Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Africa Eco Race 2019

Dakar étape 4 autos-camions: Les cadors ont dit...

De cette étape 4 on retiendra la victoire et la prise de pouvoir de Carlos Sainz. El matador place le Buggy SMG sur orbite et excède les équipages équipés de Mini. Rien n'est encore joué, la route est encore longue et les nombreux abandons déclarés en quatre jours ramènent à la raison... La mécanique à une mémoire, les pilotes de pointe le savent tout autant que les amateurs.



Carlos Sainz : "Tout le monde a fait la même erreur"
"On a roulé derrière dans la poussière, mais petit à petit nous sommes parvenus à dépasser plusieurs voitures. On a eu un peu de chance aussi car sur la fin de spéciale, à environ 10 km de l'arrivée, dans un passage très étroit dans la végétation, nous avons cassé la direction assistée, mais nous avons quand même pu finir sans problème. Il y avait un waypoint dans la 2e partie où nous sommes partis sur la droite, mais après un moment nous avons compris qu'il devait être de l'autre côté. donc nous avons coupé à gauche et nous l'avons trouvé. Mais rien de grave car je pense que tout le monde a fait la même erreur."

STEPHANE PETERHANSEL : "Nous avons pris tout de suite la bonne option..."
"Ca n'a pas très bien commencé car ce matin, 30km après kle départ, nous avons eu une crevaison!... Pas vraiment de quoi me mettre en confiance pour la journée. Donc ensuite on a décidé de prendre un rythme régulier, de rouler en essayant de faire le moins d'erreur possible. Et puis sur la fin, il y avait un peu de complication pour trouver un waypoint et nous avons pris la bonne option tout de suite en faisant demi-tour pour chercher dans la bonne direction, ce qui nous a permis de ne pas perdre trop de temps. Et au final, on fait un bon résultat."
 
Nani Roma : "On a ouvert toute la journée"
"Je suis très, très content. C'était une étape difficile au point de vue navigation. On a ouvert la piste toute la journée. Les autres ont dû nous reprendre beaucoup de temps car on était devant. Mais on est là et content d'être là et demain sera une autre journée."

 

NASSER AL-ATTIYAH : "Satisfait de notre performance..."
"Je suis assez satisfait, car la seule vraie que nous ayons fait a été de suivre les autres Mini devant nous. on a dû perdre 5 minutes comme ça avant de nous décider à faire demi-tour pour prendre la bonne direction. Et puis on a également eu une crevaison. Mais globalement je pense que c'est plutôt une bonne journée et je suis satisfait de notre performance."

 


 

GINIEL DE VILLIERS : "Aujourd'hui, nous avons dû survivre..."
"C'était une belle journée, seulement nous avosn trop de soucis de fiabilité!... Aujourd'hui encore, nous avons eu des problèmes de direction assistée! En première partie de spéciale, tout se passait plutôt très bien. Mais après 100km dans la 2e partie de spéciale, nous avons commencé à souffrir de problème de direction assistée, et nous avons dû nous arrêter. Sincèrement, à ce moment-là, j'ai été surpris de notre avance sur Sainz et Peterhansel, mais ça n'a pas duré car nous avons mis près de 15 minutes à réparer. Et puis ensuite nous sommes repartis mais en perdant encore de l'huile de la pompe de direction assitée. Donc nous nous sommes arrêtés encore 4 ou 5 fois pour y mettre toute l'huile dont nous disposions, mais ça n'a pas suffit. Et finalement heureusement qu'un spectateur nous a donné de l'huile pour continuer sinon nous serions encore bloqués en piste. Donc, au final, aujourd'hui, nous avons surtout dû survivre..."

Frédérico Villagra : "Une journée sans erreur..."
"On a fait une bonne spéciale, sans problème particulier, hormis quelques petites erreurs de navigation, mais jamais très longues. Mais nous avons quand même gardé un bon rythme, et même été un peu gêné par le traffic et notamment la poussière de Gordon, mais fianlement nous avons pu le passer. Donc vraiment une bonne journée, sans erreurs, je suis content !"

CAMION/GERARD DE ROOY : "La meilleure spéciale depuis 2 ou 3 ans !"
"C'était magnifique! Une magnifique spéciale, la meilleure selon moi que nous ayons eu sur les deux ou trois dernières années. Dès le départ, nous avons vu que Karginov était trop rapide et que l'on ne pouvait pas suivre le rythme, donc nous avons décidé de faire notre course, sans prendre de risques, notamment pour les pneus. Mais sur la liaison, nous avons quand même constaté une crevaison lente et avons donc changé la roue. Et puis, dans la 2e partie, nous avons doublé Karginov qui était arrêté sur le bord gauche de la piste avec une crevaison. Enfin, nous avons fait une petite erreur de navigation à la fin, car tout le monde partait sur la droite et en fait il fallait aller à gauche, mais rien de grave. Le seul souci est que j'ai pris un retour de volant qui m'a un peu blessé au poignet gauche, mais rien de dramatique, un peu de glace, une bière fraiche et tout sera oublié pour demain !"

CAMION/ANDREY KARGINOV : "Une spéciale très difficile !"
"Nous sommes partis très fort ce matin, mais la spéciale était vraiment très difficile, avec beaucoup de poussière et de grosses pierres qui rendait le tracé très piégeux. Nous avons ouvert une bonne partie de la journée, mais dans la 2e partie de spéciale, nous avons eu une crevaison et nous avons perdu un peu de temps en changeant la roue, ce qui a permis à De Rooy de passer devant, et c'était trop tard dans la spéciale pour espérer ensuite le reprendre."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar