Editorial Raid

  • Johnny, le Dakar et les potes !

    En 2002, l'icône française s'était engagée pour rallier Dakar depuis Arras. Son copilote René Metge et son directeur d'écurie André Dessoude racontent.

    Lire la suite
  • Silk Way Rally 2018: De la Chine vers la Russie

    Près de cinq mois après l’arrivée du Silk Way Rally 2017 qui a consacré Cyril Despres (Team Peugeot TOTAL) en voiture et Dmitry Sotnikov en catégorie camion (TEAM KAMAZ-MASTER), tous les regards se fixent désormais avec attention sur la prochaine édition qui verra la Chine

    Lire la suite
  • Dakar: Le Pérou présente ses 21 péruviens

    - Eduardo Ferreyros, ministre du Commerce Exterieur et du Tourisme, est revenu en detail sur le parcours au Pérou du prochain Dakar qui partira de Lima et sur la campagne de promotion qui a été menée pour le rallye.

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Hearts Of Morocco 2017

MFE-Live.com - Actualités autres catégories

24H Maroc: Le BV2 Sodicars vainqueur sans surprise

Classement général final
1. #3 - JL.Martineau-L.Fouquet-D.Totain (Sodicars Buggy BV2)
2. #11 - P.Sireyjol-FX.Beguin-R.Wissmanns-C.Jeanniard (Cummins Toyota Hilux)
3. #8 - M.Salvatore-A.Coquelle-M.Walocha (Clim Denfert Springbok) 

Étape 4 : les 6 Heures d'Ouled Driss
La 4ème et dernière étape de l'édition des 24 Heures Off-Road du Maroc longue de 50,18 km, se prénommait 'Les 6 Heures d'Ouled Driss'.

Le bivouac se situait à plus de 80km de la base hôtelière, au même emplacement que l'an passé. Le départ s'effectue également de la même manière: cap sur la plus grande dune du coin, puis gauche sur sable... Ensuite, le parcours se divise en secteurs 'cassants', avec de nombreuses bosses à franchir, un bref passage dans un oued à sec et du sable... beaucoup de sable !

La frontière avec l'Algérie n'est pas très loin tout comme les grands ergs de la région de M'hamid... Cela s'appelle les portes du désert. Le vent se charge d'ailleurs de le rappeler ! Les rafales sont cependant moins virulentes que lors des précédentes spéciales et elles ont la bonne idée de se calmer aux alentours de 14 heures. Conséquence immédiate: la température monte d'un cran, heureusement sans atteindre les degrés de la précedente édition.

Avant le départ
#4 – Le problème rencontré par le BMW BV2 Sodicars dans le dernier tour de la spéciale de Zagora (la veille) tenait à un petit fil électrique sectionné à hauteur du coupe-circuit. Mais il n'en fallait pas plus pour le moteur qui refusa tout service ! Quant à la fuite d'huile au moteur, elle reste 'indétectable' : "Cela provient, probablement, de la jauge" pense un technicien de l'équipe de Richard Gonzalez.

#46 – L'équipe Kalvas a travaillé durant 7 bonnes heures pour changer l'embrayage qui a lâché dès le début de la spéciale de Zagora.

#6 – "Pas de souci particulier avec la voiture, ça roule ! Au rythme d'un T2 !"

#24 - "Notre 'bétaillère' se comporte bien, elle n'a connu aucun problème. On se bagarre avec le Toyota #37, ça nous donne un but !"

#31 – "Pas de grosse assistance hier, la voiture va bien, hormis les rapports de boîte, de plus en plus difficiles à passer."

Faux départ...
Dix voitures sont présentes sur la grille. Le départ (toutes les deux minutes) est donné à 9h45. Manquent à l'appel le SSV #31 et les bowlers #7 et #14.
Le tour de reconnaissance habituel n'a pas été effectué, c'est pourquoi Jean-Louis Dronne tient à préciser lors de son briefing un certain nombre de points du road book avant de lâcher les rescapés...

Il semble bien que les indications données par le patron de Forcing n'aient pas toutes été entendues ou comprises... Moins de 30 minutes après le départ, on commence à signaler des concurrents 'tanqués', d'autres égarés, d'autres encore qui tournent en rond. Une seule certitude: personne n'a emprunté la bonne piste !

Jean-Louis Dronne décide alors d'arrêter les voitures et de les regrouper au bivouac. Mais la tâche n'est pas si simple, même avec le concours du petit nombre de commissaires répartis sur le terrain... Les concurrents rejoignent le bivouac au compte-goutte !

Quant au Proto Kalvas #46, il s'arrête définitivement trahi une nouvelle fois par sa transmission.

Ce premier tour raté mérite quelques commentaires
- #3/Laurent Fouquet: "Nous avions roulé durant 90 km, alors que la boucle n'en comptait que 50 ! Ce qui prouve que nous avons beaucoup jardiné !"

- #8/Alain Coquelle: "Dans ces conditions, le GPS devient un outil extrêmement précieux. Ceux qui n'en disposent pas ont dû souffrir..."

Pendant la course
Le temps de ramener le troupeau au bivouac et, un nouveau départ est donné, toujours dans l'ordre du classement de la veille mais, cette fois, les voitures sont lancées toutes les minutes. Modification au règlement quotidien : un seul arrêt de 5 minutes est obligatoire et non deux.

14h10 – Le Toyota #6 du team TMC fait des ronds dans le périphérique du paddock, histoire de vérifier les transmissions. Celles-ci sont mal en point et, de ce fait, l'équipage renonce à reprendre la piste.

14h20 – Arrêt rapide de la #31 Buggy Ecoproto Objectif Dunes à son stand: changement de pilote et une dose de dégrippant pour le levier de la boîte, de plus en plus récalcitrant.

14h25 – Le Nissan #10 Sodicars entre dans la zone des 5 minutes pour un changement d'équipage.

14h27 – Deux minutes plus tard, c'est au tour du Toyota #11 du team Cummins France d'y entrer suivi par le BV2 #3 Sodicars qui le marque à la culotte quasiment depuis le départ !

15h10 – Le Buggy #3 est passé devant le Toyota #11. Ce sera le dernier fait de course avant le drapeau à damier, présenté sur le capot du BV2.

Le meilleur tour en course revient au Toyota #11 du team Cummins France en 34'46"269, soit 86,5 km/h de moyenne.`
 
Etienne Smulevici (Toyota #6 du team TMC – 9ème) – "C'est ma 4ème participation à cette épreuve, car j'avais été séduit dès mon premier engagement. L'an passé, nous avions gagné la catégorie T2, et notre objectif était de faire au moins aussi bien cette année. Malgré nos ennuis d'aujourd'hui, c'est réussi !
"Le découpage de cette édition a été quasi parfait, bien meilleur que celui de l'année passée. Désolé, mais je serai encore présent l'an prochain pour ennuyer les organisateurs de Forcing que j'invite vivement à organiser une étape de nuit. Ce serait super, et apporterait du sang neuf !"

A la surprise quasi-générale, c'est le #4, le BV6 Sodicars, qui remporte l'étape du jour avec 1'46" d'avance sur ses camarades de l'équipe Sodicars, Fouquet/Martineau (Buggy BV2 #3).
"Je dois vraiment sentir le fennec tant il a fait chaud dans la voiture ! L'étape du jour était un peu trop longue et cassante" avertie Boutron pour ne pas dérnager les nezs sensibles ! Propos confirmés par Gilles Billaut, autre pilote du BV6, qui renchérit : "Nous visions la 3ème place du podium, elle est ratée en raison de nos gros ennuis de la veille. Dans cette ultime boucle, la voiture allait bien, et nous n'avions pas d'autre choix que de l'emporter. C'est fait !" Le BV6 remporte donc cette dernière boucle en se classant 7ème au général.

Christian Kobloth (Nissan #24 du CK Team – 7ème de l'étape, 4ème au général) : "J'adore cette épreuve, elle me convient parafaitement bien. J'apprécie beaucoup l'équipe de l'organisation. Côté voiture, rien à dire : nous avons fait zéro mécanique, seulement trois crevaisons sont à déclarer. Autant dire rien. Belle ambiance au sein de l'équipe. Courir dans de telles condition est un vrai plaisir."

Au sein du team Clim Denfert: la 3ème place décrochée hier à Zagora par le Nissan Springbock #8 a mis de l'allégresse dans l'équipe.

Belle satisfaction au sein de la famille toulousaine Objectif Dunes : l'Ecoproto #31 termine 6ème au classement de l'étape et du général. "Nous avons atteint notre but, ils était de terminer au mieux de nos possibilités et de permettre à 6 des 8 membres de notre équipe de piloter ou de co-piloter durant l'épreuve."

Laurent Fouquet, BV2 Sodicars #3 : "Les trois voitures de l'écurie sont à l'arrivée, c'est un grand motif de satisfaction. Nous avons remporté toutes les étapes, signé 3 des 4 meilleurs tours et nous gagnons l'épreuve. C'est un beau résultat collégial. Au-delà de l'aspect strictement sportif, je retiens le fait que nous pouvons tester les voitures en grandeur nature sur 500 km par jour durant 4 jours. C'est un vrai bonheur en constantant que nous avons travaillé dans le bon sens ! Je ne comprends pas que d'autres teams ne viennent pas ici en faire de même..."

Deux autres rendez-vous :
- La Baja de France, du 3 au 5 juin. L'épreuve se déroulera à Mailly-le-Camp, sur un terrain militaire, près de Troyes.
Programme : 2 étapes, 7 spéciales et 455 km.

- Les 24 Heures TT de France, les 10 et 11 septembre 2016. La 24ème édition se déroulera sur un nouveau circuit. Exit Chevannes, bienvenue à Fontaine-Fourches, dans le département 77, à proximité de Bray-sur-Seine et de Provins. 

Classement général final (y compris les abandons)
1. #3 - JL.Martineau-L.Fouquet-D.Totain (Sodicars BV2)
2. #11 - P.Sireyjol-FX.Beguin-R.Wissmanns-C.Jeanniard (Cummins Toyota Hilux)
3. #8 - M.Salvatore-A.Coquelle-M.Walocha (Clim Denfert Springbok)
4. #10 - F.Balocchi-R.Sabatie-F.Maldonado-R.Gonzalez (Sodicars Springbok)
5. #24 - C.Kobloth-M.Bonnafoux (CK Team Springbok)
6. #31 - JY.Beilvert-F.Dubois-M.Dupiech-F.Ganache-A.Legardez-A.Martinez (Objectif Dunes EcoProto)
7. #4 - G.Billaut-P.Boutron-M.Barbet (Sodicars BV6)
8. #6 - F.Deronce-F.Fockenier-E.Smulevicci-G.Michon (TMC Toyota Kzj95)
9. #37 - D.Pemartin-V.Chatel-R.Dutardre (CP Sport&Aventure Toyota LC)
10. #46 - C.Kalvas-S.Bidault (Proto Kalvas Mercedes EvoII)
11. #62 - JP.Ducroux-J.Bocaert (Polaris RZR1000)
12. #7 - A.Bastet-G.Da Cruz (Sofrat Bowler Wildcat)
13. #14 - H.Quinet-ML.Quinet (Bowler Wildcat)


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - 24h Off Road

Rallye-event-2017