Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

Porsche et Michelin remportent Petit Le Mans

- Corvette et Ford coiffent les couronnes de la catégorie GTLM

L’édition 2018 du Motul Petit Le Mans a été très animée, notamment dans la catégorie GT Le Mans, ou huit des neuf voitures engagées ont mené à différents moments de la course.

Ce sont finalement Nick Tandy, Patrick Pilet et Fred Makowiecki, le trio de pilotes affectés par le Porsche GT Team à la 911 RSR #911, qui ont remporté la victoire à Road Atlanta.

La course, longue de 1 000 miles (environ 1 600 kilomètres), avec une durée limitée à 10 heures, s’est déroulée aujourd’hui par des conditions météo idéales. Les partenaires de Michelin -Porsche, Corvette, BMW, Ford et Ferrari- ont pu explorer différentes stratégies de pneumatiques. Ainsi, ils ont donné vie à des belles batailles en quête de la prestigieuse victoire à Road Atlanta, l’épreuve qui clôture la saison IMSA WeatherTech SportsCar Championship 2018. Le tracé, naturellement vallonné, se compose de 12 virages et se développe sur 2,54 milles, soit un peu plus de 4 km, ouvrait quant à lui la porte à différentes solutions.

Oliver Gavin, Tommy Milner et Marcel Fassler, au volant de la Corvette C7.R #4, se sont emparés de la deuxième marche du podium 48 minutes seulement avant la fin de la course, en gérant de main de maître leur dernier arrêt aux stands. Ainsi, le trio Chevrolet a marqué des points précieux, offrant à leurs coéquipiers Antonio Garcia et Jan Magnussen la possibilité de coiffer la deuxième couronne consécutive en catégorie GTLM.

Le BMW Team RLL complète le podium avec John Edwards, Jesse Krohn et Chaz Mostert, qui se partagent le volant de la BMW M8 GTE #24. A souligner que John Edwards avait remporté la pole position vendredi, en réalisant le nouveau record de piste grâce à un chrono six dixièmes plus rapide que la référence précédente.

Porsche et Michelin conquiert les 'majors'
La victoire au Motul Petit Le Mans est la quatrième cette année pour Porsche dans des courses d’Endurance prestigieuses. En effet, la firme allemande s’était déjà imposée aux 12 Heures de Sebring, aux 24 Heures du Nürburgring et aux 24 Heures du Mans. En outre, le trio composé de Patrick Pilet, Nick Tandy et Frédéric Makowiecki faisaient également partie des équipages gagnants de Sebring et du Nurburgring. Ces succès en série constituent une façon idéale pour la firme de Weissach de célèbrer ses 70 ans d’existence.

"Nous avons bien commencé la saison à Sebring (victoire) et avons bien fini ici", a déclaré Nick Tandy. "Nous sommes très heureux d’avoir fait le bon choix pneumatique à la fin de la course. En effet, nous avions adapté les réglages de la voiture aux températures fraîches de la nuit, et il était primordial de choisir le cran de gomme le mieux adapté. Nous avons finalement fait le bon choix et cela a porté ses fruits."

Des records en série
Les cinq constructeurs de la classe GT Le Mans ont tous mené la course au moins une fois. Huit des neuf voitures ont battu le précédent record du tour. Le pilote le plus rapide a été Antonio Garcia, qui a  enregistré un chrono de 1:17,977, tandis que les huit premières voitures de la catégorie GTLM affichaient les meilleurs tours dans un intervalle serré de 0,259 seconde, sur un tour qui demandait en moyenne 78 secondes.

"Nous sommes très satisfaits que toutes nos équipes partenaires aient maintenu un niveau aussi élevé en course", déclare Chris Baker, directeur de Michelin Motorsport en Amérique du Nord.

"Michelin tient à féliciter Porsche pour sa victoire d’aujourd’hui, ainsi que Ford et Corvette pour leurs Championnats respectifs. Une mention particulière va aussi à BMW, qui a réussi la première saison de son nouveau modèle M8. Nous tenons à remercier plus largement l’ensemble de nos partenaires techniques et constructeurs pour leur soutien et pour la confiance qui ont placé une fois de plus en Michelin."

Titres des Equipes et des Pilotes attribués à Corvette
Durant les 11 courses du championnat IMSA WeatherTech 2018, les quatre équipes partenaires techniques de Michelin qui ont disputé l’ensemble de la saison ont remporté au moins une course. Mais la régularité de Corvette Racing a été déterminante pour remporter les championnats pilotes et équipes.

Antonio Garcia et Jan Magnussen ont défendu leur titre et revendiqué la troisième victoire consécutive pour Corvette, après le succès d’Oliver Gavin et Tommy Milner en 2016.

Ford Chip Ganassi Racing a été leader de catégorie avec cinq victoires. Porsche GT Team a gagné trois fois, tandis que BMW Team RLL s’est imposé deux fois. Corvette inscrit au palmarès une seule victoire, mais a obtenu un total de 12 podiums, ce qui lui a permis de terminer la saison à la première et à la troisième place du championnat.

Titre des Constructeurs attribué à Ford
Ford a remporté le titre des constructeurs de la catégorie GTLM au bout de sa troisième saison en IMSA WeatherTech SportsCar Championship, grâce aux performances de sa GT, une voiture radicale par conception.

Les pilotes du Ford Chip Ganassi Racing, Ryan Briscoe et Richard Westbrook, ont remporté trois victoires durant la saison et se sont classés deuxièmes aux Championnats des Pilotes et des Equipes GTLM.

Michelin Raceway Road Atlanta
Durant les jours précédents la course, Michelin avait annoncé la signature d’un accord avec Road Atlanta concernant les droits de désignation exclusifs du circuit. En effet, à partir de 2019, ce circuit de légende sera renommée Michelin Raceway Road Atlanta.

C’est la première fois dans son histoire que Michelin donne son nom à un circuit, alors que le circuit de Road Atlanta est situé à environ 160 kilomètres du siège de Michelin Amérique du Nord, à Greenville, en Caroline du Sud.

Alessandro Barlozzi,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus Le MANS - Endurance