Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Silk Way 2017 - Best of Chinese Dunes

MFE-Live.com - Actus des Bajas

Baja Dubaï: Les pilotes locaux au devant de la scène

La 'First Lady' du Quad ambitionne de faire encore mieux pour son retour aux Émirats Arabes Unis. 

Dernière arrivée des épreuves émiraties au sein de la Coupe du monde des rallyes tout-terrain, la Baja de Dubaï va permettre aux meilleurs pilotes du monde sur deux et quatre roues de se frotter, ce week-end, aux privés et aux passionnés locaux sur une scène internationale.

 

Lancée dans le cadre de l’initiative visant à faire revivre le rallye aux Émirats et au Moyen-Orient, la Baja internationale de Dubaï, parrainée par AW Rostamani et Nissan, semble déjà guider la discipline sur la bonne piste.

Ces dernières années, le déclin du rallye dans la région s’est caractérisé par la chute du nombre d’engagés tant dans les épreuves locales qu’internationales, une situation qui a atteint son point culminant récemment à Doha où seules quatre voitures ont pris le départ de la manche d’ouverture du Championnat du Moyen-Orient FIA des rallyes !

À titre de comparaison, la Baja internationale de Dubaï a attiré 102 concurrents – pilotes autos, motos et quads et copilotes – de 19 pays du Moyen-Orient et du reste du monde, dont 31 du pays hôte, pour un test de deux jours exaltant dans le désert Al Qudra.

La qualité du plateau de Dubaï est impressionnante. Au sein d’une puissante armada de prototypes de la catégorie T1 figurent ainsi le Qatari Nasser Al Attiyah, double lauréat du Dakar et dernier vainqueur de l’Abou Dhabi Desert Challenge, la Mini All4 Racing du Russe Vladimir Vasilyev, vainqueur de la Coupe du monde en 2015, ainsi que le nouveau roi du Dakar à moto, Sam Sunderland, qui revient courir sur les terres où il réside, au guidon de sa KTM.

"C’est un bon début et nous sommes persuadés que les chiffres vont augmenter d’année en année, car les membres de la communauté du rallye d’ici veulent ce genre d’épreuves. C’est ce qu’ils nous disent", souligne Mohammed Ben Sulayem, président de l’ATCUAE, organisatrice de la Baja de Dubaï, et de la Fédération des sports mécanique des Émirats.
L’épreuve constitue la seconde manche de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain pour les voitures et les buggies, et la manche inaugurale de la Coupe du monde FIM des bajas pour les motos et les quads.

Placée sous le parrainage de Son Excellence le Cheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, prince héritier de Dubaï, la Baja internationale de Dubaï est soutenue par la police de Dubaï, la défense civile de Dubaï, et les sociétés Al Ain Water et AssetCo Fire and Rescue.

Le Nissan Patrol est la voiture officielle de la seconde épreuve de la Coupe du monde FIA aux EAU. Alors que l’hôtel Bab Al Shams Desert Resort & Spa fournira un cadre de luxe, le quartier général opérationnel de l’épreuve et le parc fermé seront situés dans la Bab Al Shams Arena toute proche.

Les principaux avantages des bajas par rapport aux rallyes tout-terrain traditionnels, c’est qu’elles sont plus adaptées au désert et plus abordables. Elles sont ouvertes aux quads, aux motos et aux buggies, ainsi qu’aux 4x4.

Les pilotes émiratis et basés aux Émirats participant à cette manche de Coupe du monde arriveront en droite ligne du Championnat du désert des Émirats, une série de bajas courtes disputées le vendredi matin qui attire plus de 100 concurrents depuis son lancement par l’ATCUAE il y a quatre ans.

Parmi eux figurent le favori de la catégorie quads, Ahmed Al Maqoodi, qui a gagné en décembre la course préfigurant la nouvelle épreuve au volant d’un Polaris, Mansour Al Helei, qui sera navigué par Chris Patterson, copilote WRC expérimenté, à bord d’un Toyota Land Cruiser d’Abu Dhabi Racing, et Sheikh Mohammed Al Qassimi, engagé en classe nationale dans un Yamaha YHZ, en compagnie du copilote libanais Joseph Matar.

Une fois encore, la Franco-italienne Camelia Liparoti, la 'First Lady' du quad, aura à cœur de prouver qu’elle peut rivaliser avec les meilleurs pilotes mondiaux, elle qui a bouclé pour la huitième année consécutive un Dakar éprouvant, au 13ème rang.

Également skieuse et alpiniste confirmée, Camelia Liparoti a terminé deuxième l’an dernier de la catégorie quads au Desert Challenge derrière le champion du monde polonais Rafal Sonik et elle ambitionne de faire encore mieux pour son retour aux Émirats arabes unis.

D'après communiqué de Narayan Marar,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Bajas

Rallye-event-2017