Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actualités autres catégories

Rallye du Maroc Etape3: Marathoniens des Sables…

Des dunes et du sable à n’en plus finir : la 3ème étape du Rallye du Maroc 2018 a pris des allures de marathon pour les motards, installés en bivouac au sud de l’erg de Merzouga au terme de plus de 300 kilomètres particulièrement éprouvants. Sur un tracé totalement séparé avec retour vers le QG d’Erfoud après 290 bornes, les autos entamaient, elles, leur journée par le fameux pâté de sable situé à quelques encablures du départ du secteur sélectif.

Au décompte final, c’est le Britannique Sam Sunderland (KTM 450 Rally Factory #5) qui signe le chrono de référence chez les motos, au terme d’une étape menée tambour-battant par son équipier Matthias Walkner (KTM 450 Rally Factory #3), deuxième du jour et nouveau leader au classement général.

Sur quatre roues, ce sont Jakub Przygonski et Tom Colsoul (Mini John Cooper Works #300), les nouveaux vainqueurs de la Coupe du Monde FIA des Rallyes Tout Terrain, qui fêtent leur titre par une victoire après une étape de haute lutte dans le sillage de Nasser Al Attiyah et Matthieu Baumel (Toyota Hilux Gazoo Racing South Africa #306), toujours confortable leader au général.

C’est journée marathon pour les motos sur ce Rallye du Maroc 2018. Avant de quitter le parc d’assistance, ce matin à Erfoud, et s’élancer pour 304 kilomètres de sable, de pistes cassantes et de dunes dans le grand Sud marocain, chacun veillait à bien avoir emporté l’essentiel pour la nuit à passer, sans assistance, dans un bivouac dressé au pied des dunes. A l’arrivée dans ce campement douillet, la mine défaite des marathoniens des sables en disait long sur la difficulté de cette 3ème étape…

MOTOS/QUADS/SSV
La démonstration de Walkner
Parti en tête et ouvrant la piste en compagnie de son équipier et leader Toby Price, l’Autrichien Matthias Walkner (KTM 450 Rally Factory #3) s’est livré à une véritable démonstration de force aujourd’hui. Esseulé devant après avoir perdu son 'team mate' australien, le vainqueur de l’an dernier a poursuivi son ouverture en solitaire sur le dernier tiers du secteur sélectif qui s’achevait par une boucle dans l’Erg de Merzouga. Et si, au final, c’est bien Sam Sunderland (KTM 450 Rally Factory #5), parti de l’arrière après ses ennuis de roue d’hier, qui signe le quatrième scratch KTM en autant de jours, Walkner en profite pour s’emparer de la tête du classement général à l’avant-veille du retour à Fès. Les grands perdants du jour se nomment Toby Price (KTM 450 Rally Factory #8) et Paulo Gonçalves (Honda CRF 450 Rally #4), tous deux piégés par la navigation. L’Australien perd la tête du général et compte désormais près de 6 minutes de retard sur Walkner, tandis que le pilote portugais, arrivé épuisé au bivouac de cette étape marathon, concède près d’une demi-heure et plonge à la 7ème place du général, abandonnant toute espoir de victoire finale. La prise de pouvoir de Walkner resserre également les positions au classement virtuel du Championnat du Monde, dont le titre sera attribué mardi prochain au terme de ce Rallye du Maroc. Puisque Price (81 pts), Quintanilla (80) et Walkner (76) se tiennent ce soir en moins de 5 points !

Enduro Cup : l’expertise Coué
Intraitable pour sa quatrième participation ici au Maroc, le Français Sébastien Coué (Husqvarna 450FE #120) poursuit sa moisson de victoires dans la catégorie Enduro Cup dédiée aux motos de série demandant un minimum d’aménagement et véritable marche pied pour les amateurs et débutants vers la cour des grands… Le pilote Breton devance l’Indien Abdul Wahid (Sherco 450 Rally Enduro #149) et l’autre Husqvarna de son pote Grégory Strugeon. Victime de problèmes de guidon, Jonathan Chotard (KTM 450 EXC #139) a été contraint de quitter la piste pour réparer dans un village avoisinant. L’un des nombreux novices de ce Rallye du Maroc concède donc un maximum de temps…

SSV : Kariakin, l’empire contre-attaque
En catégorie SSV, les Russes Kariakin et Vlasiuk (Can Am Maverick #217), signe sa deuxième victoire d’étape devant le vainqueur d’hier, le 'rookie' américain Austin Jones (Can Am Maverick #205) qui a encore pu compter tant l’expertise de son navigateur Dirk Von Zitzewitz que sur la puissance de son bolide préparé par le Team South Racing.

Troisièmes du jour, les Portugais Morais/Megre complètent un podium 100% Can Am, devant le Yamaha YXZ de Stéphane et Andrea Peterhansel.

AUTOS/CAMIONS : Al Attiyah en mode gestion…
En s’élançant en tête de cette 3e étape, Nasser Al Attiyah et Matthieu Baumel (Toyota Hilux Gazoo Racing South Africa #306) avaient clairement décidé de gérer leur avantage au général en diminuant clairement la prise de risque. Jouant au chat et à la souris avec le Buggy Mini JCW de Cyril Despres et Jean-Paul Cottret, puis avec la Mini JCW de Jakub Przygonski et Tom Colsoul, les quadruples vainqueurs de ce Rallye du Maroc ont, au final, connu une journée plutôt tranquille. Profitant d’une erreur de navigation de leurs équipiers Despres/Cottret et arrivés dans le sillage de la Toyota, ce sont Przygonski et Colsoul, fraîchement couronnés en Coupe du Monde FIA, qui signent leur première victoire d’étape. Pointé en deuxième position au Way Point 4, à un peu plus de 100 kilomètres de l’arrivée, Carlos Sainz et Lucas Cruz (Buggy Mono JCW #307) durent, comme hier, ranger leur voiture sur le bord de la piste avec, semble-t-il, de nouveaux soucis de boîte de vitesses. En bagarre pour la 3ème place du jour avec le Saoudien Seaidan (3ème) et le Tchèque Prokop (4ème), Giniel de Villiers dut s’arrêter près d’une demi-heure pour remplacer un arbre de roue cassé, secouru par un Martin Ten Brinke (Toyota Hilux Gazoo Racing South Africa #311), ayant déjà perd pas mal de temps à la suite de plusieurs erreurs de navigation.
Prokop s’étant, par ailleurs, garé par mégarde sur une herbe à chameaux, c’est le Saoudien Seaidan qui complète le podium du jour au volant de son Toyota Hilux Overdrive Racing.

Open : Sabattier devant Lambilliotte
En catégorie Open, le franco-Marocain Jean-Antoine Sabatier (Bugga One #404) poursuit sa moisson de victoires. Le vainqueur de l’Africa Eco Race 2015 s’est joué de l’erg de Merzouga et de l’essentiel des pièges du jour. A l’arrivée, il devance Philippe et Maxime Lambilliotte, ce duo belge père et fils qui découvrent non sans succès, les rallyes tout terrain avec leur Buggy Dunbee. Premier camion à l’arrivée, le LIAZ du Tchèque Martin
MACIK s’offre une magnifique 14ème place au scratch…

Demain, Etape 4 : RETOUR À ERFOUD
MOTOS/QUADS/SSV - Liaison : 23 km - SS4 : 294 km - Total : 317 km
AUTOS/CAMIONS - Liaison : 7 km - SS4 : 342 km - Total : 349 km

David Castera : "On poursuit sur le même niveau de difficulté : beaucoup de navigation, du sable et des franchissements de dunes répartis sur l’ensemble du secteur sélectif. Toute de la caravane se retrouve à Erfoud, à la veille de la remontée et de l’arrivée finale à Fès."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Maroc