Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Africa Eco Race 2019

Dakar arrivée Motos: Paroles de pilotes à Lima...

La deuxième de Toby Price, un triplé KTM, la 17ème du constructeur autrichien... que dire de plus ! Honda, Yamaha, Husqvarna n'ont pu mener au bout leur combat contre ce géant ! Matthias Walkner, vainqueur en 2018, se place en dauphin de Price et Sam Sunderland, vainqueur en 2017 termine troisième.

 

Le premier français Xavier de Soultrait se situe à la 6ème place du général final. Il faut descendre ensuite à la 21ème place pour trouver un tir groupé de tricolores : Benjamin Melot, Adrien Metge et Loïc Minaudier.

Trois ans après être devenu le premier vainqueur australien du Dakar, Toby Price s’impose à nouveau en ayant lutté contre la douleur croissante d’une blessure du scaphoïde encore un peu trop fraîche au départ du rallye.
Toby Price : "C’est fou ce Dakar. Et fou de penser que j’ai passé toute la course sans remporter d’étape jusqu’à la dernière, mais que j’arrive tout de même à gagner. Je suis totalement sur la lune. Ça a été 10 jours très long. Je pensais que je risquais peut-être de faire seulement deux étapes et quitter le rallye. Mais j’ai reçu énormément de soutien d’Australie, et j’ai continué à y croire. J’ai l’impression qu’il y a cinq personnes qui roulent sur mon poignet en permanence, ce n’est vraiment pas confortable, mais au bout du compte quand il y a la victoire, la douleur disparait. La joie est plus forte que la douleur.
"Je ne suis pas le boss, il y a tellement de pilotes capables de gagner le Dakar. On le voit nous étions tous à la bagarre avec des écarts très minces. Quintanilla aurait pu gagner, tout comme Matthias (Walkner) ou alors Kevin Benavides, qui a fait du très bon travail. Je ne sais pas si je suis un guerrier, mais je n’abandonne jamais, c’est tout. J’aime être là, j’aime cette famille du Dakar, j’aime cette équipe KTM, c’est aussi pour tout cela que je m’accroche."

Vainqueur de la précédente édition, Matthias Walkner termine cette année après son équipier australien, Toby Price. L’Autrichien retrouve la deuxième marche du podium sur laquelle il était déjà monté en 2017.
Matthias Walkner : "Je suis désolé pour Pablo, il aurait mérité de finir sur le podium car il a fait une très belle course. Cette dernière spéciale était assez dangereuse avec peu de visibilité dans le sable. J’ai failli moi aussi partir à la faute. Au final, je suis content de finir ce Dakar en deuxième position. Avant le départ, je me disais que la victoire allait bien finir par aller chez un autre constructeur. Et bien non, KTM gagne encore cette année. Il y a un véritable esprit d’équipe chez nous, et beaucoup de professionnalisme."


Malgré son avance de près de deux heures sur son compatriote Jeremias Gonzalez Ferioli, Nicolas Cavigliasso a conclu le rallye pied au plancher pour s’offrir une neuvième et dernière victoire. Neuf sur dix, du jamais vu dans l’histoire du Dakar.
Nicolas Cavigliasso :
"J’ai travaillé dur pour gagner ce Dakar, ça n’a pas été aussi facile que certains peuvent le penser. J’ai préparé cette course en m’entraînant tous les jours, et même deux fois par jour. Sur la moto, bien sûr, mais aussi avec le GPS et la navigation. Je suis si heureux de mon feeling avec ma machine, de l’équipe... Et puis je suis content pour mes supporters argentins. Le rallye, c’est quelque chose de nouveau pour moi. Je suis un pilote de supercross à la base. Ce n’est que mon deuxième Dakar mais je voulais vraiment le terminer devant. Je suis le plus heureux."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar