Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PEUGEOT 308 Racing Cup - Best Of Magny Cours 2017

MFE-Live.com - Actus GP

GP2 à Monaco: Arthur Pic ouvre son compteur...

Au prix d’un effort vaillant dans les mythiques rues de Monaco, Arthur Pic signe un double top 10 pour ouvrir son compteur points en GP2 Series 2016 ce week-end (26-28 mai). Le Français efface ainsi le souvenir d’une première manche compliquée.

Pourtant légèrement souffrant, Pic parvient à s’adjuger le quatrième meilleur temps des essais libres du jeudi matin.

Le pilote Rapax doit toutefois se contenter du 11ème chrono lors d’une séance de qualifications extrêmement disputée parmi les 22 champions en herbe qui évoluent dans l’antichambre officielle de la Formule Un.

Chaussé de pneumatiques Pirelli super-tendres au départ de la course longue du vendredi, Arthur perd un peu de terrain lors de son premier relais avant de s’engouffrer dans la voie des stands pour observer son arrêt règlementaire dès le huitième tour. Ressorti loin au classement, le Montilien fait ensuite preuve d’une belle maturité pour rester à l’écart des nombreux incidents et périodes de Voiture de Sécurité Virtuelle qui viennent émailler une course folle. S’il franchit la ligne d’arrivée en 11ème position, Pic est promu au 10ème rang suite à la pénalité d’un concurrent.

C’est porté par cette première arrivée dans les points que le Drômois s’élance depuis la 10ème place de grille lors de la manche Sprint du samedi. Arthur gagne immédiatement une position à l’extinction des feux et ne tarde pas à imprimer un rythme soutenu, en témoigne un premier meilleur tour en course. Pic se retrouve alors impliqué dans une formidable lutte à quatre pour le gain de la sixième place en compagnie de Norman Nato, Oliver Rowland, et Artem Markelov, soit le trio de tête de l’épreuve de vendredi.

À mi-parcours, le Français signe de nouveau le meilleur tour en course. Ceci lui permet de creuser l’écart avec ses poursuivants tout en restant sur les talons de Markelov avec pour objectif de lui ravir le dernier point mis en jeu. À deux tours de l’arrivée, l’écart chute sous la demi-seconde. Sur un tracé sinueux et étroit où dépasser relève de la mission quasi-impossible, Arthur doit finalement se résoudre à terminer neuvième. Fort de ce double top 10 prometteur, le natif de Montélimar se rendra sur le tout nouveau circuit de Bakou du 17 au 19 juin pour la troisième manche des GP2 Series 2016.

"Ce fut un week-end compliqué", a déclaré Pic. "J’ai eu des maux de ventre mercredi. Du coup, je me sentais parfois un peu faible même si je ne pense pas que ç’a eu un impact sur mon pilotage. Nous étions dans le rythme en essais libres mais, contrairement à nos adversaires, nous ne sommes pas parvenus à trouver ce supplément d’adhérence qui fait la différence en qualifications. Ils tournaient quasiment une seconde plus vite là où nous avions du mal à gagner trois dixièmes.

"Le scénario de Monaco est bien connu : malheureusement, si l’on ne part pas depuis les deux-trois premières lignes de grille, la course se révèle bien souvent longue. Et avec les différentes périodes de Virtual Safety Car, je ne pense pas que nous étions sur la stratégie optimale. Cela dit, notre rythme restait très correct par rapport aux pilotes qui ont terminé dans les six premiers. Encore une fois, la position de grille a dicté le classement final. C’est néanmoins positif d’inscrire un premier point cette saison même si nous avons des objectifs bien plus élevés.

"Samedi, j’ai pris un bon départ avant de tenter de prendre les points du meilleur tour en course. Je suis parvenu à rester le plus rapide pendant un certain temps, signe que notre rythme était meilleur. Après, Monaco reste un circuit où dépasser est tout bonnement impossible. Résultat : j’étais neuvième au premier virage et occupais la même position à l’arrivée !

"Le circuit de Bakou, où se tiendra la prochaine manche des GP2 Series, sera une découverte pour l’ensemble du plateau. À première vue, le tracé a l’air spectaculaire avec une longue ligne droite et une portion très étroite dans le centre-ville historique. J’ai hâte de m’y rendre. En guise de préparation, je vais effectuer plusieurs séances dans le simulateur avec Rapax. La saison est longue et je ne vois pas de pilote s’envoler au championnat comme ce fut le cas l’année dernière. Les jeux sont beaucoup plus ouverts et si nous engrangeons une belle moisson de points en Azerbaïdjan nous reviendrons dans la course au titre."

Communiqué,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus GP - GP2