Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actualités autres catégories

24H du Maroc Étape 2, les 6 Heures d'Indelsane

Victoire d'étape pour Jean-Luc Martineau, Laurent Fouquet et Didier Haquette !
1. #3 - JL.Martineau-L.Fouquet-D.Haquette (Sodicars Buggy BV2)
2. #11 - P.Sireyjol-FX.Beguin-R.Wissmanns-C.Jeanniard (Cummins Toyota Hilux)
3. #8 - M.Salvatore-A.Coquelle-M.Walocha (Clim Denfert Springbok)

Les conditions de course sont différentes de celles de la veille lors de la boucle de Ouarzazate par le tracé, plus court de moitié (16,85 km contre 38,35) et par les conditions météo.

Si le vent se montre moins violent et pénible, le ciel bleu a quasiment disparu du décor au profit de grosses formations nuageuses qui arrivent sans discontinuer de l'Atlas...
Le bivouac est installé au centre d'un vaste cirque montagneux.

Le parcours de cette étape 2 est superbe : la première partie, parfois sinueuse, est très roulante, et rapide. La fin est également très intéressante, avec une piste au revêtement lisse, quelques pièges toutefois et de jolies bosses ! Entre ces deux secteurs, une zone plus caillouteuse et un passage d'oued était à passer au 'ralenti'.
Le paysage : des étendues plates et arides, et de bien jolies 'montagnettes' qui prennent l'allure de pyramides.

Notons par ailleurs que les crevaisons et les incidents mécaniques ont été beaucoup moins marquants que la veille. Dernier avantage : ce circuit court augmente considérablement le nombre de passages par le bivouac (31 pour les deux premiers, contre 15 hier !), pour le plus grand plaisir des assistances !

Avant le départ
- #46 – Nouveaux ennuis pour le proto Kalvas, de transmission cette fois, qui oblige l'équipage à rouler en 2 roues motrices.

- #62 – Le variateur qui avait provoqué des soucis hier sur le SSV a été revu et corrigé.

- 11 voitures sont présentes sur la grille. Le départ (toutes les 30 secondes) est donné par Jean-Louis Dronne à 10h30. Manquent à l'appel les deux Bowlers #7 et #14, moteurs en cause.
 
Pendant la course...
Comme hier, le Toyota #37 inaugure la liste des incidents avec une crevaison dans son premier tour !

Entamée hier, la bagarre entre le BV2 #3 et le Toyota hILUX #11 reprend de plus belle, dès le baisser du drapeau !

11h30 – Le pilote du Toyota #6 (Étienne Smulevici) est puni d'un 'stop-and-go' de 3 minutes pour ne pas avoir respecté la 'zone 40' au passage de deux CP différents.

12h15 – Galet de courroie cassé sur le Nissan #10.
Nouvel arrêt à 13h00, cette fois pour des coupures moteur. Problème de pompe à essence, d'alternateur ou d'alimentation électrique ?

13h10 – Ennui de démarreur à la sortie du bivouac pour le Toyota #37.
Dans la traversée du bivouac, deux secteurs changent rapidement d'aspect : la zone de freinage qui précède l'entrée du parc est rapidement hachée car les voitures rentrent dedans très vite car, les pilotes retardent leur freinage au maximum ; tandis que l'épingle à gauche qui ramène les concurrents vers la piste prend vite l'allure d'un champ labouré ! Au point qu'il faut l'élargir...

13h15 – Crevaison à l'avant droire sur le Buggy EcoProto #31.

13h55 – Arrivant trop lentement sur la fameuse épingle gauche de sortie du bivouac, le proto Kalvas #46 se plante dans la fine et épaisse poussière du sol défoncé... Les mécanos présents ont vite fait de remettre la voiture sur la bonne trajectoire !

14h00 – Le vent se renforce — il souffle toujours dans la même direction, mais la poussière se fait plus insidieuse encore...

14h30 – Le SSV #62 rentre à son stand : ennui de transmission (boîte de vitesses, boîte de transfert ou pont ?). La réparation sera effectuée demain à Zagora, sous réserve de dénicher les pièces nécessaires.

14h40 – #11 et #3 : les deux adversaires qui bataillent ferme en tête de la course se retrouvent ensemble dans la zone réservée aux changements de pilotes !

16h45 – Joli geste de Jean-Louis Dronne, qui confie le drapeau à damier à Mme Kalvas, laquelle peut ainsi saluer la bonne performance de son pilote de mari — qui classe son proto #46 en 10ème position !

Le meilleur tour de la journée a été signé par Laurent Fouquet au volant du buggy #3, en 10'20"347, à la moyenne de 97,7 km/h.
Au classement, ce même buggy remporte cette étape 2 avec 10'01"213 d'avance sur le Toyota #11 — qui lui aura mené la vie dure tout au long de cette étape !
À la troisième place, on retrouve le Nissan Springbox #8, classé à 2 tours du vainqueur.

Classement Général Provisoire
1. #3 - JL.Martineau-L.Fouquet-D.Haquette (Sodicars Buggy BV2)
2. #11 - P.Sireyjol-FX.Beguin-R.Wissmanns-C.Jeanniard (Cummins Toyota Hilux)
3. #4 - G.Billaut-P.Boutron-M.Barbet (Sodicars BV6)
(cumul des manches, classement à la distance parcourue et ex-æquo départagés par les écarts de temps)

Demain, mercredi 11 mai
Demain, on change d'environnement. Au programme, une liaison libre d'un peu plus de 160 km pour se rendre de Ouarzazate à Zagora. Entre les deux villes, de somptueux paysages de moyenne montagne (avec un col à 1660 m, le Tizi-n-Tinififft, juste avant Agdz), puis la fameuse vallée du Drâa — ses nombreux villages (attention, prudence !), ses palmeraies, ses mosaïques de petites parcelles cultivées, ses kasbahs de terre brune... De quoi faire de belles images.
Journée de déplacement, journée de repos (partiel), journée où l'on pourra mécaniquer tout à loisir... Rendez-vous demain soir à l'hôtel Réda de Zagora.


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - 24h Off Road