Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Hearts Of Morocco 2017

MFE-Live.com - Actus du Dakar

Dakar: Jean-Pierre Garcin a débuté avec Jean-Pierre Cottret !

Jean-Pierre Garcin, navigateur de Christian Lavieille possède un sacré palmarès en tant que navigateur. Depuis une vingtaine d'années il sévit dans le milieu et sa carte de visite est bien remplie ! Il a débuté avec Jean-Pierre Cottret, pilote connu et actuellement retraité et retiré à Marrakech au Maroc.

Mais, celui-ci ne manque pas de pointer son bout de nez dès qu'il entend un moteur de course dans son pays, il vient saluer ses très nombreux amis...

"La vie est faite d'opportunités!" relate Jean-Pierre Garçin. "Dans les années 90, je travaillais pour mon père (concessionnaire Toyota au Pecq en France) quand j'ai appris que mon médecin participait au Dakar. Un jour nous avons commencé à parler et soudainement il m'a invité à être son copilote pour la course tout-terrain des 24 Heures de Paris. J'ai immédiatement accepté et participé à quelques courses d'endurance avec lui. L'étape suivante remonte à 1997 quand j'ai participé à mon premier Dakar c'était avec Jean-Pierre Cottret."

- Quelles qualités doit posséder un bon pilote ?
"Certainement l'expérience. Si vous regardez le profil des meilleurs copilotes de rallye-raid au Dakar, la plupart d'entre eux ont plus de 45 ans et ont déjà participé à 15 voire 20 Dakar. Vous devez être parfaitement organisé, extrêmement réactif et avoir une bonne mémoire."

- Qu'en est-il du road-book ?
"Le road book c'est la Bible de tous les navigateurs ! C'est le plus gros travail à faire, sa préparation exige une application extrêmement importante. N'oublions pas qu'il nous est remis à l'entrée du bivouac de l'étape pour y travailler le soir. Le road-book est aussi une philosophie de l'étape du lendemain. Vous devez comprendre les messages que l'organisateur nous passe et partage avec nous. Par exemple, j'ai beaucoup lu et interprété les road-books de René Metge. Je connaissais parfaitement son style et sa philosophie de le construire, je pouvais facilement comprendre la direction dans laquelle il nous faisez aller."

- Après 20 ans, aimez-vous toujours votre métier ?
"Bien sûr que oui ! Je peux gagner ma vie par ma passion. La partie de mon travail que j'aime le plus est de rencontrer des amis et de nouvelles personnes. Tant que je m'amuse et que je prends du plaisir, je continuerai à le faire."

- Comment avez-vous rejoint l'équipe Toyota AutoBody ?
"Je connaissais l'équipe d'usine japonaise après avoir collaboré avec Araco de 2000 à 2003. Puis j'ai fait une assez longue carrière avec l'équipe SMG de 2004 à 2015. Après le Dakar 2015 Toyota AutoBody m'a téléphoné en m'expliquant qu'il cherchait un copilote. Quelques jours après, nous signions le contrat, j'ai rejoint cette équipe dans la catégorie T2 en tant que copilote de Christian Lavieille depuis 2016 pour le Dakar."

- Quel est votre meilleur souvenir du Dakar ?
"Le Dakar 2013. J'étais le copilote du Champion du Monde de freestyle français: Guerlain Chicherit. Lors d'une étape nous étions rapide et sommes arrivés en même temps dans un canyon que Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret. Nous cherchions tous les deux la bonne direction. Enfin, Stéphane a pris la décision de sortir du canyon et de suivre une route. J'ai recommandé à Guerlain de continuer quelques kilomètres supplémentaires dans le canyon. C'était clairement un gros risque quand on connaît l'expérience d'un tel pilote comme Stéphane. Mais après quelques minutes, nous avons réalisé que nous étions sur la bonne voie et grâce à cette décision, nous avons gagné l'étape ce jour-là. Pas trop mal, non ?"

- Quel est votre pire souvenir du Dakar ?
"Le Dakar 2012. J'étais en course avec le Portugais Carlos Sousa. Nous nous sommes plantés dans une dune pendant quelques minutes. Je suis sorti de la voiture pour nous desensabler. Quand je me suis installé dans la voiture, j'ai oublié de dire à Carlos que j'avais besoin de temps pour m'attacher. Il a redémarré sans faire attention puis, nous avons eu un accident. J'ai été blessé : un traumatisme crânien mineur a été décelé par le service médical."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar