Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

MFE-Live.com - Actus Le MANS

Michelin au 'top' à Sebring

La gamme de pneus Michelin pour les basses températures a été conçue comme l’une des options pour les équipes de la catégorie GT Le Mans (GTLM), à utiliser notamment quand la surface de la piste est inférieure à 30°C.

 

Aujourd’hui, ces mêmes pneus Michelin se sont bien comportés en dehors de leur fenêtre d’utilisation habituelle, puisque Porsche et BMW, qui les ont chaussés durant la majorité de la course, ont réussi à monopoliser le podium des 12 Heures de Sebring, deuxième étape du championnat IMSA WeatherTech SportsCar 2018.

"Notre philosophie consiste à concevoir des pneus performants sur un large éventail de situations et par des conditions variées. En championnat IMSA, la compétition entre les équipes est extrêmement serrée. Nos partenaires ont donc décidé de repousser les limites, en capitalisant sur la polyvalence des pneus Michelin pour maximiser la performance en course, sur une piste certes chaude et bosselée, mais très rapide", déclare Chris Baker, directeur de Michelin Motorsport en Michelin Amérique du Nord.

"Nous nous attendions à une augmentation d’une dizaine de degrés durant les premières heures de course par rapport aux 28°C mesurés lors du départ donné à 10h40. Ensuite, nous pensions que l’asphalte aurait frôlé les 50 degrés à la mi-course, pour chuter progressivement d’environ huit degrés au fil des heures après le coucher du soleil. Nos prévisions se sont confirmées exactes avec un écart inférieur à deux degrés !", conclut Chris Baker.

Porsche s’impose
En dépit de l’évolution des températures, Porsche et BMW ont prolongé l’utilisation de leurs pneus Michelin 'basses températures' pendant une grande partie de la course. C’est ainsi que Porsche est parvenu à s’imposer sur les 6 kilomètres du Sebring International Raceway, en signant la première victoire 'majeure' pour la Porsche 911 RSR de dernière génération.

"Nous avons travaillé sur les réglages de la voiture durant les essais aussi bien de nuit qu’en journée, sur la base des plages de température de la piste", a déclaré Nick Tandy. "Nous savions déjà avant le départ que les pneumatiques Michelin 'basses températures' allaient être les plus adaptés, notamment pendant les phases finales de la course. Au fil des heures, l’équipe a vérifié le bien fondé des prévisions. En outre, nous nous sommes rendu compte que le caoutchouc qui s’accumulait sur le tracé s’engrenait assez naturellement avec nos pneus Michelin…."

La victoire de Sebring complète un cycle personnel pour les pilotes d’usine Patrick Pilet et Nick Tandy, qui se sont ainsi imposés dans les trois plus longues courses d’endurance du championnat IMSA, après le succès de classe à Daytona en 2014, et la victoire historique au classement général du Petit Le Mans, décochée sur piste mouillé en 2015. A noter que la même année, Nick Tandy a aussi remporté les 24 Heures du Mans.

Sur le podium des 12 Heures de Sebring 2018, le trio Pilet/Tandy/Makowiecki a été rejoint par les coéquipiers de la 911 RSR n°912 : Laurens Vanthoor, Earl Bamber et Gianmaria Bruni, qui ont terminé sur la troisième marche.

BMW rebondit
En retrait lors de la Rolex24 at Daytona en ouverture de saison, à Sebring le BMW Team RLL remporte la deuxième place avec les pilotes Alexander Sims, Connor De Phillippi et Bill Auberlen, qui était à son 25 ème départ sur ce circuit.

Il faut ajouter aux succès de BMW lors de ce week-end, la pole-position réalisée par Connor De Phillippi, ainsi que le meilleur tour en course établi par le nouvel arrivant Jesse Krohn.

Ce dernier, n’a pas tardé à envoyer un message à l’ensemble du plateau en GTLM, brisant le record du tour en course déjà lors de son 5ème passage en 1’57.744. Il a ensuite amélioré son temps lors du  21ème tour, en arrêtant le chrono sur 1’57.622 : le tour le plus rapide de la journée.

Rapide, plus rapide … le plus rapide ?
Durant le week-end, les équipes partenaires de Michelin en catégorie GTLM ont fait des choix différents en termes de réglages pour répondre aux exigences particulières du Sebring International Raceway. Un circuit unique, qui se caractérise par l’enchainement de lignes droites rapides, et de virages sinueux, avec une surface bosselée constituée d’un mélange de plaques de béton et asphalte.

Par exemple, en ligne droite, BMW a fréquemment dépassé les 260 Km/h, tandis que ses concurrents, peut-être 'alourdis' par un appui aérodynamique plus important, étaient tous environ 10 Km/h moins rapides. Mais ils récupéraient l’écart dans les virages du deuxième secteur. Ainsi, la bataille a été intense et les quatre premières voitures n’étaient séparées que par neuf dixièmes de seconde pendant sept heures de course.

Encore, Encore !
Après les succès des 12 Heures de Sebring, Michelin fera de nouveau équipe avec l’IMSA et le Sebring International Raceway lors du Michelin IMSA SportsCar Encore, un événement de quatre heures qui se déroulera du 9 au 11 novembre 2018 spécialement pour les pilotes Pro-Am des catégories GT3, GT4, TCR et LMP3.

La possibilité de participer à un événement spécial pour les concurrents Pro-Am, qui sont l’épine dorsale de l’Endurance, combinée à une première opportunité pour certains de rouler sur des pneus Michelin en préparation de 2019, semble susciter un vif intérêt.

La prochaine étape du Championnat IMSA WeatherTech SportsCar se déroulera le 14 avril à Long Beach, en Californie.

Alessandro Barlozzi,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus Le MANS - Endurance