Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Merzouga Rally 2018 Official Teaser

MFE-Live.com - Actus du Dakar

Etape 4 Trio Racing: "L'étape la plus dure de tous nos Dakar

Les difficultés semblent aller crescendo sur cette édition 2018 du Dakar, et l'étape du jour en atteste. Après s'être acquittés de 114 kilomètres de liaison, Eric Bernard et Alexandre Vigneau ont pris le départ d'une spéciale au profile atypique. Pour assurer le show et peut être pour faire un clin d'oeil à l'étape mythique au bord du lac rose qui clôturait le rallye lorsqu'il se disputait sur le continent africain, les concurrent partaient par vagues de quatre.

Après quelques kilomètres lancés à pleine vitesse sur une longue plage du littoral Pacifique ceux-ci empruntaient le premier canyon d'une spéciale ultra piégeuse. Rapidement Eric et Alexandre ont dû faire face à des pistes cassantes où de nombreux pièges pouvaient mettre à mal la mécanique. Le seul incident de la journée se résumera au blocage du buggy une quarantaine de minutes dans une cuvette de sable près avoir été déroutés par un motard en difficulté. Ce n'est donc qu'après cinq heures et demi que les deux hommes ont passé une fois encore la ligne d'arrivée. Aujourd'hui ils signent un 20ème temps sur l'étape et voient leur ténacité récompensée par une entrée dans le Top 15 du classement provisoire Autos à la 14ème place.  

Eric Bernard : "Cette étape n'était pas de tout repos et je suis content d'être allé au bout en préservant la voiture. On sait que tout peut arriver sur un Dakar et c'est une vraie priorité de ramener la voiture au bivouac dans le meilleur état possible. Le buggy Sodicars est vraiment taillé pour des tracés aussi techniques et au fil des kilomètres je savoure le travail qui a été réalisé pour le faire encore évoluer cette année. D'un point de vue résultat, je suis contrarié que nous ayons perdu quarante minutes car sans cela nous aurions été très proche du Top 10, cela aurait été une vraie satisfaction. Malgré cela je suis ravi que nous occupions une aussi bonne place dès le début de la première semaine, à nous de savoir rester dans nos limites sans prendre de risques pour poursuivre l'aventure...

Alexandre Vigneau : "La spéciale du jour était magnifique et en faisant abstraction de sa difficulté nous en avons pris plein les yeux. Le départ en ligne sur la plage était une expérience incroyable à vivre d'autant plus qu'Eric a fait le holeshot ! Ensuite la navigation était vraiment très difficile et chaque WP était assez complexe à trouver. Nous avons beaucoup échangé dans l'habitacle et nos prises de décisions ont pu s'avérer payantes à chaque fois. Nous n'avions pas connu d'étapes aussi dures sur les précédents Dakar, il y a des dunes à perte de vue, jusqu'à 2000 mètres et beaucoup d'entre elles sont très cassantes. Eric est très prudent et en plus de ménager la voiture il m'épargne aussi physiquement ! Le seul regret que nous ayons aujourd'hui est de nous être bloqués dans une cuvette de sable après qu'un motard en difficulté nous ait demandé de dévier notre trajectoire. Nous ne lui en voulons pas, évidemment, il n'y avait pas grand chose d'autre à faire, ça fait partie de la course. Le résultat de ce soir nous enchante mais nous gardons bien à l'esprit que demain encore il faudra finir la journée et que ce sera notre seul objectif."
 
Demain, après une spéciale de 265 km une fois encore dans les canyons et le sable on empruntera une longue liaison de presque 500 kilomètres pour atteindre Arequipa à 2 335 m d'altitude après avoir longé une ultime fois le littoral Pacifique.  

Communiqué,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar