Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actualités autres catégories

Autocross et Sprint Car Round 2 à Saint Junien

C’est désormais une tradition, le Circuit de Saint Junien Ville accueille le deuxième round de la Coupe et du Championnat de France d’Autocross et de Sprint Car. Cette année, pour la 35ème édition, le spectacle sera grandiose. Le circuit ultra-rapide avec cette arrivée folle au bout d’une ligne droite hyper spectaculaire devrait ravir les spectateurs qui se masseront encore nombreux sur les abords du circuit.

Si l’on ajoute à cela que Saint Junien est aussi une terre de pilotes, alors vous l’aurez compris, cette édition pourrait bien être le rendez-vous de l’année. Avec un nombre record de pilotes engagés, il ne faudra pas en louper une miette et ouvrir grands vos yeux et vos oreilles.

Super BUGGY : Venu s’offrir une pige à Mauron, David Schwinnen fait l’impasses sur St Junien pour préparer sa rentrée des classes en Championnat d’Europe. Il laisse ainsi la voie libre au Champion 2016, Germain Bouce (Peters) qui doit rapidement creuser l’écart sur ses poursuivants et François-Xavier Bivaud (Mac)qui doit prouver, si c’est encore utile, que sa première place en finale de Mauron n’était pas le fruit du hasard. Jerôme Makhlouf (Peters) sera aussi un client à suivre tout comme les moins jeunes, Roger Calvet (Altec) et Joel Leblond (Propulsion) toujours à l’aise sur le circuit de Saint Junien. Les Bretons seront aussi du voyage à l’image de Christophe Perrichot(Peters), Valery Moulineuf (Propulsion) ou encore Mickael Le Gouellec (Roscross) parmi les favoris. L’armada des châssis MAC sera également bien représentée avec Jonathan Bonhomme, Franck Vullioud, Jean-Michel Pickaert, Christophe Laurencon ou encore le 'petit' dernier, Jimmy Murat. Sébastien Boucard et Bruno Fernandez, tous deux sur Propulsion représenteront la Vendée.  

Maxi TOURISME : Enfin, après avoir signé sa première victoire en Championnat, qui va pouvoir se mettre sur le chemin de Julien Isnard. Le pilote de la Megane aura à cœur de remporter cette dernière pour rendre hommage à son père, disparu il y a quelques jours. Nicolas Dubernet et sa redoutable Clio III sera son plus sérieux adversaire. Ils devront se méfier de Christophe Rigaudiere qui connaît bien les spécificités du tracé de Saint Junien. Emmanuel Filippa continuera son apprentissage de sa nouvelle monture, le pilote du Sud sera confronté au 'clan' Poulain, Freddy sur Clio et Jean-Luc sur Porsche. Jean-Michel Dury, le pilote de Saint Igny de Vers étrennera sa nouvelle Ford Fiesta tandis que Lambert Galland nous revient pour une pige au moins, sur cette épreuve en Haute Vienne.  

Sprint GIRLS : Anaelle Louesdon a scotché tout le monde lors de l’ouverture de la saison, pour autant, elle n’a pas pu conclure. C’est donc le couteau entre les dents que la Bretonne débarque à Saint Junien pour confirmer son choix de disputer ou pas la totalité du Championnat. Une chose est sûre, c’est qu’Elisa Chevillon ne va pas s’en laisser compter, la doucle championne de France au volant de son Roscross sait que le retour de Julie Makhlouf est une nouvelle épine dans son pied. Effectivement, la pilote de Metz a démontré qu’elle n’avait rien perdu en montant sur la deuxième marche du podium à Mauron. Marianne Parthenay (Camotos) sera elle aussi très motivé tandis que Nathalie Le Moal poursuivra son apprentissage au volant du nouveau Roscross. Jessye Murat (Kamikaz) et Mathilde Bivaud (Camotos) pourrait bien faire trembler les plus grande, à l’image de Corinne Edmond (Semog), Marie Papillon (Kamikaz) ou encore Elise Djalim (Kamikaz).  

Buggy 1600 : Vincent Mercier veut effacer le plus vite possible la désillusion de Mauron, le tout nouveau pilote Fast&Speed avait brillé tout au long du weekend sans pouvoir conclure. Lancé à la conquête de sa troisième couronne nationale, il a compris que Damien Crepeau (Propulsion) sera son candidat le plus sérieux mais pas le seul. En effet, pour le plus grand plaisir des spectateurs, impossible de savoir qui va l’emporter puisqu’ils sont nombreux à prétendre 'légitimement' au podium. Florian Guilliny (Peters), Thomas Christol (Camotos), Tony Feuillade (Alfa Racing), Romain Michaud (Fouquet), Claude Feuillade (Fouquet). Fraichement débarque dans cette division, Aymeric Martineau (Roscross) est lui aussi en mesure de l’emporter. Parmi les outsiders de ce weekend, il faudra compter sur Maxim Rigaudière (Peters), Aurélien Daumain (Camotos), Jordan Houssinot (Camotos) ou encore Christophe Morichon (Peters). Bref, vous l’aurez compris, la Buggy 1600 sera certainement la division à suivre ce weekend.  

Super SPRINT : L’année des Maulny ? En montant tous les deux sur le podium à Mauron, les pilotes Roscross ont surpris leur petit monde reléguant les ultras favoris au rang de simple Challenger, du moins sur la première épreuve. La véritable surprise de ce début de saison, c’est Thibault Larricq, déjà bien connu en division reine, il a changé de machine cette saison et est déjà monté sur la deuxième marche du podium à Mauron au volant du MMS (Ex-Priat). David Meat, ultra-favori pour le titre 2018, doit tout de suite se ressaisir, malgré une honorable quatrième place au classement général provisoire. Les pilotes Camotos voudront eux-aussi faire briller leur machine, à l’âge de Paul-Matthieu Fauconnier, Cyril Le Brun, Cédric Peres, Alban Vigot ou encore, Sébastien Degrave, toujours très impressionnant à Saint Junien. La marque MMS sera elle aussi représentée par Jeremy Navail, Christopher Heuga, Pascal Sanchez et le Rallycrossman, Clément Dupont qui semble décidemment fortement apprécié notre discipline. Nicolas Anghendries sous les conseils de son constructeur continuera d’appréhender sa nouvelle monture, le Squal'Car construit par David Drouin. L’écurie Nantaise, Kamikaz, sera largement représenté par Vincent Priat, Xavier Bauer, Benjamin Papillon, Mattia Donolato, ou encore Valentin Clenet qui signait son premier TOP 10 à Mauron.

Communiqué FFSA,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - News