Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Merzouga Rally 2018 Official Teaser

MFE-Live.com - Actus du Dakar

Dakar Etape 4: Le joli coup Van Beveren

L’œil dans l’objectif…
Une splendide plage de sable fin avec un spectaculaire départ en ligne, plus de 100 kilomètres de dunes de toutes tailles et un ultime canyon délicat à aborder, voici le décor de la région de San Juan de Marcona pour une longue quatrième étape, propice aux rebondissements ! 

 

L'essentiel
Adrien Van Beveren ne pouvait espérer meilleure opération. Grace à une large victoire pleine d’audace, le Français passe de la 7ème à la 1ère place du général. Le pilote Yamaha bénéficie de l’abandon du tenant du titre Sam Sunderland touché aux lombaires suite à un saut alors que Xavier de Soultrait et Matthias Walkner complètent le Top 3 du jour.
Un Top 3 sans surprise en autos avec la nouvelle démonstration des Peugeot. Sébastien Loeb remporte sa première étape de l’année devant Carlos Sainz et Stéphane Peterhansel qui contrôle parfaitement le classement général. Nasser Al-Attiyah a lui vécu l’enfer et cède près d’une heure. L'as du franchissement s'est retrouvé planté à deux reprises dans les dunes. Du côté des quads, Sergei Kariakin a – enfin – repris la main face à Ignacio Casale grâce à une courte victoire sur le leader du général.

La perf du jour
Appelé pour remplacer au pied levé un Paulo Gonçalves blessé, Jose Ignacio Cornejo n’a pas raté ses débuts au sein du team officiel Honda. Le jeune chilien, qui avait participé à son premier Dakar en 2016, occupe actuellement la 7e place du classement général avec une belle septième place à San Juan de Marcona. Son deuxième Top 10 d’affilée.

Coup dur du jour
Contrastant avec le triplé de ses coéquipiers, Cyril Despres a vécu une journée noire au volant de sa Peugeot. La faute à une roue arrachée en roulant sur une pierre, une erreur que le quintuple vainqueur à moto ne s’explique pas, dans un secteur sans difficulté. Le deuxième du classement général au départ ce matin, vainqueur de la deuxième étape, s’apprête à passer de longues heures à attendre son assistance pour tenter une réparation et essayer de poursuivre le rallye. Mais ses ambitions au général sont en tout cas bel et bien enterrées.

La stat du jour
Avec déjà 10 victoires de spéciales sur le Dakar en seulement trois éditions, Sébastien Loeb est un homme pressé. Et le meilleur est sans doute à venir pour le pilote Peugeot qui n’affectionne pas particulièrement la navigation dans les dunes, au contraire des terrains plus rapides qui arrivent…

La réaction du jour
Xavier de Soultrait : "C’était 'full attack' ! Je pense qu’on termine premier et deuxième avec mon coéquipier. Je suis parti dans la première vague sur la plage, à fond. J’étais devant pendant les deux cents premiers kilomètres, puis Adrien m’a repris et on a continué ensemble, dans les dunes. Quand on roule ensemble comme ça, je pense que derrière ils peuvent s’accrocher. Parce qu’en tout cas, nous on ne peut pas aller plus vite. C’est Adrien qui a fait le gap dans les dunes : il a poussé, et je me suis dit qu’il ne fallait pas le laisser partir. Je me suis tapé dedans, parce que pour le suivre ce n’est pas évident, mais ça a été la course poursuite jusqu’à la fin."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar