Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actus de l'Africa Race

Dakar Etape 11: Bernhard Ten Brinke bat Peugeot

"Une étape de plus terminée" a lâché Carlos Sainz en descendant de sa Peugeot 3008 (#303) à l'arrivée de la spéciale 11 après avoir parcuru 280 km à grande vitesse. "Zéro erreur" a-t'il poursuivi presque pour se persuader que c'était la réalité et qu'il conservait la tête du général avec plus d'une heure d'avance sur son équipier, Stéphane Pdeterhansel car, l'Espagnol à retrouvé ses 10 minutes de pénalisation sortie injustement.

C'est un grand écart qui peut permettre au Madrilène de voir Cordoba avec une couronne de lauriers sur la tête, à l'image de Matthias Walkner à moto et par la même occasion pour KTM...

L’œil dans l’objectif…
Pour la troisième année consécutive, les autos, motos et camions partent ensemble, dans un ordre défini par les temps scratch de la veille des trois catégories confondues. Et c’est la province de La Rioja, seule région visitée lors de chacun des Dakar disputés en Amérique du Sud, qui sert d’écrin à la deuxième étape marathon du rallye pour les motos. Les gros bras du Dakar seront seuls pour prendre soin de leur machine ce soir après une nouvelle journée éprouvante.

L'essentiel
Pour son retour sur le Dakar après une année sabbatique, Bernhard Ten Brinke réalise un rallye impeccable. Dans le Top 10 de toutes les étapes depuis le départ, le Hollandais est devenu le seul autre pilote avec son coéquipier chez Toyota Nasser Al-Attiyah à battre les Peugeot en spéciale grâce à une performance de haut vol.
Carlos Sainz, Stéphane Peterhansel et Cyril Despres se sont eux neutralisés pour un général inchangé. Un classement provisoire qui n’est pas bouleversé non plus en moto avec la sage course du leader Matthias Walkner à 11’01’’ du vainqueur.
Une étape qui revient à son coéquipier Toby Price, l’Australien renouant avec le succès sur le Dakar devant le local Kevin Benavides et l’autre KTM officielle d’Antoine Meo. Nicolas Cavigliasso a lui offert une véritable démonstration à ses adversaires en quad pour décrocher sa deuxième victoire consécutive en Argentine avec plus de 15 minutes d’avance sur le leader du général Ignacio Casale.

La perf du jour
Premier ou deuxième de 8 des 10 spéciales disputées jusqu’à présent, Federico Villagra fait preuve d’une régularité impressionnante. Et malgré l’écrasant début de Dakar d’Eduard Nikolaev et son Kamaz, l’Argentin n’a jamais renoncé pour finalement prendre la tête du classement général sur ses terres, à Chilecito. Le vainqueur du dernier rallye du Maroc est peut-être en route vers son premier sacre sur le Dakar pour sa troisième participation en camion.

Coup dur du jour
Le Dakar continue de se refuser à Joan Barreda. Avec trois victoires d’étapes, l’officiel Honda aura pourtant encore été cette année un grand animateur de l’épreuve. Mais alors qu’il pointait au deuxième rang du général, l’Espagnol a finalement payé ses efforts des derniers jours et un genou blessé lors de l’étape 7. Une douleur et une fatigue omniprésente l’ont finalement poussé à l’abandon.

La stat du jour
Avec 15 secondes seulement d’écart entre les trois Peugeot officielles au bout de 280 km de spéciale, Cyril Despres, Carlos Sainz et Stéphane Peterhansel ont réalisé un beau tir groupé. Converti en distance, cet écart correspond à seulement 270 mètres entre la 3008 Maxi de Despres et celle de Peterhansel à l’arrivée !

La réaction du jour
Nicolas Cavigliasso : "Je roule sur un quad 450cc, qui marche bien sur le sable et c’est là-dessus que j’ai fait la différence. Nous sommes maintenant en territoire argentin, et je commence à bien le connaître depuis que je me suis mis sérieusement au rallye raid. Mon objectif, c’est d’abord de rejoindre Cordoba, parce qu’en plus c’est chez moi alors ce sera incroyable. Et ensuite j’ai envie d’y arriver le plus haut possible. Pourquoi ne pas gagner les trois prochaines étapes d’ici-là !"

Modification de parcours
A noter que le parcours des motos et quads a été légèrement modifié pour la douzième étape. Les concurrents partiront finalement du même endroit que les autos, après elles, et n’auront pas de parcours différencié en début de spéciale.


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar