Editorial Raid

  • Dakar 2018: Le Pérou ouvre son coeur !

    - Présentation du Rallye Dakar 2018 à Paris avec la participation de la délégation péruvienne. Le Ministre du Commerce Extérieur et du Tourisme, Eduardo Ferreyros, était à la tête de la délégation péruvienne lors de la conférence de presse de lancement du rallye, laquelle aura Lima

    Lire la suite
  • Africa Race: 200 concurrents s'élanceront de Monaco

    Pour sa 10ème édition, l'Africa Eco Race accueillera un nombre record de concurrents. Plus d'une centaine de véhicules, soit près de 200 pilotes et copilotes, s'élanceront de Monaco le 31 décembre.

    Lire la suite
  • Les Légendes du rallye-raid par Stéphane Barbé

    Préfacé par Stéphane Péterhansel, ‘Monsieur Dakar’, un superbe ouvrage et une excellente idée de cadeau pour Noël vient de sortir façon de rafraîchir aux 'addicts' du rallye-raid (dont nous faisons parti), les grands moments de cette impressionnante aventure qui fête en janvier 2018 ses 40

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Peugeot 3008DKR on the dunes of Morocco

MFE-Live.com - Actualités autres catégories

24H TT de France: Au petit matin...

Alors que le jour se lève sur le circuit de Fontaine-Fourches, les 24 Heures tout-terrain se poursuivent pour une cinquantaine de concurrents qui ont traversé la nuit et ses pièges ! Elle fut calme, sans pluie, avec une température avoisinant les 9°, favorable donc pour les mécaniques. 

Vers quatre heures du matin, le proto BMC à moteur BMW bi-turbo de l'équipe JMS, piloté par Serge et Alexandre Finkelstein, Nicolas Clerget et Louis Lauilhe, a pris le commandement.

Rien d'étonnant, Jean-Marc Schmit, quintuple vainqueur de l'épreuve connait tous les rouages de cetrte endurance. Cependant, la tension reste d'actualité au sein de l'équipe, les poursuivants ne sont ayx aguêts. C'est en quatre tours que le premier et le huitième sont éloignés, soit à la louche une vingtaine de minutes, l'équivalent d'un changement de roue suite à une crevaison.
 
Louis Lauilhe, le novice de l'équipe BMC a décrit l'état de la piste : "Elle est très belle, très roulante. Il faut juste se méfier de trois zones de freinage un peu défoncées et de quelques ornières où l'on peut déjanter. Elles se repèrent rapidement. Ce n'est que du bonheur en particulier avec un Proto aussi efficace que le nôtre."
 
En SSV, le Yamaha 1000 #9 en tête à la tombée de la nuit, évolue au petit jour entre les 4èmes et 7ème places selon les arrêts au stand. "Nous avons fait rouler pendant la nuit nos pilotes non-professionnels, comme le directeur de Yamaha-France, tandis que Cyril Despres et Jérémie Warnia se reposaient car le rythme était moins rapide. Cela met aussi en avant la facilité d'exploitation de notre engin", a expliqué Thierry Viardot, le team-manager de l'équipe.
 
 


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Tout-Terrain

Rallye-event-2017