Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Merzouga Rally 2018 Official Teaser

MFE-Live.com - Actus du Dakar

C. Sainz: "Le rallye le plus dur que nous ayons vécu ici"

- Le 'Matador' a remporté le rallye le plus extrême du monde, qui s'est élancé de Lima, au Pérou, le 6 janvier.

- Les pilotes ont démontré leur habileté et leur dextérité sur l'exigeante route péruvienne, dans la chaleur des dunes côtières aux Andes en passant par les hauts plateaux.

 

- Les fans ont apprécié les différentes célébrations de la compétition avant et pendant la course grâce au Dakar Village et aux foires 'Perú, Mucho Gusto'.

Carlos Sainz, l'un des pilotes les plus importants du Rallye Dakar, a remporté son deuxième titre lors de la 40ème édition de la course qui avait débuté à Lima, au Pérou, le 6 janvier sous les yeux attentifs de millions de téléspectateurs du monde entier.
 
"La route San Juan de Marcona-San Juan de Marcona était un mélange de dunes très complexes avec des chutes et des rochers, le départ a été extrêmement dur, trop dur. C'est le rallye le plus difficile que nous ayons connu en Amérique du Sud", a déclaré le pilote sur le bivouac.

D'autre part, le cuatrimotista péruvien, Alexis Hernández, a réussi à terminer à la cinquième place de la table générale de sa catégorie.  

La course qui avait commencé de Lima pour se diriger dans les dunes de Pisco a vu plus de 30 000 fans se rassembler au départ de Pentagonito à San Borja, où ont défilé les 300 véhicules inscrits dans les cinq catégories du Dakar. D'autre part, PROMPERÚ a organisé le Village de Dakar, visité par plus de 50 000 personnes du 3 au 5 janvier.
 
Une fois la course lancée, la difficile et périlleuse route péruvienne a pris le relais pour tester les participants. En raison de la difficulté de la route, plus de 80 pilotes ont abandonné pendant les six étapes au Pérou et parmi eux les expérimentés Nani Roma, Sam Sunderland et Sébastien Loeb.
 
Après avoir traversé Pisco, une ville connue pour ses dunes et pour voir donné son nom à la boisson nationale du Pérou, le rallye a continué vers la ville portuaire de San Juan de Marcona avec une route tracée entre l'océan Pacifique et les dunes sans fin de la région d'Ica.
 
Enfin, la région d'Arequipa a accueilli le Dakar pour sa dernière étape avant de quitter le Pérou. Le désert de Tanaka, situé dans cette région, a permis aux pilotes de vivre une aventure unique en navigant dans les dunes complexes créées par le vent venant de l'océan Pacifique avant d'aller se briser dans les Andes.
 
Avant de quitter le Pérou et en laissant Arequipa derrière lui, le Dakar 2018 a traversé la ville de Puno sur les rives du Titicaca, le plus haut lac navigable du monde. Le Pérou a fait ses adieux au Dakar dans une édition unique cataloguée par beaucoup comme la plus dure de ces dernières années et comparée aux éditions africaines .
   
D'autre part, la foire 'Perú, Mucho Gusto' a également été organisée dans les villes de Pisco et Puno, où 20 000 et 40 000 visiteurs ont pu déguster la meilleure cuisine régionale du Pérou et profiter des danses locales des régions traversées par le Dakar au sud du Pérou.
 
La course a fait preuve de responsabilité environnementale avec la présence de zones d'exclusion grâce auxquelles le patrimoine culturel et écologique du Pérou a été respecté. Pour ce faire, le Ministère du Commerce Extérieur et du Tourisme (MINCETUR) a créé une commission avec les Ministères de la Culture, de l'Environnement, de l'Education, de l'Intérieur et de la Défense pour cette tâche importante.

Marcelo Carballar,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar