ses coéquipiers de l’écurie Tequila Patron-Extreme Speed Motorsport (ESM) sont passés très près d’une probable belle performance à Petit Le Mans, dernière épreuve de l’Imsa WeatherTech SportsCar Championship.

Leur voiture, installée aux avant-postes et à une occasion en tête de la course, a été victime d’un problème mécanique qui les a contraints à effectuer un long arrêt aux stands réduisant à néant leurs chances de décrocher la victoire ou une place d’honneur.

Norman Nato repart à la fois déçu mais plein d’optimisme de Road Atlanta où se disputait la dernière manche du calendrier américain IMSA. Invité à piloter une voiture qu’il ne connaissait pas, sur un circuit qu’il découvrait, dans un championnat au règlement différent de celui de l’ELMS, Norman a étonné par sa capacité à rouler avec les hommes de tête, tous des habitués de l’IMSA. Meilleur temps des essais libres, qualifié en deuxième ligne, Norman a été immédiatement dans l’action aux côtés des meilleurs. Et cela avec des niveaux de consommation très modérés lui permettant d’envisager pour la course des relais plus longs que ses adversaires.

Ces éléments très favorables se sont confirmés dès le départ des 10 heures de course. Installée dans le peloton de tête, la #2 a roulé constamment avec les leaders prenant même le contrôle de la course au 32ème tour. Respectant le tableau de marche, gérant parfaitement leurs consommations, Norman et ses coéquipiers posaient ainsi immédiatement les bases d’une performance prometteuse. Mais dans le 115e tour, après 2 heures 43 minutes de course, le très expérimenté Ryan Dalziel alors au volant de la #2 sentait soudain des vibrations inquiétantes dans la direction. Rentrant immédiatement aux stands, il y passait plus de 10 minutes pour que les mécaniciens du team ESM réparent le problème qu’ils avaient immédiatement identifié : la rupture de l’écrou de la roue avant gauche, qui avait généré un jeu destructeur pour l’axe de fixation.

"Nous avons repris la piste après cet incident mais loin de la tête de la course", racontait Norman après l’arrivée, "Nous savions que la victoire et le podium étaient dès lors, bien malgré nous, totalement hors de portée. Petit Le Mans est une course très exigeante, extrêmement compétitive, ou la moindre défaillance humaine ou technique vous relègue loin de la tête. Devoir renoncer au podium et peut-être à la victoire qui était envisageables, est toujours extrêmement frustrant. Même si je sais que sur une course de longue distance tout peut arriver –y compris ce qui techniquement n’arrive jamais ! Cependant, je repars de Road Atlanta avec une énorme envie de revenir dans ce championnat américain IMSA. D’abord parce que j’y ai pris du plaisir. J’ai beaucoup aimé l’ambiance de travail, l’esprit très sportif qui règne dans le paddock et la qualité des écuries et des compétiteurs. C’est du très haut niveau. Ensuite, je m’y suis senti à ma place. En terme de performances, j’ai montré ce dont j’étais, au minimum, immédiatement capable alors que je découvrais tout. Je sais donc que je peux donner beaucoup plus. J’ai hâte de revenir !"

Communiqué,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus Le MANS - Endurance