Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Silk Way 2017

MFE-Live.com - Actualités autres catégories

Al-Attiyah-Baumel et Overdrive décrochent un second titre FIA

- Domzala, Ten Brinke, Munk et Zhitao terminent 6ème, 12ème, 23ème et 25ème

- Chabot combatif jusqu’au bout ; problème de triangle de suspension pour Van Merksteijn

Nasser Saleh Al-Attiyah, le pilote Overdrive Racing, s’est assuré un quatrième titre de Coupe du Monde FIA des rallyes tout-terrain de manière éblouissante en enlevant sa quatrième victoire d’affilée dans un Rallye du Maroc perturbé par la pluie.

Il s’agissait de la 10ème et avant-dernière manche de la Coupe du Monde.

Le Qatari, qui pilotait un Toyota Hilux préparé par le team belge, a gagné la compétition en 2008, 2015 et 2016, et a offert au constructeur japonais un second titre consécutif grâce à sa septième victoire lors d’une campagne 2017 impériale, menée avec le navigateur français Matthieu Baumel.

Alors que le Français a obtenu pour sa part son troisième titre mondial, les deux hommes ont dû batailler ferme pour relever le défi lancé très tôt par le multiple Champion du Monde WRC Sébastien Loeb, au terme d’une épreuve de cinq jours dont l’itinéraire a été amputé de nombreux kilomètres de spéciales en raison d’inondations. Fort de sa confortable marge victorieuse de 7min 55sec, Al-Attiyah s’est offert une avance imprenable de 109 points au classement de la Coupe du Monde FIA, avant même la dernière épreuve.

"Ce fut une victoire difficile, mais elle est très importante pour moi et pour toute l’équipe", a déclaré un Al-Attiyah aux anges, qui restait cette saison sur une série de victoires consécutives à Dubaï, au Qatar, au Kazakhstan, en Espagne, en Hongrie et en Pologne. "C’est un superbe résultat pour Toyota, pour mon pays le Qatar, pour Overdrive Racing, pour Matthieu et pour moi, et nous pouvons nous tourner vers le Dakar en toute confiance."

Overdrive Racing assistait sept Toyota dans la seule manche africaine de la série. Aron Domzala, associé à son compatriote Maciej Marton, a terminé sixième de l’épreuve marocaine, un résultat qui a permis au talentueux jeune Polonais de grimper à la troisième place de la Coupe du Monde derrière Al-Attiyah et Jakub Przygonski.

Le Néerlandais Bernhard Ten Brinke et le Belge Stéphane Prévot ont terminé quant à eux en tête des autres équipages, à la 12ème place.

Le Danois Jes Munk et le Polonais Rafal Marton, qui bénéficiaient du soutien supplémentaire de Bewa et de M-For Sport, ont rallié l’arrivée à Erfoud en 23ème position, deux rangs devant l’équipage 100 % chinois de He Zhitao et Zhao Kai aux couleurs du team Boundless Yong.

Le duo français composé de Ronan Chabot et Gilles Pillot a été victime d’un problème de suspension en début de rallye et a été sanctionné par une lourde pénalité chronométrique. Les deux hommes ont cependant relevé la tête dans les derniers kilomètres pour remonter à l’arrivée jusqu’au seuil des trente premières places.

Quant au Néerlandais Peter Van Merksteijn et à son navigateur français Pascal Maimon à bord du septième Toyota, ils évoluaient au-delà de la dixième place lorsque leur Toyota Hilux a été victime d’une casse d’un triangle de suspension lors de la quatrième journée, si bien que Van Merksteijn a décidé d’abandonner.

"Toute l’équipe s’est très bien comportée et nous pouvons en être extrêmement fiers", a déclaré Jean-Marc Fortin, Directeur général d’Overdrive Racing. "Gagner la Coupe du Monde FIA deux années de suite n’est pas un fait anodin, même si cela a encore été plus difficile cette fois, face à une opposition très relevée, emmenée pied au plancher par Seb (Loeb) et Carlos (Sainz).
"Nous avons atteint trois objectifs : nous avons remporté le rallye, décroché la Coupe du Monde et travaillé sur la future évolution du Toyota pour le Dakar. Nous avons encore deux mois devant nous et nous allons savourer ce moment. Parfois, lorsque nous sommes surchargés, nous avons tendance à oublier qu’il s’agit de notre meilleure saison et qu’il faudrait apprécier ces moments. Aron semble bien parti pour terminer troisième et c’est fantastique d’avoir deux voitures sur le podium de la Coupe du monde FIA" explique Jean-Marc Fortin.

Les choses sérieuses ont commencé jeudi (5 octobre) par une super-spéciale de 12 km à environ 40 km de Fès. Al-Attiyah, dans une forme toujours incroyable, en profitait pour signer un premier temps terrible de 8min 38sec, ce qui permettait au Qatari de prendre les commandes d’entrée avec 31 secondes d’avance. Celà lui donnait surtout le choix de sa position de départ la plus favorable pour le premier des tronçons sélectifs plus longs, tracés dans le désert entre Fès et Erfoud.

Domzale s’élançait en neuvième position, alors que Van Merksteijn lui, partait 14ème, Ten Brinke 16ème, Chabot 19ème, Munk 22ème et He Zhitao 27ème parmi les 43 concurrents au départ.

Al-Attiyah choisissait quant à lui de s’élancer en quatrième position derrière Carlos Sainz, Joan Roma et Mikko Hirvonen pour la longue liaison et le premier secteur chronométré de 272,8 km. C’est le nonuple Champion du Monde Sébastien Loeb qui signait le temps le plus rapide, se portant ainsi aux commandes de la course en 3h 41min 52sec, tandis que Al-Attiyah, auteur du troisième chrono, rétrogradait à la deuxième place du général.

Domzala, Van Merksteijn, Ten Brinke et Munk ralliaient l’arrivée en prenant respectivement les 8ème, 16ème, 20ème et 23ème du classement général. Si He Zhitao bouclait l’étape pour se classer 28ème au général, un accident privait Ronan Chabot de ses roues arrière, si bien que le Français, pénalisé comme toujours en pareil cas de 100 heures, plongeait à la 41ème place du classement.

Résumé d'une semaine mouvementée
Le second tronçon sélection était constitué d’une boucle de 354,45 km autour d’Erfoud, et il comprenait le franchissement du célèbre Erg Chebbi. Mais en même temps, l’itinéraire prévoyait la traversée d’un oued en crue infranchissable aux dires des concurrents de tête, si bien que NPO décidait de mettre fin à la spéciale au CP1, après 150 km de course.

Al-Attiyah signait le meilleur temps, Sainz ayant été pénalisé, et il réduisait du même coup son retard sur Loeb à 5min 02sec. Domzala, Ten Brinke, un Chabot retrouvé et Munk étaient 6ème, 11ème, 15ème et 18ème. Van Merksteijn, lui, perdait quelques 10 minutes et retombait à la 22ème place alors que He Zhitao était pointé au 36ème rang.

La pluie et les inondations encore contraignaient les organisateurs de la course de raccourcir l’étape marathon vers l’Erg Lihoudi et les équipages se retrouvaient uniquement confrontés aux 142,79 km du deuxième tronçon. Al-Attiyah reprenait encore 1min 16sec à Loeb et l’avance du Français tombait à 3min 46sec. Domzala, Ten Brinke et Van Merksteijn ralliaient eux l’arrivée aux 8ème, 15ème et 16ème rangs au général. He Zhitao et Munk se suivaient aux 27ème et 28ème places, alors que Chabot, à nouveau confronté à ses soucis antérieurs, dégringolait à la 40ème place.

Deux spéciales de 191,56 km et 263,51 km avaient été initialement programmées pour la quatrième journée entre l’Erg Lihoudi et Erfoud, mais en raison des inondations, le kilométrage du jour était à nouveau réduit à seulement 170 km.
Cela n’empêchait pas Al-Attiyah de remporter la spéciale en 1h 46min 38sec et permettait au Qatari de reprendre la tête avec 6min 42sec sur un Loeb à la peine. Ses coéquipiers d’Overdrive Domzala, Ten Brinke, Munk et Zhitao conservaient peu ou prou leurs positions aux 6ème, 11ème, 25ème et 26ème places du général, mais Chabot, lui, restait englué à la 38ème. Quant à Van Merksteijn, il était victime d’un accident qui cassait un triangle de suspension avant de son Toyota Hilux et le Néerlandais décidait de jeter l’éponge.

Il ne restait plus aux concurrents qu’à disputer les deux dernières courtes spéciales de 179,5 et 8,65 km sous la forme d’une boucle autour d’Erfoud. Al-Attiyah battait Loeb de 26 secondes dans la première et se rapprochait encore plus de la victoire, avant de se sortir sans encombre de l’ultime chrono qu’il remportait en 5min 58 sec pour décrocher la victoire finale. Ainsi s’achevait une campagne de Coupe du Monde FIA quasi parfaite pour Al-Attiyah-Baumel et Overdrive Racing.

 

 

Classement général final
1. Nasser Saleh Al-Attiyah (QAT)/Matthieu Baumel (FRA) Toyota Hilux Overdrive, 10hrs 39min 34sec
2. Sébastien Loeb (FRA)/Daniel Elena (FRA) Peugeot 3008 DKR, 10hrs 47min 29sec - à 7.55
3. Jakub Przygonski (POL)/Tom Colsoul (BEL) Mini John Cooper Works Rally, 11hrs 09min 12sec - à 29.38
4. Joan Roma (ESP)/Alex Haro (ESP) Mini All4 Racing, 11hrs 09min 19sec - à 29.45
5. Vladimir Vasilyev (RUS)/Konstantin Zhiltsov (RUS) Mini Cooper Countryman, 11hrs 22min 59sec - à 43.25
6. Aron Domzala (POL)/Maciej Marton (POL) Toyota Hilux Overdrive, 11hrs 36min 08sec - à 56.34
7. Mikko Hirvonen (FIN)/Andreas Schulz (DEU) Mini John Cooper Works Rally, 11hrs 45min 47sec - à 1.06.13
8. Bryce Menzies (USA)/Pete Mortensen (USA) Mini John Cooper Works Rally, 11hrs 50min 26sec - à 1.10.52
9. Orlando Terranova (ARG)/Bernando Graue (ARG) Mini All4 Racing, 12hrs 06min 37sec - à 1.27.03
10. Carlos Sainz (ESP)/Lucas Cruz (ESP) Peugeot 3008 DKR, 12hrs 07min 36sec - à 1.28.02
11. Boris Garafulic (CHI)/Filipe Palmeiro (POR) Mini All4 Racing, 12hrs 09min 07sec - à 1.29.33
12. Bernhard Ten Brinke (NLD)/Stéphane Prevot (BEL) Toyota Hilux Overdrive, 12hrs 17min 12sec - à 1.37.38...
23. Jes Munk (DEN)/Rafal Marton (POL) Toyota Hilux Overdrive, 15hrs 14min 37sec - à 4.35.03...
25. He Zhitao (CHN)/Zhao Kai (CHN) Toyota Hilux Overdrive, 15hrs 57min 09sec - à 5.17.35...
30. Ronan Chabot (FRA)/Gilles Pillot (FRA) Toyota Hilux Overdrive, à 107hrs 37min 43sec...
DNF. Peter van Merksteijn (NLD)/Pascal Maimon (FRA) Toyota Hilux Overdrive  

Classement de la Coupe du Monde avant la Baja Portalègre (finale)
1. Nasser Saleh Al-Attiyah (QAT), 300 points ; 2. Jakub Przygonski (POL), 191 pts ; 3. Aron Domzala (POL), 114 points ; 4. Khalid Al-Qassimi (ARE), 105 pts ; 5. Yasir Saeidan (SAU), 101 pts ; 6. Mohammed Abu Issa (QAT), 84 pts ; 7. Martin Prokop (CZE), 72 pts ; 8. Miroslav Zapletal (CZE), 57 pts ; 9. Mikko Hirvonen (FIN), 49 pts ; 10. Vladimir Vasilyev (RUS), 48 pts ; 11. Adel Abdulla (QAT), 45 pts ; 12. Leeroy Poulter (ZAF), 42 pts ; 12. Sébastien Loeb (FRA), 42 pts..., etc

D'après communiqué,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Maroc

Rallye-event-2017