Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Africa Eco Race 2019

MFE-Live.com - Actus du Dakar

Dakar SS5 Moto: Sam Sunderland, pilote au grand cœur !

Scénario fou sur cette cinquième étape. Pourtant arrivé à 7'29" de Xavier de Soultrait, un temps annoncé vainqueur du jour, Sam Sunderland est finalement le grand gagnant ce vendredi entre Moquegua et Arequipa. Le Britannique de KTM a porté assistance à un autre motard et a vu son temps perdu recrédité, lui offrant la victoire. Sunderland l'a emporté officiellement pour 3'23" sur de Soultrait après les 345 kilomètres de spéciale sur l'Autrichien Matthias Walkner. Statu quo au général, l’Américain Ricky Brabec (Honda) reste en tête.

 

La 5ème étape présentée comme une étape marathon s'est finalement dénouée… une fois les moteurs coupés. Au jeu de l’endurance, Xavier de Soultrait semblait avoir été le plus fort vendredi. Le Français a été annoncé dans un premier temps vainqueur de la cinquième étape pour 9 petites secondes, un grain de sable sur cette spéciale. Le pilote Yamaha avait pris le meilleur à l’arrivée sur Matthias Walkner (KTM) et le reste de la meute. Mais quelques minutes plus tard, les organisateurs ont finalement annoncé vainqueur le Britannique Sam Sunderland. Le pilote KTM a en effet dû s’arrêter pour porter assistance au Portugais Paulo Gonçalves au cours de l’étape et s'est vu raboter dix minutes et 52 secondes de son temps du jour. De quoi lui offrir la victoire pour 3'23" sur le Tricolore.

Sunderland a pourtant longtemps compté parmi les mauvaises opérations du jour, un temps pointé à un quart d’heure de la tête, sans raisons apparentes. Tout du moins dans un premier temps. En réalité, ce n’est qu’une fois l’étape terminée que l’on a appris que le vainqueur du Dakar 2017 avait en réalité passé un temps conséquent en aide du malheureux Paulo Gonçalves. Le Portugais, sixième du général au départ, est tombé sévèrement au kilomètre 155, le contraignant à l’abandon (son cinquième en 12 éditions) avec un traumatisme crânien et une possible fracture de la main droite. Il a fallu un final à tombeau ouvert pour voir Sunderland revenir sur ses adversaires, et obtenir sa première victoire lors de cette édition. La journée est même presque parfaite pour Sunderland, désormais deuxième à seulement 59 secondes de l’Américain Ricky Brabec, 11e du jour.

Rebondissements à la pelle.
Ce rebondissement ne fait qu’ajouter un peu de folie à cette étape qui n’en avait déjà pas manqué. Dixième au dernier point de passage avec cinq minutes de retard, de Soultrait avait réalisé un vrai petit exploit pour renverser la hiérarchie. Le vainqueur de la troisième étape s’est tout simplement montré fantastique pour dominer Walkner et le rookie Lorenzo Santolino, impressionnant troisième (à 37 secondes) au guidon de sa modeste Sherco. Le Français avait aussi eu la chance de passer entre les différents ennuis auxquels les concurrents ont dû faire face, en particulier le Chilien Pablo Quintanilla.

En tête la majorité de l’étape, le pilote Husqvarna pensait avoir fait le plus dur dans les dunes de Ilo pour creuser un écart de près de trois minutes avant la dernière partie de la spéciale. Mais un souci à quatre kilomètres de la ligne d’arrivée l’a finalement renvoyé à une anonyme 12ème place. Cruel alors qu’il était en lice pour prendre la tête du général, toujours tenu par Brabec. Le bivouac va maintenant pouvoir souffler un peu après des débuts échevelés avec une première journée de repos.

Loris Belin,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar