Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actualités autres catégories

TT Labourd : Trois chasseurs derrière Louis Dronde

La première étape du Rallye tout-terrain du Labourd au Pays-Basque a été marquée par deux éléments météorologiques, matinée sur le sec, après-midi sur le mouillé. Et si, Mathieu Hirigoyen a pris les devants en regardant le ciel, c’était pour éviter que Louis Dronde n’en soit le patron dès le premier tronçon. Dès l’ES3 (Ziburuko), la pluie fit son apparition et avec de telles conditions, le pilote du Gembo s’est emparé du commandement.

Puis, il grossit son avance au cours des deux autres spéciales de la journée. Louis est rentré dans le parc fermé, au fronton de Ibarron avec 16 secondes d’avance sur le Champion de France en titre Mathieu Hirigoyen, celui-ci roule à domicile, il n’a pas dit son dernier mot d’ici demain soir.
Sur la troisième marche provisoire du podium, Vincent Poincelet précède Laurent Fouquet dont les craintes furent multiples au cours de la journée qu’il qualifia de "compliquée et difficile après l’absence de la direction assistée dans la dernière spéciale" et qui, par chance pour le constructeur-pilote, a été raccourcie lui permettant de rejoindre le parc sans encombre.

Après un début de rallye des plus flatteurs, Loïc Costes, le plus jeune pilote du Championnat, a perdu la construction de sa course dans la dernière spéciale. "Je n’ai pu tourner dans une épingle, j’ai calé et impossible de redémarrer le Fouquet ! J’y ai laissé trente secondes environ…" a-t’il regretté, il pointe à la 10ème place du général.

Par contre aucun regret pour Louis Dronde qui, se retrouve dans la meilleure des postures pour remporter un 6ème succès ! « Je suis très content d’être en harmonie avec mon tableau de marche. Je me suis très bien senti lorsque les pistes sont devenues grasses, en particulier avec le Gembo car, sur le sec je suis handicapé. Demain, je vais soulager la mécanique en essayant de gérer mon avance sur Mathieu, Vincent et Laurent qui vont sûrement attaquer davantage… Je ne suis pas sûr à 100% de réussir mon pari ! » celui de gagner bien évidemment.

Souffrant du dos, avec quatre crevaisons dont deux lentes, Daniel Favy a lâché du lest, le clermontois se retrouve à la 7ème place.
Des problèmes de cardan et une sortie de piste pour la famille Omnes – Cyril et Sylvain – qui ont dégringolé de ce fait à la 26ème place.
Coup de chapeau à Bernard Errandonéa, pilote de rallye-raid, qui, au volant du Buggy Dronde, se démarque en se classant 14ème.

En 2 roues motrices après avoir été dominé par Thibault Flouret-Barbé, Damien Pocheluberry se retrouve en tête. Leur différence est infime, ce qui laisse entrevoir une belle bagarre demain sur les cinq spéciales dominicales. Yann Clévenot a abandonné laissant les deux compères en tête à tête pour la victoire de la catégorie.

Manu Castan et Coralie Desclaux font merveilles en SSV. Le couple équipé d’un Can-Am occupe la 13ème place au général et laisse leurs adversaires à des minutes lumières ! "C'est un super rallye que j'apprécie tout particulièrement. Signer quatre des cinq scrach en SSV, me font oublier la casse de la courroie en 2017. Demain, avec une minute d'avance, je vais gérer et prendre soin de la machine."

Enfin, surprise collégiale en 4x4 de Série avec l’équipage Patrice Daviton et Franck Etchecopar, leaders ce soir, avec un Jeep Cherokee. Patrice et Franck se partagent le volant, ils ont préparé l’engin ensemble, un véritable partage, une complémentarité et une grande complicité. Dans la catégorie, Marion Andrieu venue se faire plaisir sur ce rallye qu’elle affectionne tout particulièrement a abandonné par la faute de l’embrayage de son Isuzu D-Max.


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Tout-Terrain