Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actus du Dakar

Dakar X-Raid: Jakub Przygonski termine 5ème sur Mini

- Bons débuts du buggy Mini John Cooper Works

- Un Dakar difficile, mais un team solide

Ce Dakar 2018 n’a ressemblé à aucun autre : la 40ème édition de cette prestigieuse épreuve a été en effet l’une des plus difficiles de ces dernières années. Ce n’est pas l’équipe X-raid, au four et au moulin avec ses sept Mini, qui dira le contraire.

Après 14 étapes et plus de 7 000 kilomètres à travers l’Amérique du Sud, Jakub 'Kuba' Przygonski (POL) et Tom Colsoul (BEL), à bord d’une MINI John Cooper Works Rallye, ont décroché une excellente cinquième place au classement général. Boris Garafulic (CHI) et Filipe Palmeiro (POR) ont hissé pour leur part leur Mini JCW Rally à la 13ème place du Dakar 2018. Dans le même temps, Mikko Hirvonen (FIN) et Andreas Schulz (GER) se sont classés 19èmes pour le premier Dakar du buggy Mini John Cooper Works, suivis immédiatement au classement par Orlando "Orly" Terranova et Bernardo "Ronnie" Graue (tous deux ARG), 20es avec une autre Mini JCW Rally.

Przygonski et Colsoul ont réussi à éviter tous les écueils tout au long du Dakar. Grâce à cette stratégie, ils ont profité des erreurs de leurs rivaux pour gravir pas à pas les échelons du classement général pas à pas. "Nous sommes très heureux d’être ici à Cordoba, a indiqué Jakub Przygonski. C’était un Dakar difficile. Les pilotes placés devant nous ont tous gagné ou sont montés sur le podium auparavant. Je suis aussi le plus jeune pilote à terminer dans les cinq premiers. Avec un petit peu plus d’expérience, je pourrais me battre aux avant-postes."

"Kuba a assuré dans un style fantastique", a déclaré un Sven Quandt, le directeur du team, radieux. "Il s’est montré très régulier dès le départ. Personne n’a vraiment fait attention à lui et tout à coup, il s’est retrouvé dans les cinq premiers. C’est exactement l’approche qu’il faut pour réussir sur le Dakar."

De leur côté, Hirvonen et Schulz ont été les seuls à emmener leur buggy John Cooper Works jusqu’à l’arrivée à Cordoba. "C’était vraiment génial. Malheureusement, on a toujours les meilleures histoires à raconter quand cela ne tourne pas très bien", a confié le Finlandais en souriant. "Mais même si nous n’avons pas réussi à décrocher un bon résultat : c’est exactement comme ça que j’imaginais le Dakar. Je suis vraiment désolé pour les mécaniciens qui ont travaillé si dur sur le buggy avant Noël. Mais ils peuvent être tous fiers d’avoir mis au point un véhicule aussi pointu."

Le Dakar s’est également avéré ardu pour Terranova et Graue. Ils ont effectué un tonneau le quatrième jour, un accident qui leur a coûté beaucoup de temps, même s’ils ont pu poursuivre l’aventure à la fin de la journée. En outre, Terranova a énormément souffert du mal des montagnes et il a dû abandonner dans la sixième spéciale. Mais, conformément au règlement, il a cependant été autorisé à repartir. "Nous avons rencontré des problèmes mineurs dans presque toutes les étapes", a déclaré le pilote argentin. "C’était parfois des problèmes de pilotage, parfois des difficultés de navigation. Mais on a réussi à rallier l’arrivée. J’ai eu de super sensations en pilotant la MINI John Cooper Works Rally et elle est vraiment rapide."

Le Buggy Mini JCW a été le premier buggy conçu et construit en interne engagé sur le Dakar par le Team basé à Trebur. Les essais avec le 'petit dernier de la famille' se sont très bien déroulés et toute l’équipe était curieuse de savoir comment le buggy allait se comporter sur le Dakar. Après deux semaines et plusieurs nuits de mécanique, la conclusion est positive. Le buggy Mini John Cooper Works a supporté le sable, les dunes, la boue et les sections étroites de type WRC sans rencontrer de problème majeur. "Nous sommes vraiment étonnés de la façon dont le buggy Mini John Cooper Works Buggy s’est défendu", a ajouté Sven Quandt. En dehors d’un problème de capteur, il n’a rencontré aucun problème. Le buggy JCW et la JCW Rally ont tous deux montré qu’ils étaient des véhicules très fiables. L’avenir nous dira quel parcours conviendra le mieux au buggy. Nous attendons avec impatience les prochaines courses."

Dans le même temps, les équipages de la Mini John Cooper Works Rally ont pris également du plaisir à piloter leurs véhicules. Son poids réduit et son débattement accru ont amélioré sa compétitivité et elle s’est montrée le plus à son avantage sur des terrains accidentés. "La Mini est fantastique", a ajouté Terranova. "La réactivité du moteur est remarquable et le nouvel ensemble pneus - suspensions est également extraordinaire."

Malheureusement, les capacités de la voiture ne se sont pas traduites en résultats, car la malchance a dès le départ endossé le costume de compagnon'fidèle' du Team X-raid. Pour les deux Américains Bryce Menzies et Pete Mortensen, le Dakar s’est ainsi terminé dès le deuxième jour après un terrible tonneau. En outre, Mortensen a dû être opéré d’une fracture de la cheville. Le lendemain, un autre tonneau a contraint les Espagnols Nani Roma et Alex Haro à quitter la course. Nani Roma a passé deux jours dans un hôpital de Lima avant de regagner l’Espagne. Là, il a passé plusieurs examens, mais aucune blessure grave n’a été décelée. Grâce à l’arceau de sécurité robuste choisi par X-raid pour équiper toutes ses voitures, tous les équipages confrontés à des accidents s’en sont sortis sans blessures sérieuses. "Il n’y a pas de place pour le compromis en matière de sécurité, même si cela signifie que la voiture pèsera 20 kg de plus", a révélé Sven Quandt. "Les deux accidents ont montré ce que les voitures peuvent endurer. Et l’accident de Mikko lors de la onzième étape, où la voiture et les pilotes ont encaissé 8G, a également prouvé que nos véhicules Mini étaient extrêmement sûrs."

En parallèle, les équipages X-raid ont aussi vécu des moments étranges, à l’image d’Al-Rajhi et Gottschalk ou Garafulic et Palmeiro, par exemple, qui se sont percutés au sommet d’une dune. Emporté par son élan, Al-Rajhi s’est retrouvé dans la foulée à cheval sur le capot de Garafulic ! Les deux équipages ont perdu beaucoup de temps mais ils ont pu finalement continuer. Pendant qu’ils attendaient les camions d’assistance avec des pièces détachées, ils ont aidé des adversaires victimes de deux accidents graves à proximité. Quelques jours plus tard, Al-Rajhi et Gottschalk ont même mis la barre encore plus haut : alors qu’ils suivaient une piste sur le rivage du Pacifique, ils ont soudainement été emportés par une grosse vague. Grâce au câble de remorquage, ils ont pu maintenir la MINI à proximité de la plage jusqu’à ce que Garafulic vienne à leur rescousse. Le buggy a pu rallier par lui-même le bivouac où l’équipe d’assistance X-raid l’a remis en état pour les défis suivants sur terrain sec. Malheureusement, Al-Rajhi et Gottschalk ont été disqualifiés par les commissaires de course après la neuvième étape pour avoir manqué trop de way points lors de la septième étape.

Malgré toutes ces difficultés, les membres du team X-raid n’ont jamais perdu leur motivation et tous les équipages ont pu dormir en sachant que leurs véhicules seraient bien préparés le lendemain matin. Le groupe de discussion WhatsApp interne a également démontré le bel état d’esprit du team. Les équipages hors course ont pu ainsi continuer à vibrer pour course et ont essayé de soutenir leurs coéquipiers toujours en lice avec des messages drôles et motivants.

Classement général final Dakar 2018
1. C. Sainz (ESP) / L. Cruz (ESP) Peugeot – 49h 16m 18s
2. N. Al-Attiyah (QAT) / M. Baumel (FRA) Toyota – 49h 59m 58s
3. G. de Villiers (RSA) / D. von Zitzewitz (GER) Toyota – 50h 32m 59s
4. S. Peterhansel (FRA) / J.-P. Cottret (FRA) Peugeot – 50h 41m 47s
5. J. Przygonski (POL) / T. Colsoul (BEL) MINI JCW Rally – 52h 01m 42s...
13. B. Garafulic (CHI) / F. Palmeiro (POR) MINI JCW Rally – 62h 06m 00s...
19. M. Hirvonen (FIN) / A. Schulz (GER) MINI JCW Buggy – 65h 36m 46s
20. O. Terranova (ARG) / R. Graue (ARG) MINI JCW Rally – 68h 10m 19s

D'après communiqué X-Raid,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar