Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actus du Dakar

Joan Barreda : Le Dakar 2019 en point de mire

Joan Barreda a été contraint à l’abandon lors du dernier Dakar, ses douleurs au genou, conséquence d’une chute sous un déluge de pluie à Uyunié, étant devenues insupportables. Un retrait d’autant plus regrettable que le pilote du team Monster Energy Honda Team avait repris dix minutes au leader de la course. Ce n’est pourtant pas son genou, mais son poignet gauche (fracturé lors d’essais en vue de la Route 40) qui l’a empêché d’être à 100 % de sa forme sur le Dakar.

Deux mois après avoir été opéré de ces fractures, le pilote de Castellón a pu remonter en selle et triompher récemment dans le Merzouga Rally.

- Vous êtes revenu en fanfare en gagnant à Merzouga, il y a quelques semaines. Comment va votre poignet gauche, opéré il y a trois mois ?
Joan Barreda : "Je suis content d’être de retour et de piloter comme je l’entends. Quelques semaines à peine après l’opération, les deux os, qui ne s’étaient pas consolidés après la quadruple fracture du poignet dont j’ai été victime à la Route 40, se sont finalement ressoudés. Bien qu’il y ait encore une inflammation, ils me permettent néanmoins de tenir à nouveau le guidon fermement. Dans quelques jours, je remonterai sur la moto et j’espère que l’inflammation disparaîtra pour de bon et que je pourrai rouler régulièrement."

- Le Merzouga Rally était-il le lieu idéal pour tester votre condition physique et éprouver vos talents de navigateur ?
Joan Barreda : "Tout à fait. Même si j’ai été particulièrement content de la victoire finale, le rallye m’a permis de réaliser que je ne suis encore qu’à 70 % de ma condition physique totale. Les difficultés de navigation de ce rallye ont joué en ma faveur et m’ont permis de gagner. Le point positif, c’est que je dispose maintenant de quelques mois pour revenir au sommet avant l’été."

- Quelles sont vos impressions sur la Honda CRF450 RALLY ?
Joan Barreda : "La moto a parfaitement fonctionné. Mais pour être tout à fait honnête, cela ne me surprend plus. Nous avons beaucoup travaillé ces dernières années sur la fiabilité de la moto et aujourd’hui, il n’y a plus le moindre problème de ce côté-là. Je suis ravi que les pièces de ce puzzle aient commencé à s’emboîter."

- Vous avez très peu couru l’an dernier en raison de blessures , pensez-vous participer à davantage d’épreuves cette année ?
Joan Barreda : "Absolument. L’an dernier je me suis blessé deux fois en course et cela m’a fait rater tous les rallyes que j’avais cochés pour préparer le Dakar. Cette année, mon principal objectif est de ne pas me blesser et d’aller au bout du programme de préparation que nous avons planifié. Après le Merzouga Rally, nous participerons à la Baja Espagne, au Rallye Atacama au Chili, à la Desafío Ruta 40 en Argentine et au Rallye du Maroc. Mais cela demande encore confirmation en fonction du déroulement de la saison."

- Quel fut votre programme de préparation après le Merzouga ?
Joan Barreda : "Durant les trois semaines qui suivirent le rallye, l’objectif était de récupérer mon poignet à 100 %, puis de continuer l’entraînement physique (salle, course, vélo, moto-cross, paddle surf…). Ensuite, je remonterai sur la moto de rallye, car je dois encore accumuler pas mal de kilomètres en selle."

- Vous avez élu domicile en Andorre. Comment se passe votre préparation dans ce petit pays des Pyrénées.
Joan Barreda : "J’adore l'Andorre et je suis très content d'y vivre. J’ai de plus en plus de personnes autour de moi et après cinq ans, je me sens encore mieux."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar