Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actualités autres catégories

4L Trophy: Cher Maroc, nous voilà !

Aujourd’hui, les participants ont commencé leur descente vers les terres marocaines. Pas encore de désert en vue mais ils s’y voient déjà. En attentant, le briefing essentiel de ce midi a permis un point général avant le Maroc où tous les étudiants seront réunis demain. En effet, les deux derniers groupes traverseront le détroit de Gibraltar très tôt à l’aube et la caravane toute entière se retrouvera à Boulajoul sur un bivouac réputé épique.

 

Ce matin, à partir de 11:30, les Trophistes étaient réunis pour assister à la grand-messe de l’orga. Avant cela, ils ont visionné les deux premiers JT de l’aventure produits par les équipes de '3122 Prod' et le JT décalé de Goupil et Romain, qu’ils attendaient de pied ferme en espérant secrètement apparaitre à l’image. Chez ses accros aux selfies, personne ne boude son moment de gloire au 4L ! Pour commencer, ce fut donc une franche rigolade au pied du grand écran, avant que le Directeur de course n’aborde des choses beaucoup plus sérieuses, dont quelques cartons rouges à décerner. Le comportement regrettable et parfois dangereux de certains équipages repérés sur Facebook a fait l’objet d’un rappel à l’ordre, pour la sécurité et le bien de tous. Plus de 2500 étudiants, ça fait du monde, mais ils ont écouté, studieux, les consignes de sécurité à respecter impérativement au Maroc.

Rappel des consignes de sécurité élémentaires
En premier lieu, Jean-Jacques REY a précisé que le dispositif de tracking permettait de surveiller la vitesse des véhicules sur la route et qu’il serait impitoyable en cas d’excès. Par ailleurs, même si la météo annoncée est particulièrement agréable à l’arrivée au Maroc, les 4L vont apercevoir des pentes encore un peu enneigées, lors du franchissement de cols. Il connaît bien les habitudes et a vu traîner des paires de skis et des snowboards : pour les sports de glisse, c’est ok, mais pour le stationnement en bord de route, c’est niet ! Ensuite, il a abordé la propreté du bivouac en demandant aux participants de gérer leurs déchets, afin d’aider au maximum les équipes dédiées au ramassage sur le terrain. Les bivouacs doivent être laissés impeccables. Pour finir, ce sont la traversée du détroit et la suite des évènements qui ont été détaillés.

La traversée avant la suite de l’aventure
Les équipages qui sont passés aujourd’hui ont bénéficié d’excellentes conditions qui leur ont permis, une fois les formalités auprès de la Police et de la douane effectuées, de profiter de la vue sur le rocher de Gibraltar. "C’est la première fois que je vais sur le continent africain", nous a glissé une étudiante, sous le drapeau marocain qui flottait à la proue du bateau. Et oui… on entre dans le cœur de l’aventure et l’atmosphère s’en ressent. Certains anciens, conscients de l’importance du sommeil à capitaliser, ont profité de la mer calme pour entamer une petite sieste. Même programme à terre pour ceux qui attendaient leur traversée nocturne à Algeciras : leur nuit va être courte puisque les deux derniers départs sont prévus à 4:00 (équipages #1132 à #1579) et à 6:00 (équipages #1580 à #2007). Quand ceux-ci fouleront enfin les terres marocaines au lever du jour, la tête de file de la caravane composée des Trophistes des cinq premiers passages bateau partira de son côté après la nuit au bivouac de Rabat. Environ 200 4L y étaient installées peu avant 22:00, dans un décor champêtre entre les arbres, dont celle de l’équipage 317 qui cachait un petit coin salon avec canapé gonflable, s’il-vous-plaît.

Demain matin donc, tous les participants convergeront vers Boulajoul, où une fois n’est pas coutume, la cagoule ne sera a priori pas indispensable cette année… A confirmer ! En route vers l’Atlas, roadbooks en main et petite découverte de la piste : demain, ils entrent dans le vif du sujet.


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - 4L Trophy