Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PEUGEOT 308 Racing Cup - Best Of Magny Cours 2017

MFE-Live.com - Actus GP

GP2 Monza: Pic privé d'un podium potentiel

- Meilleure qualification de l'année pour le Français

Arthur Pic n'a pas pu monter sur le podium des GP2 Series à Monza (2-4 septembre) à cause d'une collision avec Sergio Canamasas lors d'une Course Principale très animée.

Le pilote français conservait de bons souvenirs du légendaire circuit italien, où il avait terminé deuxième de la Manche Sprint il y a tout juste un an. Dès les essais qualificatifs, il était dans le bon rythme et signait un excellent quatrième chrono, son meilleur résultat de l'année dans cet exercice.

Une pénalité infligée à Antonio Giovinazzi lui permettait de grimper sur la troisième place de grille, avec un objectif précis au bout de 30 tours : un deuxième podium cette saison après l’Allemagne.

Le pilote Rapax a pris un départ fantastique, dépassant Artem Markelov dans la première chicane même s’il s’est retrouvé tassé dans l'échappatoire. Arthur s'est ensuite battu en tête de la course avec Pierre Gasly. Malgré plusieurs tentatives audacieuses, il n'a pas réussi à doubler son compatriote.

Ses pneumatiques ont alors commencé à se dégrader et le Montilien s'est de nouveau retrouvé derrière Markelov, avant de le passer à nouveau. Les commissaires ont toutefois jugé qu'Arthur n'avait pas assez ralenti dans le premier secteur, après son bref passage hors-piste lors du dépassement sur le Russe. Pic a dû ainsi purger une pénalité de cinq secondes lors de son arrêt au stand réglementaire pour passer en gommes medium.

Le Drômois est ressorti des stands aux portes du Top 10, et a alors tenté de passer Canamasas à l'intérieur, dans la deuxième courbe de Lesmo, avec la quatrième place virtuellement en ligne de mire.

Arthur s'est retrouvé coincé à la corde, son train arrière s'est dérobé et il a touché le pneu arrière droit de l’Espagnol, envoyant bien malgré lui le pilote Carlin en tonneau.

Les commissaires ont ensuite jugé que Pic était responsable de cet accrochage et l’ont fait reculer de trois places sur la grille de la Manche Sprint du dimanche. Arthur est parti depuis les stands et a entamé une belle remontée. Malgré un rythme élevé pendant toute la course, le Drômois a dû se contenter de la 12ème place sous le drapeau à damier, avant d’être promu au 11ème rang suite à la pénalité infligée à Nicholas Latifi après l’arrivée."

La dixième et avant-dernière étape des GP2 Series 2016 aura lieu à Sepang, lors du Grand Prix de Malaisie (30 septembre – 2 octobre), avant la grande finale d’Abou Dhabi fin novembre.

Arthur Pic : "Ce fut un bon vendredi, j'avais un nouveau moteur qui fonctionnait bien. J'étais dans le bon rythme, comme l'ont prouvé mon neuvième temps des essais libres et mon quatrième chrono en qualifications. Cela faisait du bien de retrouver un solide niveau de performance, je pouvais vraiment sentir la différence.

"Antonio Giovinazzi a pris une pénalité donc j'ai encore gagné une place sur la grille du samedi. J'ai pris un bon départ et j'étais deuxième à la fin du premier tour. J'ai alors tenté plusieurs fois de dépasser Pierre Gasly mais il a fermé la porte : c'était une belle bagarre. Avec Artem Markelov, je me suis retrouvé à la lutte pour la deuxième place et j'ai pris une pénalité de cinq secondes parce que j'ai coupé la chicane en le re-dépassant.

"Après mon arrêt au stand, je me battais avec Sergio Canamasas, avec la quatrième place en vue. Je suis arrivé dans la deuxième courbe de Lesmo à côté de lui, il m'a vu mais n'a pas levé le pied et nous nous sommes touchés. Il est parti en tonneau et je me suis arrêté dans le bac à gravier. C'est dommage mais cela fait partie de la course et le principal reste que Sergio n’est pas blessé. Je suis ensuite allé m'expliquer auprès des commissaires et ils m'ont infligé une pénalité de trois places pour la course de dimanche.

"Pour la Manche Sprint, j'ai dû m’élancer depuis les stands. Ma voiture marchait vraiment bien. J'avais un excellent rythme et j'ai réussi à remonter jusqu'à la 12ème place, ce qui rend le déroulé des événements d’autant plus frustrant. Raffaele Marciello, qui est parti en queue de peloton comme moi, a terminé cinq secondes plus loin, alors qu'il avait fini deuxième samedi. Cela montre bien que nous étions rapides ce week-end. C'est vraiment dommage.

"Je ne connais pas le circuit de Sepang, donc ce sera une surprise. Les GP2 Series n'y sont plus allés depuis quatre ans, la plupart des pilotes découvriront ainsi le tracé. D'ici là, nous avons quelques semaines de repos et je vais en profiter pour aller chez Dallara, afin de travailler sur le simulateur avant cette manche en Malaisie."

Communiqué,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus GP - GP2