Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PEUGEOT 308 Racing Cup - Best Of Magny Cours 2017

MFE-Live.com - Actus GT Tour

Porsche/V.Beltoise: Un podium et de précieux points !

Décidément le duo Vincent Beltoise / team SAINTéLOC est en forme ! Toujours aux avant-postes, il vient une nouvelle fois d’affirmer tout son potentiel comme le démontre ce nouveau podium et ces points acquis dans des conditions difficiles.

 

Des résultats qui motivent encore plus le natif d'Alès pour aller scorer, lors de l’ultime rendez-vous 2016, les dernières unités et assurer sa place sur le podium du Championnat. Ce que souhaite tout aussi vivement Vincent, c’est de monter sur la plus haute marche du podium...

Avant de revenir en France, sur le circuit Paul Ricard pour la finale de son édition 2016, la Porsche Carrera Cup France a bouclé son tour d’Europe avec une excursion de l’autre côté des Alpes.

Spa, Zandvoort, Barcelone et le Mans était déjà dans les rétroviseurs… mais il manquait d’inscrire au calendrier un autre tracé tout aussi mythique : Imola !

Au cœur de l’Emilie-Romagne, dans le berceau des plus prestigieuses marques automobiles italiennes, l’autodromo Enzo et Dino Ferrari est un monument de l’histoire du sport automobile pour avoir accueilli pendant un quart de siècle le Grand Prix de Formule 1 de la République de San Marinno, le 5ème plus petit état du monde.

Un tracé unique qui tourne dans un sens anti- horaire, l'un des rares en Europe, et dont certaines des longues lignes droites sont entrecoupées par des chicanes.

Un tracé exigeant aussi pour les moteurs et rythmé par un relief important.
Rien cependant qui n'a pu déstabiliser Vincent Beltoise : dès les essais libres, le pilote alésien signe la 2ème meilleure performance de la première séance.

Un chrono qu'il améliorait dans la session suivante de 'libres' puis lors de la première qualification (4ème temps). Un effort constant qui sera récompensé par le 3e chrono de la 'Qualifs' 2, à moins de 3 millièmes de la première ligne...

Course 1. Dimanche 2 octobre 2016. 10H30
Pour Vincent Beltoise le tour de mise en grille a été plutôt instructif : le pilote d’Alès a pu déceler ici et là nombre de pièges laissés par la pluie survenue quelques heures auparavant. Voilà donc qui devrait provoquer des 'surprises' pendant cette première épreuve italienne ! D’ailleurs, de sa place sur le second rang de la grille, Vincent a analysé que le bitume était plus sec au milieu de la piste… Le grip devrait donc y être meilleur.

Une observation que le pilote ingénieur a validée dès le tour de chauffe et qu’il a mis logiquement en pratique au départ de la course : quelques mètres seulement après le coup d’envoi, la Porsche aux couleurs Rockwell Automation est déjà comptée 3e dans les roues de J.De Narda et M. Jaminet le leader. Soit déjà une place de gagnée !

Dans ce trio, qui a pris rapidement le large à un train d’enfer, Vincent a eu une position idéale de chasseur : sur ce circuit de hautes vitesses l’aspiration est un facteur important comme le prouve le meilleur secteur 1 de la Porsche SAINTéLOC, réalisé dans le troisième tour.

Un effort qui a été cependant stoppé par l’intervention du Safety Car motivée par la sortie de piste d’un concurrent. Après de longues minutes, les débats ont pu reprendre mais pour un temps seulement car deux voitures, après un contact, se sont immobilisées en milieu de piste imposant une nouvelle neutralisation sous safety.

Lorsque les drapeaux verts ont été de nouveau agités, il ne restait que 10 minutes de course. 10 minutes d’une âpre bataille entre les 3 leaders mais qui n’a pas connu de changement au classement même si Vincent a été plus rapide que J. De Narda en fin d'épreuve.

Au final, Vincent Beltoise est donc passé sur la ligne d’arrivée en 3e position, synonyme d’un nouveau podium cette saison.

Course 2. Dimanche 2 octobre 2016. 15H30
Pour cette antépénultième course de la saison, Vincent Beltoise a placé sa Porsche 991 GT3 Cup sur la 3e place de la grille.

A l’extinction des feux, le Gardois a montré une nouvelle fois sa vitesse de réaction et sa maîtrise des départs : ce n’est qu’à l’approche de la chicane du Tamburello que Mathieu Jaminet a pu repousser son attaque tandis que Joffrey de Narda est revenu à hauteur de la Porsche bleue et blanche… tellement proche que les deux voitures se sont touchées.

Si Joffrey De Narda a dû rendre définitivement les armes, Vincent est parvenu à repartir mais avec un train avant copieusement déréglé à tel point qu’un passage par les stands pour un contrôle s’est imposé.

Reparti bon dernier, le pilote-ingénieur a mis cependant un point d’honneur à aller jusqu’au bout de cette course, bien que sans direction assistée grâce à une parfaite condition physique ! Dans son escarcelle sont donc tombés les points de la 9e place. Une moisson qui sera à n’en pas douter, importante à l’heure du décompte lors de la finale sur le Circuit du Paul Ricard fin octobre.

La réaction de Vincent après le meeting d'imola : "Je monte une nouvelle fois sur le podium après la course 1.

C’était une course difficile en raison des conditions de piste gras mouillé et piégeuse à certains endroits.

Mais avec Jean Pierre Béchu et le team SAINTéLOC, nous avions déterminé la bonne stratégie pour être très efficaces dès le début de course. D’ailleurs, dès le départ je parviens à faire la différence. Nous étions vraiment bien ! Je bute ensuite sur Joffrey qui défend fermement sa place alors que je suis plus rapide. Puis notre élan a été coupé par les deux Safety Car qui nous pénalisent assez car ils ont haché la course.

Au départ de la seconde épreuve, je parviens tout à me porter à la hauteur de Mathieu Jaminet. Mais à l’approche de la première chicane du Tamburello je n’ai pas insisté. J’étais à ce moment en bagarre pour la première place et j'imaginais avoir encore devant moi une demi-heure de course pour faire la différence. Dans ma tête,  la 3e position était déjà derrière moi depuis plusieurs centaines de mètres…

Malheureusement, Joffrey a tenté de reprendre sa place et nous nous sommes touchés. Ma direction a beaucoup souffert dans le contact et j’ai préféré faire vérifier que je pouvais continuer sans risque. Je ressors des stands en fin de peloton mais j’engrange malgré tout 7 points qui seront importants pour le décompte final.

Dommage, car comme l’a démontré mon coéquipier avec qui nous avons des réglages très similaires, nous étions largement dans le coup et les autos préparées par SAINTéLOC étaient vraiment bien.

J'ai pu disposer également d'une voiture parfaitement bichonnée par Gaëtan, mon mécanicien que je tiens à remercier.

Maintenant, Cap sur le circuit du Paul Ricard pour, je le souhaite, finir la saison le plus haut possible. Les qualifications seront décisives et il faudra partir devant… Mes objectifs sont clairs : finir sur le podium du Championnat et monter sur la première marche !"

Quart de Tour - Tanguy Buisson,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Circuit - GT Tour