Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

GT4 au Paul Ricard: Paroles de Pilotes...

BMW est devenu le sixième constructeur différent à remporter une course cette saison. L’équipage du BMW Team France, Laurent Hurgon et Julien Piguet, ont devancé Pierre Sancinéna / Pierre-Alexandre Jean (Alpine A110 / CMR) et Olivier Jouffret / Éric Trémoulet (Porsche Cayman / Vic’Team), auteurs de leur troisième podium consécutif. Les frères Olivier et Arnaud Gomez (Maserati GranTurismo / GP 34 by Gemo Motorsport) l’emportent dans la catégorie Am.

Au terme de cette journée animée, les quatre titres du Championnat de France FFSA GT sont encore en jeu avant la dernière course de l’année.

Laurent Hurgon (BMW M4 / BMW Team France) – 1er : "Cette victoire fait extrêmement plaisir. Nous avions la voiture parfaite aujourd’hui et il n’y a eu aucune hésitation. J’ai tellement été réprimandé par les commissaires que je suis ravi de voir que tous mes dépassements se sont faits de manière extrêmement propre ! Le drapeau rouge nous a un peu aidés à ménager la BMW pour la fin de course et Julien a su finir le travail."

Julien Piguet (BMW M4 / BMW Team France) – 1er : "Nous attendions un podium depuis longtemps, et c’est finalement une victoire qui arrive ! Après ma dix-neuvième place ce matin en Q2, jamais je n’aurais cru que l’on allait gagner aujourd’hui. C’est la beauté du GT4, des aléas et des faits de course. Laurent a été excellent. Il m’a donné la voiture en position d’attaque et ce résultat fait plaisir à toute l’équipe et à BMW."

Pierre Sancinéna (Alpine A110 / CMR) – 2ème : "Le premier relais était intense ! Dès le départ, les Porsche ont essayé de me doubler, mais j’ai réussi à garder la tête en freinant un peu plus tard. J’ai tenté de m’échapper, mais les interruptions m’ont empêché de me libérer de la pression de la Porsche et de la BMW. Si la course est plus fluide demain, nous devrions pouvoir saisir notre chance et faire la différence dans les derniers tours comme à Magny-Cours."

Pierre-Alexandre Jean (Alpine A110 / CMR) – 2ème : "Je n’ai pas pu résister à Julien. C’était un beau dépassement, mais il savait aussi qu’il pouvait se permettre de freiner plus tard parce que son moteur compenserait à la sortie. C’est le point fort des BMW et il a saisi sa chance. J’étais un peu impuissant même si j’ai essayé de le décroiser à la sortie, mais j’espère pouvoir finir une marche plus haut sur le podium demain."

Olivier Jouffret (Porsche Cayman / Vic’Team) – 3ème : "Nous avions bien préparé ce rendez-vous et même si nous espérons toujours mieux, nous pouvons nous estimer heureux d’être la première Porsche. Il y a encore de la marge sur les freins, mais nous ne sommes pas trop mal au niveau de la dégradation et cela pourrait jouer à notre avantage demain."

Éric Trémoulet (Porsche Cayman / Vic’Team) – 3ème : "Avec la BMW en difficulté avec ses pneumatiques, j’ai pu prendre l’aspiration sur les deux leaders. J’ai lancé une tentative à deux tours de l’arrivée, mais j’ai un peu trop forcé à Signes et il était ensuite trop tard pour revenir. Notre objectif reste de gagner une course avant la fin de la saison... Et il y en a encore une demain !"

Olivier Gomez (Maserati GranTurismo / GP 34 by Gemo Motorsport) – 1er Am : "J’avais quelques appréhensions avec ce premier virage assez anguleux, mais le départ s’est bien passé et Laurent Hurgon m’a laissé assez de la place. Avec l’interruption, le rythme du premier relais était assez houleux sur le plan de la mise en température des pneumatiques sur la Maserati. Ce résultat nous ravit, d’autant que nous avons pu ramener la statuette de Jules Bianchi sur le podium le week-end où son père est présent pour nous soutenir !"

Arnaud Gomez (Maserati GranTurismo / GP 34 by Gemo Motorsport) – 1er Am : "Après le relais d’Olivier, je n’avais plus qu’à transformer l’essai en gérant. J’étais cinquième au scratch tout au long de la course avant de laisser passer les pros en lutte pour le titre afin de ne pas influencer le sort du championnat. Malgré les apparences, il n’y a jamais de victoire facile. La voiture est longue, dépourvue d’ABS et d’antipatinage et cela demande une gestion permanente à ce niveau. Nos résultats nous laissent toutefois penser que nous avons bien pris la main !"

Rodolphe Wallgren (Ginetta G55 / Speed Car) – 2ème Am : "C’est une bonne opération en vue du titre, mais j’aurais clairement préféré la victoire. Une Audi R8 m’a touché à l’arrière au départ. Cela m’a causé des soucis pour tourner à droite, mais la voiture a tenu le choc. La première place aurait été compliquée à aller chercher, donc j’ai préféré réfléchir et laisser passer beaucoup de pilotes professionnels. J’espère pouvoir terminer sur une victoire demain, mais il faudra voir comment les choses se présentent au niveau du championnat."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Circuit - GT FFSA