Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actus du Dakar

Dakar Etape 13 Bernard-Vigneau: Dans la cour des grands

Hier Eric Bernard et Alexandre Vigneau ont réalisé une journée parfaite entre San Juan et Cordoba, sur une étape interminable et piégeuse. Presque quinze heures passées à bord de leur buggy Sodicars ont été nécessaires pour rallier l'arrivée, avec à la clé, un magnifique 12e temps. Cet excellent classement vient couronner deux semaines d'efforts intensifs sur le rallye le plus difficile du monde.

Connaissant les pistes de la région pour y être déjà passés les années précédentes, ils avaient fait le choix de prendre le départ de la spéciale le plus tôt possible pour limiter au maximum le nombre de véhicules susceptibles de les précéder. Outre cette stratégie, le pilotage d'Eric dans les portions de fesh-fesh a fait la différence, recoupant par endroits la piste pour éviter de rester bloqués.

Dixièmes à l'issue du premier tronçon le choix a été fait de lever quelque-peu le pied dans le second secteur. La poussière soulevée par les quads et les motos limitaient énormément la visibilité et le risque de s'accidenter ou de blesser un motard était trop présent. Notons aussi que la navigation a eu son rôle et à cet exercice Alexandre a une fois encore réalisé un sans faute.  
 
Alexandre Vigneau : "Quelle étape ! Nous avons passé 15 heures dans la voiture, ce soir nous sommes bien fatigués... Aujourd'hui nous réalisons notre meilleure performance depuis notre premier Dakar ensemble. Cela arrive à point nommé, c'est une super récompense, non seulement pour nous mais aussi pour l'ensemble du team Sodicars qui chaque jour est à pied d'oeuvre. Eric m'impressionne vraiment. Nous nous battons contre des voitures beaucoup plus puissantes, et pourtant on réussit à s'en sortir. Comme quoi sur le dakar il ne faut pas forcément être le plus rapide. Nous sommes sur une épreuve au long cours et le fait d'avoir privilégié la régularité a été un choix payant. Il reste encore une étape et elle ne sera pas, comme beaucoup le pensent, une formalité. L'organisation prévoit notamment des passages de rios et on le sait, tout peut basculer sur ce genre d'obstacle. Pour être franc nous ne serons rassurés que lorsque la dernière cellule sera franchie !"

Eric Bernard : "Cette étape m'a à la fois vidé physiquement et à la fois galvanisé ! Le premier tronçon de spéciale était très piégeur et il a fallu anticiper les portions de fesh-fesh pour les recouper. Beaucoup d'équipages s'y sont bloqués et ont perdu du temps. Je suis vraiment content de sortir de la première partie avec un 10e temps ! Dans le second tronçon je n'ai pas voulu prendre de risques inutiles. Il y avait énormément de poussière et je redoutais de percuter un motard. De toutes façons le terrain était beaucoup plus à l'avantage des 4x4. Le résultat d'aujourd'hui est vraiment quelque chose dont nous avions envie depuis longtemps, c'est un peu un rêve qui se réalise. J'ai bien entendu un oeil sur le classement et quand je vois qui est devant nous je suis très fier de notre parcours. Il reste encore une étape, sans incident nous ne pouvons plus sortir du Top 15, reste à savoir si nous aurons assez de vélocité pour remonter d'une ou deux places au général. Mais nous ne nous emballons pas, même si les écarts sont faibles, nos adversaires directs sont très rapides !"

La dernière aujourd'hui ! Pour cette ultime étape qui n'est quasiment qu'une spéciale de 120 km autour de Cordoba, les équipages seront tendus. Même si le kilométrage est faible tout peut encore arriver et quitter le Dakar sur la dernière étape serait un véritable cauchemar. Une fois encore, si tout se passe bien, Eric et Alexandre boucleront leur quatrième Dakar ensemble avec à la clé une victoire dans leur catégorie et une première place chez les Legend privés. Pour le moment ne brûlons pas les étapes et attendons impatiemment le podium d'arrivée en fin d'après midi à Cordoba !


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar