Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

MFE-Live.com - Actus Le MANS

12H d'Imola: IDEC SPORT prend la deuxième place

Résultat très satisfaisant aux 12H d’Imola puisque la Mercedes #17 IDEC SPORT monte sur la deuxième marche du podium. La Porsche #75 termine à la 8ème place au classement 991 Cup, la 28ème au général, en raison de soucis mécaniques.

 

"Ce n’est que du bonheur ! Ça fait un an qu’on court après les résultats, cette année ça nous sourit un peu," s’exclame Patrice Lafargue, à l’arrivée des 12 heures d’Imola, avant de livrer le possible secret des bonnes performances d’IDEC SPORT en ce début de saison. "Nous avons changé le châssis, c’était peut-être notre chat noir l’an dernier. Ce résultat récompense toute l’équipe et ça fait plaisir."

Le week-end Italien avait pourtant commencé loin de cette belle performance puisque la Mercedes AMG GT3 ne se qualifiait qu’en 7ème position dans la fournaise de la région de Bologne, à plus d’une seconde de la pole position. Rien d’anormal, les évènements en piste et le traffic ont empêché la Mercedes #17 de pouvoir aligner un tour parfait. Selon Dimitri Enjalbert, la voiture a un potentiel plus rapide de presque une demi-seconde. "Nous avons juste usé nos pneus en enchainant les tours. Lorsqu’on a passé un train neuf, un concurrent nous a gêné." La Porsche #75 se hisse sur la huitième ligne.

La température avoisine les 40°C dans les cockpits lorsque Dimitri Enjalbert et Stéphane Adler se glissent respectivement au volant de la Mercedes et de la Porsche pour le départ des 12H d’Imola. Pour Dimitri, c’est un départ sans pression: "Pas question d’attaquer, on part sur une longue course, je vais attendre que le peloton s’étire et que les pneus soient chauds avant de tenter de quelque chose." La stratégie est semblable pour la deuxième IDEC SPORT.

Les pilotes enchaînent des relais sans faute et les deux voitures progressent dans la hiérarchie. Après quatre heures de course, drapeau rouge, tous les concurrents prennent la direction du parc fermé. La Mercedes occupe la cinquième place du classement général, la Porsche est en quatrième position du classement Cup.

Samedi matin, Paul Lafargue enfile son casque, prêt à prendre le deuxième départ. C’est Romain Vozniak qui se glisse dans le baquet de la Porsche, déterminé à aller chercher un podium. Aucun des deux ne commet d’impaire lors du restart. C’est reparti pour huit heures de courses.

Les mécaniciens font un sans faute, les pit stops sont bien gérés. En piste, les pilotes IDEC SPORT tiennent un très bon rythme. Malheureusement, la Porsche 991 Cup #75 plonge au classement à cause d’une surchauffe et d’un long arrêt au stand pour régler le problème. La Mercedes AMG rentre également aux stands, mais uniquement pour subir les travaux de routine qui animent une course d’endurance. « Sur une course de 12h, on sait qu’il faut changer les plaquettes de frein. Nous avons préféré intervenir tôt sur la #17 et ne pas attendre d’avoir une pédale molle, ça permet de rester serein, » confie Max, chef de voiture sur l’AMG.

Les dernières heures de compétition n’auront pas suffit à la #75 pour remonter sur ses concurrents. Stéphane Adler, David Abramczyk et Romain Vozniak terminent à la 28ème position au général, la 8ème dans la catégorie Cup. « C’est une très grosse déception mais c’est la course, » commente Romain Vozniak.

Patrice, Paul et Dimitri ont su profiter des évènements de course et de solides chronos pour décrocher la deuxième place ! Ce podium récompense les efforts de toute l'équipe IDEC SPORT.

"Nous avons tous fait des relais solides. J’ai pris beaucoup de plaisir dans mon dernier relais à protéger notre deuxième place. La voiture de derrière a porté une cinquantaine d’attaques mais ce n’est pas passé, même si nous étions en pneus usés," rapporte Dimitri Enjalbert.

Paul Lafargue est également tout sourire : "Nous avons bien roulé, tout en profitant des différents incidents de course. On doit être une des seules voitures à n'avoir aucune marque sur la carrosserie. On peut être satisfaits !"

Cette deuxième place vient clôturer une épreuve d’endurance forte en rebondissements qui aura servi de dernière préparation à Paul Lafargue avant les 24H du Mans. IDEC SPORT a rendez-vous avec le mythique double tour d’horloge les 16 et 17 juin. L’Oreca LMP2 prendra part à la journée test dès la semaine prochaine.

Fabrice Thomazeau,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus Le MANS - Endurance