Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actus du Dakar

Dakar Etape 6: Benavides prend le pouvoir

Le Dakar quitte le Pérou et le désert pour aborder la montagne. Les pistes deviennent rapides, laissant à peine le temps de jeter un coup d’oeil aux nombreux lacs qui se trouvent sur le parcours. Le départ du deuxième secteur chronométré sera donné sur les rives du lac Titicaca. L’entrée dans l’Altiplano bolivien impose aux pilotes et équipages de s’adapter à l’altitude : on navigue déjà à 2 500 mètres. La journée de repos dans la capitale du pays permettra de s’acclimater.

 

L’œil dans l’objectif…
Le Dakar quitte le Pérou et ses terribles dunes de sable pour mettre un premier pied en Bolivie, non loin du splendide lac Titicaca. L’occasion de retrouver la montagne et des pistes bien plus roulantes. Mais la vigilance est de mise avec l’entrée dans l’Altiplano bolivien et des passages à 4 722 mètres avant une journée de repos à la capitale de La Paz qui permettra aux concurrents de s’acclimater à l’altitude.

L'essentiel
Antoine Meo monte en puissance. Après sa belle 4e place la veille, le Français a confirmé qu’il avait retrouvé son meilleur niveau après une blessure qui l’a tenu éloigné de sa KTM officielle pendant un an et demi en s’offrant la première étape rapide du rallye. Une belle démonstration qui lui permet de terminer juste devant son coéquipier vainqueur en 2016 Toby Price et le prometteur Kevin Benavides, premier Argentin à mener le Dakar moto. Son jeune compatriote Jeremias Gonzales Ferioli pourrait lui aussi représenter l’avenir de la catégorie quad et prend sa première victoire en Bolivie grâce à une étape menée de bout en bout.

Carlos Sainz n’est lui plus un espoir mais bien un vainqueur en puissance comme il l’a confirmé en dominant la spéciale auto de bout en bout sur des pistes boliviennes parfaitement à sa main. Deuxième à 4 minutes, Stéphane Peterhansel reste lui parfaitement en contrôle de son rallye. Côté camion, Federico Villagra a fait la différence en fin de spéciale pour empocher sa deuxième victoire d’étape, plus de deux minutes devant le reste de la meute.

La perf du jour
Diego Martin Duplessis ne cesse de progresser depuis le départ de Lima. Malgré une entame de rallye compliquée avec la 83ème place lors de la première journée, l’Argentin a progressé à chaque étape pour finalement se faire remarquer de belle manière avec une superbe quatrième place à La Paz au guidon de sa Honda privée. 25e de son premier Dakar en 2016 puis 15e en 2017, Duplessis marche peut-être dans les traces de son compatriote Kevin Benavides.

Coup dur du jour
Vainqueur de la catégorie quad en 2015, Rafal Sonik avait de belles ambitions sur le Dakar 2018. Mais rien ne s’est déroulé comme prévu pour le Polonais qui n’est jamais parvenu à rentrer dans le Top 3 d’une étape. Sonik s’est même fracturé le tibia/péroné lors de la cinquième étape et a dû renoncer ce matin à poursuivre le rallye. C’est son troisième abandon en dix participations.

La stat du jour
En faisant parler sa pointe de vitesse sur un terrain taillé pour lui, Carlos Sainz a fait un nouveau pas dans la légende du Dakar. L’ex-pilote WRC décroche sa 30ème victoire d’étape sur le Dakar et passe devant le grand Jacky Ickx. L’Espagnol n’a plus que Ari Vatanen (50) et Stéphane Peterhansel (39) devant lui.

La réaction du jour
Kevin Benavides : "C’est un sentiment de bonheur indescriptible. Je suis premier au général du Dakar ! La semaine a été très difficile et j’arrive aujourd'hui à La Paz de la meilleure des manières. J'ai beaucoup travaillé pour ce moment et maintenant on va profiter du jour de repos pour reprendre des forces en vue de la deuxième semaine de course. Il faut rester calme et continuer à profiter."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar