Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

MICHELIN prêt pour l'évènement historique Supersebring

Le plus grand événement de l’histoire de Michelin Motorsport se déroulera sur le Sebring International Raceway du 13 au 16 mars. Le manufacturier français équipera pour la première fois 137 voitures (338 pilotes !) lors d’un week-end spécial pour l’Endurance mondiale, baptisé SuperSebring.

 

Deux événements phares de la discipline se succéderont en effet à quelques heures d’écart, sur les 6 kilomètres (3,74 miles) de l’ancien tracé d’un aérodrome situé dans le centre de la Floride : d’une part les 1000 Miles de Sebring dans le cadre du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA (WEC), et d’une autre les Mobil 1 Twelve Heures de Sebring du Championnat IMSA WeatherTech SportsCar.

"Avec 20 constructeurs automobiles présents sur le circuit ce week-end, le défi est de taille et Michelin est prêt à le relever avec motivation et humilité", déclare Matthieu Bonardel, directeur de Michelin Motorsport. "La concentration est de mise pour nos équipes, puisque l’organisation et la logistique demandent une extraordinaire combinaison d’expérience, de rigueur et d’engagement."

Le plus grand événement de l’histoire de Michelin Motorsport se déroulera sur le Sebring International Raceway du 13 au 16 mars. Le manufacturier français équipera pour la première fois 137 voitures (338 pilotes !) lors d’un week-end spécial pour l’Endurance mondiale, baptisé SuperSebring.

Deux événements phares de la discipline se succéderont en effet à quelques heures d’écart, sur les 6 kilomètres (3,74 miles) de l’ancien tracé d’un aérodrome situé dans le centre de la Floride : d’une part les 1000 Miles de Sebring dans le cadre du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA (WEC), et d’une autre les Mobil 1 Twelve Heures de Sebring du Championnat IMSA WeatherTech SportsCar.

"Avec 20 constructeurs automobiles présents sur le circuit ce week-end, le défi est de taille et Michelin est prêt à le relever avec motivation et humilité", déclare Matthieu Bonardel, directeur de Michelin Motorsport. "La concentration est de mise pour nos équipes, puisque l’organisation et la logistique demandent une extraordinaire combinaison d’expérience, de rigueur et d’engagement."

Un support technique sans faille
Entre FIA WEC et IMSA, Michelin accompagnera ses partenaires à Sebring avec 55 ingénieurs et techniciens spécialisés dans les pneumatiques de compétition. Ils mettront leur expérience à la disposition des engagés dans quatre séries et onze catégories différentes (FIA WEC – 31 voitures, IMSA WeatherTech Championship – 38 voitures, IMSA MICHELIN Pilot Challenge – 43 voitures, IMSA Prototype Challenge – 25 voitures). Ils travailleront à partir de trois semi-remorques spécialement conçues et dédiées à l’équipe de support technique Michelin.

« Outre l’accompagnement de nos partenaires dans la définition de leur stratégie de course, nos équipes techniques auront pour mission la collecte des informations et des données », continue Matthieu Bonardel. « Les connaissances acquises sur la piste durant le SuperSebring seront précieuses pour le développement des futurs pneus Michelin, aussi bien dans le cadre de la compétition que pour utilisation routière. Avec un tel éventail de voitures, nous pouvons faire un travail ciblé. La majorité de nos partenaires sur circuit ayant choisi Michelin pour équiper leurs modèles de série en première monte, le travail que nous mènerons à Sebring servira à renforcer nos acquis et à mieux cibler les besoins des constructeurs pour leurs propres clients ».

Selon des estimations réalisées par les équipes de Michelin Motorsport, l’ensemble des équipes participant aux championnats FIA World Endurance, IMSA WeatherTech SportsCar, IMSA MICHELIN Pilot Challenge, IMSA Prototype Challenge parcourra près de 100 000 km durant la semaine de compétition à Sebring.

Logistique et organisation
Michelin acheminera à Sebring 16 000 pneus MICHELIN Pilot Sport, lesquels seront stockés et montés dans le paddock. Bien qu’il n’ait plu qu’une seule fois (2016) pendant les 12 Heures de Sebring au cours des 20 dernières éditions, Michelin a inclus 5 800 pneus pluie dans le paquetage.

Naturellement, les partenaires de Michelin n’utiliseront qu’une partie de cette dotation. Selon les conditions de course ils pourront choisir entre les différents mélanges proposés, mais aussi utiliser les pneus pluie en cas de piste mouillée.

