Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actualités autres catégories

4L Trophy: Immersion dans le marathon

En fin de journée, les équipages n’avaient qu’une seule idée en tête : retrouver leurs potes pour chercher ensemble le lieu du bivouac. Après une soirée et un nuit inoubliables, les étudiants ont repris la route en direction de l’arrivée et les 4L ont envahi Marrakech pour le plus grand bonheur des proches qui attendaient place Bab el Jdid.  

 

Dès 17:30, la lumière était indescriptible. Les traînées de poussière derrière les 4L filantes, le tout en contre-jour face au soleil rasant les sommets et quelques acacias, c’était quelque chose. Mais il fallait avancer pour la queue du peloton. La nuit tombe vite est les consignes étaient claires : interdiction de rouler de nuit. Les 4L se sont donc empressées de chercher le meilleur endroit où dormir et pour le bivouac, c’est chacun son truc. Certains préfèrent l’intimité d’un petit groupe de quelques 4L sous un arbre, quand d’autres optent pour le grand rassemblement. Idem côté cuisine, saucisson-chips pour les pressés et plats cuisinés pour les plus gourmets. Pour Aurore et Audrey, de l’équipage 1304, c’était pâtes et chili con carne. Nous avions déjà croisé ce binôme aux journées « Ambassadeurs d’Enfants du désert ». Pour elles, cet épisode restera le plus intense du 4L, même si elles garderont un souvenir fou de la piste. Espérons qu’elles ont pu dormir à côté de leurs nombreux potes de bivouac, dont des rugbymen du Tarn qui jouaient avec un mégaphone quand nous les avons croisées autour d’un feu.

Dernier round !
A 7:00, au lever du jour, les plus motivés étaient déjà sur les roues, voire sur les dents. Un peu trop peut-être pour l’équipage #1815 déjà tanké à cette heure si matinale… Mais pousser est un moyen comme un autre de se mettre en forme pour la journée qui était loin d’être terminée. Direction Tazarine et CP Arrivée pour tout le monde, enfin presque… A 8 :45, 772 étaient déjà passés sous l’arche, dont les tout premiers la veille à 13 :45, des avions ! L’équipage 1092, qui a préféré bivouaquer dans la zone encore désertique a savouré sa joie: "On a réussi ! On est au bout !" a crié la copilote, fière de cet exploit. A deux pas, Elina de l’équipage 1350 attendait devant le stand meca pour faire contrôler sa 4L bleue et blanche. Après une nuit en autonomie près du CS12, elle semblait toute fraîche… "Normal, j’ai pris une douche chez l’habitant il y a deux jours !" a-t-elle confié, son joli sourire aux lèvres. Après un selfie avec Jean-Jacques et l’hélico du 4L, l’équipage 1346 et les suivants ont pris la route pour rallier Ouarzazate, via la merveilleuse vallée du Draa et ses paysages lunaires, avant le franchissement redouté du col du Tichka. Marrakech, ça se mérite !

Arrivée en fanfare… Et à la douche !
Les meneurs de l’étape marathon, niveau timing, ont réussi l’exploit d’arriver aux alentours de 12:15. De nombreuses personnes rôdaient déjà autour de la place Bab el Jdid, qui s’est peu à peu remplie au fil de la journée. Croisés vers 17:15, Regis et Jean-Christophe, les papas respectifs d’Alex et Ange étaient immanquables avec leurs t-shirt verts fluo. En attendant leur équipage dont l’arrivée était prévue vers 19:30, ils sont allés voir du pays avec leur nouvel ami Abdellatif. Ce dernier, grand fan du 4L Trophy, était venu prendre des clichés de l’arrivée. Quand il a croisé ses deux joyeux lurons (dont un ancien piolte) un peu impatients, il leur a offert une balade jusqu’au pied du Tichka à bord… de sa propre 4L ! Eux qui aimeraient bien participer à un '4L pour papis', ont finalement vécu une aventure dans l’aventure et avaient hâte de serrer leurs fils dans leurs bras.

Vers 18 :20, c’est une famille entière venue armée de drapeaux bretons qui trépignait sur la place. Impossible de prendre des nouvelles de Martin et Guillaume, ils ne savaient pas que la moitié de la famille était là, y compris la grand-mère, levée à l’occasion à 6 heures du matin ! Tout ce beau monde s’est retrouvé pour des retrouvailles dignes de ce nom. Comme cet équipage, 775 véhicules avaient rejoint la ville rouge vers 18 :30. Il était pile temps de filer à l’hôtel pour un bon décrassage afin de profiter de cette première soirée détente à Marrakech.


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - 4L Trophy