Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PEUGEOT 308 Racing Cup - Best Of Magny Cours 2017

MFE-Live.com - Actus GT Tour

Porsche Vincent Beltoise: Un nouveau podium qui donne faim !

Une nouvelle fois le trio composé par le team Saintéloc, son ingénieur Jean-Pierre Béchu et Vincent Beltoise a démontré son niveau de performance en restant constamment en haut des feuilles de temps du meeting varois et en accrochant un nouveau podium à son palmarès.

 

Sans l’intervention inopportune d’un concurrent, Vincent aurait conservé sa place sur le podium du Championnat. Mais en vrai champion le pilote d’Alès a déjà tourné la page "Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends…."

Pour son dernier opus 2016, la Porsche Carrera Cup a respecté une fois encore la 'tradition' en organisant sa finale sur le circuit Paul Ricard au Castellet. Un circuit unique, qui fait référence dans le monde entier grâce sa situation à mi-chemin entre les 1100 mètres d’altitude de la Sainte Beaume et la mer Méditerranée.

Si le cadre est exceptionnel, que dire des infrastructures de ce complexe automobile : près de 170 combinaisons de pistes envisageables, dont une partie peut être arrosée, un circuit de karting, un aéroport d’affaires international… et surtout pléthores d’innovations pour garantir des évolutions les plus sûres autour d’un tracé dont le dessin original de 1979 est en partie dû à Jean-Pierre Beltoise, l’oncle de Vincent.

"C’est un circuit que j’apprécie beaucoup et que je connais bien pour y avoir couru à de nombreuses reprises dans différentes catégories" explique Vincent "Le tracé alterne des parties sinueuses comme celle située entre la ligne droite du Mistral et les stands avec des portions rapides.

"Comme nous connaissons bien cette piste, nous avons pu anticiper la préparation de ce meeting et rechercher dès les premiers tours la performance lors des essais libres avec des chronos très encourageants."

En effet, le pilote-ingénieur a bouclé les séances de 'libres' avec le deuxième et le troisième meilleur temps. Deux chronos qu’il a confirmé avec une nouvelle première ligne sur la grille de départ de la course 1 du samedi, et au deuxième rang de la grille de départ de la course dominicale.

Course 1. samedi 29 octobre 2016. 16H10
C’est sous un grand et chaud soleil que Vincent Beltoise conduisait sa Porsche 911 Carrera Cup sur la première ligne de départ sur la grille, au côté de celle de Mathieu Jaminet le nouveau champion.

A l’extinction des feux et comme toujours le pilote d’Alès a saisi toutes ses chances en prenant un départ canon qui l’a propulsé après quelques mètres seulement à hauteur du poleman, à l’intérieur de la trajectoire.

Autoritairement, Mathieu a fermé la porte emmenant même Vincent en dehors de la ligne de course. De justesse l’Alésien a évité un contact dans le premier virage en coupant légèrement son élan… et est tombé du même coup sous la menace de Julien Andlauer son co-équipier.

Dans le même tempo et immédiatement, les trois hommes de tête se sont échappés du peloton et ont compté, dès la fin du premier tour, plus de 3 secondes d’avance sur leurs poursuivants !

Bien que collé dans les échappements du leader et malgré son rythme, Vincent n’a pas pu résister à son compagnon d’écurie dans le virage du "double droite du Beausset" qui profitait du grip supplémentaire apporté par deux pneus neufs.

Compté 3ème, le pilote de la Porsche #7 n’a pas abdiqué bien au contraire : le mano à mano entre les 3 pilotes n’a pas baissé d’intensité mais si Jaminet et Andlauer ont signé tous les deux leur meilleur temps dans les premiers tours en course, Vincent Beltoise a été encore en mesure d’améliorer sa cadence jusqu’au 12e passage. Au final, il coupe la ligne d’arrivée 3ème dans les roues de son équipier.

Course 2. Dimanche 30 octobre 2016. 15H30
Installé sur le deuxième rang de la grille, Vincent a positionné sa Porsche aux couleurs de Rockwell Automation derrière la pole position.

Si comme de coutume le pilote gardois s’est montré parfaitement réactif au départ, il n’a pas pu faire la différence avant le premier virage. Au contraire, bloqué par les deux leaders, il devait concéder sa place à Thomas Laurent qui a plongé à l’extérieur dans une manœuvre virile.

Patient, car bien conscient que le titre de Vice-Champion 2016 est en lice, Vincent attendra le double droite du Beausset pour reprendre son bien dans un dépassement à la corde académique.

Compté à 2,5 secondes de Julien Andlauer, le pilote-ingénieur a augmenté rapidement la cadence pour revenir au contact des leaders. Mais après 16 minutes de course, Thomas Laurent resté dans son sillage a joué des épaules pour reprendre la 3e place dans le virage du Pont juste avant l’entrée des stands.

Repoussé hors de la piste, Vincent a tenté de limiter les conséquences de cette attaque mal maîtrisée mais la fumée qui se dégageait de l’arrière droit de sa voiture a laissé présager d’importants dégâts justifiant un passage par les stands. L’intervention des techniciens pour détordre l’aile arrière et empêcher son frottement sur le pneu a été expresse mais le Gardois a été relégué en 12ème place lorsqu’il a repris la piste.

Plus que jamais combattif, il s’est lancé dans un dernier run pour remonter et scorer le plus possible.

A la fin du temps réglementaire, la Porsche # 7 du team SAINTéLOC passe sous le drapeau à damier au 11ème rang.

La réaction de Vincent après le meeting du Paul Ricard : "J’ai quelque part l’impression d’avoir vécu à nouveau le meeting d’Imola…. Nous sommes vraiment dans le coup en performance pure, les chiffres parlent d’eux même que ce soit en essais libres, en qualifications et en rythme de course. Sur la première séance qualificative, je reste pendant plusieurs minutes à 25 millièmes de Mathieu pour finir à O,123 seconde...

"En course, je prends un très bon départ mais la défense énergique de Mathieu m’empêche de concrétiser.

"La seconde course me laisse un goût plus amer. Je ne prends pas de risque au départ car mon objectif est de finir le championnat sur le podium… Je suis dans le rythme des leaders mais je me fais sortir à mi-course par un concurrent qui est à mille lieux d’un accessit au championnat… C’est bien dommage. Surtout pour mes partenaires à qui J’aurais tellement aimé offrir une place sur le podium du Championnat d'autant qu'ils étaient venus en nombre ce week-end ! Je suis très heureux d'avoir tissé des liens si étroits et si forts avec eux. Je les remercie une nouvelle fois de leur soutien.

"Il faut tourner la page… mais non sans avoir tiré les leçons. Depuis l’an dernier nous avons beaucoup progressé même si la position finale au championnat ne change pas. Nous avons signé 3 premières et 3 deuxièmes lignes en qualifications, et également 3 podiums sur les 6 meetings du calendrier et nous sommes restés dans le jeu jusqu’à la dernière course pour empocher la médaille d’argent au Championnat. Donc le résultat de cette saison 2016 est positif.

"Nous avons démontré notre capacité à définir des sets up efficaces tout au long de la saison quelques soient les pistes et les conditions météos. De mon côté, j’ai progressé au volant et mon analyse technique s’est encore affinée. Sans être présomptueux, je suis dans le coup !

"Tous les éléments sont donc réunis pour viser plus haut. Il faut se servir de cette confiance acquise pour être encore plus audacieux tant techniquement que sur la piste.

"En tout cas, cette saison 2016 est loin de m’avoir rassasié…"

Tanguy Buisson - Quart de Tour,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Circuit - GT Tour