Michelin utilisera 21 semi-remorques pour transporter les pneumatiques pour l’IMSA, auxquels il faut ajouter neuf containers de 12 mètres de long (40 pieds) pour les enveloppes du FIA WEC, lesquelles ont été acheminées depuis l’Europe par bateau, puis par camion. À titre de comparaison, en 2018 à Sebring Michelin ne fournissait que cinq équipes et neuf voitures dans la catégorie GTLM, pour un total d’environ 1 500 pneus.

Toujours en 2018, aux 24 Heures du Mans, où le pneumaticien français a remporté la course pour la 21ème fois consécutive, Michelin avait apporté 8 800 pneus.

Pour faciliter le suivi des stocks, tous les pneumatiques slicks MICHELIN® Pilot® sont équipés de puces électroniques RFID. En plus des scanners portables, Michelin installera des stations de suivi des pneus RFID aux sorties des pit-lanes IMSA et WEC afin de relever les informations de façon simultanée sur les deux côtés de chaque voiture.

En tant que fournisseur officiel et exclusif de trois catégories IMSA, partenaire choisi par toutes les équipes de la catégorie GTLM, ainsi que par 31 des 34 engagés en FIA WEC, Michelin bénéficiera d’importantes surfaces de travail pour le montage, l’équilibrage et l’assistance aux pneumatiques. Le manufacturier auvergnat va ainsi construire des ateliers couvrant un total de 2 500 m2 (27 000 pieds carrés), dont 2 200 m2, l’équivalent de 24 000 pieds carrés, sous une tente située dans le paddock de l’IMSA WeatherTech.

Jackson Motorsports, partenaire de longue date de Michelin, sera responsable de la gestion du stock, du montage, de l’équilibrage et de la livraison aux équipes pour plus de 30 références différentes de pneumatiques.

Avec des voitures en piste sur une large plage horaire, le SuperSebring représentera un véritable tour de force pour les équipes Michelin, qui travailleront pratiquement sans arrêt pendant quatre jours.

Michelin et Sebring, une relation spéciale
Michelin entretient une relation privilégiée avec Sebring, après avoir remporté la célèbre course de 12 Heures pendant 15 années consécutives (1999 à 2013), juste avant la fusion qui a donné naissance de la série IMSA WeatherTech SportsCar Championship.

Michelin est également le partenaire officiel du Sebring International Raceway. En effet, la firme française sponsorise de façon permanente le pont qui permet aux spectateurs d’accéder au paddock. En outre, avec Audi, Chevrolet Corvette, Ferrari et Porsche, Michelin est l’une des cinq marques qui ont reçu les honneurs du Sebring Hall of Fame.

"Michelin souhaitait accroître sa présence dans le championnat IMSA depuis la fusion entre le Grand-Am et l’American Le Mans Series, dont il était le partenaire", indique Chris Baker, directeur de Michelin Motorsport en Amérique du Nord. "Nous avons réussi à devenir les fournisseurs officiels de l’IMSA à partir de 2019 et maintenant nous sommes au cœur du plus grand événement de sport automobile dans l’histoire de Michelin Motorsport. Lors du SuperSebring, le personnel de Michelin Amérique du Nord travaillera main dans la main avec leurs collègues du FIA WEC, pour offrir les meilleures performances aux pilotes et aux équipes, afin de proposer le plus beau spectacle aux passionnés d’Endurance."

Partie intégrante de l’histoire entre Michelin et Sebring, ce week-end sportif comporte également la deuxième manche de la IMSA Michelin Endurance Cup – la 'course dans la course' du championnat WeatherTech – ainsi que la série IMSA MICHELIN Pilot Challenge. Plusieurs équipes de ces deux catégories ont également eu la chance de courir avec Michelin à Sebring en novembre dernier, lors de la première édition du Michelin IMSA SportsCar Encore, qui met en scène 20 voitures de classes LM P3, GT4 et TCR pendant une course de 4 heures.

Enfin, sur le plan technique, Sebring est un circuit qui génère des contraintes spécifiques sur les pneus. Sa surface bosselée produit une variation des charges continue sur les pneumatiques, alors que la double composition de sa surface offre des niveaux d’adhérence très différents. Par exemple, la moitié du tracé en asphalte s’échauffe rapidement au soleil et peut facilement dépasser les 30°C (86°F), tandis que la température de la partie en béton reste toujours mitigée. En cas de pluie, la capacité du circuit d’évacuer l’eau est limitée, en rendant le roulage difficile.
 
Alessandro Barlozzi,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus Le MANS - WEC