Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Hearts Of Morocco 2017

MFE-Live.com - Actus du Dakar

Dakar/Mikael Despontin : "Je suis là pour apprendre…"

Les spécialistes de l’enduro le connaissent bien : Mikael Despontin est tout sauf un novice. Septuple champion de Belgique Inter, double médaillé d’or aux 6 jours et recordman des podiums aux 12 heures de La Chinelle, le Gesvois se lance dans le grand bain du Dakar au guidon d’une KTM 450 Rally Replica.

"J’avais déjà tenté de m’inscrire l’an dernier, mais j’avais du renoncer faute de budget," précise-t-il. "Il faut dire que les sommes demandées sont astronomiques. Pour peu qu’on ait besoin d’une assistance, cela grimpe très vite aux alentours des 30.000 euros !"

Mais la deuxième tentative fut donc la bonne. Cinq ans après avoir raccroché le guidon en enduro, Despontin, 36 ans, se lance donc un nouveau challenge. "Ce qui sera le plus dur pour moi, c’est de ne pas trop me disperser dans un univers complètement nouveau, explique-t-il. Je pourrai compter sur l’assistance du team ‘Défi Suisse’ de Philippe Cottet. Ils possèdent déjà une bonne expérience de cette course."

Pour le reste, Mikael est là pour apprendre… "Oui, apprendre la navigation qui est très spécifique dans cette discipline. Apprendre aussi à gérer l’effort sur des étapes aussi longues. Durant 15 jours, c’est un rythme infernal auquel nous sommes soumis avec très peu de repos. Je crois qu’il est donc essentiel de se reposer dès que l’occasion se présente. C’est pourquoi aussi, j’ai beaucoup travaillé sur la préparation physique avant ce rendez-vous. Mais bon, je sais aussi que seule l’expérience peut apporter ce qu’il faut pour réussir à ce niveau…"

Étapes 4 et 5: Micka se glisse dans le top 50
Dans l'étape 4, le Grand Despon est resté assis plus de 10h 30 sur sa selle mais s'en est sorti à merveille. Il est resté prudent, préférant parfois même s'arrêter, lorsqu'il ne voyait même plus son guidon à cause de la grosse tempête de sable. 53ème de l'étape, Micka gagne 6 places et occupe la 47ème place au classement général provisoire.

Si les résultats sont au rendez-vous, il retiendra surtout de cette quatrième journée un paysage digne de photos sous-marines et un tronçon le long de la plage à slalomer entre les crabes à 120 à l'heure!

Dans la 5, Mikael a galéré dans les "fesh-fesh", comme la plupart des pilotes, qu'ils soient amateurs ou professionnels.
Il a pris beaucoup de plaisir sur les grandes pistes sinueuses et caillouteuses avec, sur certains tronçons, des glisses à plus de 100 km/h! C'est en fin de spéciale qu'il se faisait une petite frayeur : dans un trou de sable, il flirta avec la chue mais jeta sa moto pour l'éviter.

Sa régularité le mène encore à la 47ème place et lui permet de grappiller encore quelques places au classement général.


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar