Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

GT4 Pau Course2 : Paroles de Pilotes...

En FFSA GT4, une course 2 à rebondissement, passionnante et palpitante jusqu'à son terme. Une heure de ronde avec des relais durant lesquels il fut difficile de connaître le vainqueur de cette manche, la quatrième du calendrier.

 

Pour l'équipe de Pascal Destembert, Pau fut une manne non négligeable puisque l'équipe d'Alès fait le plein au cours du weekend avec les duos Benjamin Lariche / Robert Consani et Pierre Courroye / Douglas Lundberg qui offrent le doublé aux Ginetta G55 de Speed Car !

Benjamin Lariche (Ginetta G55 / Speed Car) : "J’ai pris un départ correct, sans plus. Nous manquions de vitesse de pointe et c’était difficile de doubler Monti, Ayari et Pla. Dans le même temps, je veillais à ne pas faire d’erreur dans l’optique du championnat. Nous avions misé sur des réglages polyvalents, sachant que la pluie pouvait arriver. Ce doublé vient récompenser le travail de l’équipe. Nous ne devons rien lâcher et continuer comme ça."

Robert Consani (Ginetta G55 / Speed Car) : "J’ai récupéré une voiture parfaite. Ceux qui me précédaient n’étaient pas très rapides mais j’éprouvais des difficultés à les dépasser, car la Ginetta manque de vitesse de pointe face aux BMW et aux Audi. J’ai un peu forcé pour prendre la tête, après avoir été partagé entre le fait de penser au championnat et l’envie de gagner à Pau. C’est la folie qui l’a emporté ! Le boulot de Speed Car a été parfait, aussi bien sur le plan technique que sportif. Je redoutais ce week-end mais nous nous en sortons plus que bien, en solides leaders du Championnat de France."

Pierre Courroye (Ginetta G55 / Speed Car) : "En étant vingtièmes sur la grille, nous aurions déjà été satisfaits avec un top 10 ! Je manque encore d’expérience pour les départs lancés et j’ai perdu une place, ensuite j’ai suivi le rythme en évitant les crashes. Après quelques dépassements, je suis remonté en onzième position et nous avons fait un super arrêt pour ressortir huitièmes. Doug a continué le job… Je suis vraiment heureux, cette deuxième place vaut une victoire pour nous."

Douglas Lundberg (Ginetta G55 / Speed Car) : "Pierre avait déjà fait du très bon travail lorsque j’ai récupéré le volant. La seconde partie de course a été particulièrement chaotique. En slicks sous la pluie, il fallait être agressif pour saisir les opportunités. Lorsque j’étais derrière Robert, j’étais parfois un peu plus rapide mais je n’ai pas voulu prendre de risques en l’attaquant. Ça aurait été différent si nous n’étions pas équipiers !"

Mike Parisy (Porsche Cayman / CD Sport) : "Dès le premier virage, la boîte de vitesses est restée bloquée en quatrième. J’ai su que mon relais serait difficile à cause de ce problème décidément récurrent sur la Porsche. J’ai ‘tapé’ dans le châssis pour rester au contact et j’ai tenté un ‘reset’ du système pendant que nous étions derrière la voiture de sécurité. Le résultat brut est tel que nous sauvons des points, mais sans la manière."

Christophe Lapierre (Porsche Cayman / CD Sport) : "J’ai commis une erreur de débutant en sortant des stands, en oubliant que nous étions toujours sous régime de voiture de sécurité. Par la suite, j’avais un problème à l’épingle du Lycée, où je n’avais pas de puissance à la relance. J’ai réussi à gérer tout cela en profitant d’un super châssis. Après la seconde neutralisation, j’ai poussé pour revenir. C’était compliqué en slicks sous la pluie ! Ce résultat est une demi-déception, mais nous prenons sur nous."

Nicolas Gomar (Porsche Cayman / AGS Events) : "Nous avons d’abord raté nos qualifications avec des réglages inadaptés. Lors de mon relais, j’ai gagné beaucoup de positions pour remonter deuxième de la catégorie Am. Nous avons fait notre changement de pilote en même temps que tout le monde, mais nous avons perdu trente-quatre secondes à cause du trafic dans la voie des stands. Puis j’ai fait un drive through qui ne m’était pas destiné à cause d’une erreur de panneautage. Julien [Lambert] a fait une super fin de course, il était très rapide sous la pluie."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Circuit - GT FFSA