Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Africa Eco Race 2019

Africa Eco Race/Etape 2 : Une journée très difficile...

Comme prévu, la deuxième étape entre Boudnib et Foum Zguid, longue de 612 km dont 431 km en spéciale, a provoqué son lot de dégâts dans la caravane du SONANGOL Africa Eco Race®. En effet, à 20h30 (21h30 heure de Paris), manquait à l'appel un tiers des concurrents en autos et à motos.
Une situation normale compte tenu des difficultés du jour tant au niveau du terrain que de la navigation. Par ailleurs, la plupart des absents ont surtout été retardés par des soucis mécaniques. Les concurrents encore sur la piste ont tous été identifiés et sont en relation avec le PC course grâce aux moyens modernes de communication mise en place sur l’épreuve.

La plupart seront rentrés avant la fermeture du CP installé à l'arrivée (minuit), les autres auront la nuit pour rentrer, réparer et être au départ demain matin. Si tel n’était pas le cas, ils prendraient les pénalités forfaitaires mais pourront repartir le surlendemain car, l’objectif du SONANGOL Africa Eco Race est de permettre à un maximum de participants de voir le Lac Rose à Dakar.

Jean Louis Schlesser prend le commandement en autos
Arrivé 3ème la veille, il n’aura pas fallu longtemps à Jean Louis Schlesser navigué par Thierry Magnaldi pour remettre de l’ordre dans le classement de la catégorie auto. A l'arrivée, c'est avec le sourire qu'il présentait ses vœux aux médias qui l’attendaient : "Je serais malhonnête de vous dire que tout ne s’est pas bien passé puisque nous avons gagné. Mais cette deuxième spéciale était difficile et nous avons dû nous y employer. Incontestablement, le niveau du rallye est monté en auto, il ne va pas falloir faire d’erreur." Le quintuple vainqueur du SONANGOL Africa Eco Race s’est imposé au cours de cette deuxième journée avec un peu plus de 16 minutes d’avance sur Balazs Szalay qui termine deuxième - comme la veille - au volant son proto OPEL Mokka. Sursaut d’orgueil également pour Jacky Loomans qui signe le troisième chrono. De ce fait, le pilote belge remonte à la 3ème place au général et précède Philippe Porcheron de nouveau 4ème aujourd’hui sur son Buggy Peugeot du Sodicars Racing.

Par ailleurs, le couple Bunel - Thierry et Sophie - sur un Buggy du MTB Compétition a été victime d'une méchante réception de dune. Tassements de vertèbres a nécessité leur évacuation. Ils seront tranférés sur la France dès demain. Quant à la famille Fromont - Yves le père et Jean le fils - un tonneau avant a perturbé leur journée...

Camions : Tomas Tomecek enfonce le clou
Parti en leader de la catégorie camion depuis Boudnib, Tomas Tomecek a de nouveau dominé ses adversaires au cours de la journée. Au volant de son TATRA plutôt agile dans le sable, le Tchèque a passé les dunes de Merzouga sans problème en début de parcours et n’a rien lâché ensuite, pour finalement terminer avec 5’50’’ d’avance sur le MAN de la pilote portugaise Elisabete Jacinto. Le Scania de Miklos Kovacs arrive ensuite mais concède une vingtaine de minutes. Au classement général Autos-Camions, Tomecek pointe en 9ème position à 14’54’’ de Schelsser.

Moto : Une première pour un pilote africain
Selon certains initiés, le solide pilote Marocain Harite Gabari figure parmi les prétendants à la victoire à moto. Il restait à l'observer en action pour confirmer ou infirmer ce statut. Cette deuxième étape plutôt relevée était donc le test idéal et le moins que l’on puisse dire, c’est que le pilote Yamaha fut au rendez-vous. Harite ne s’est pas contenté de remporter la spéciale avec 2’38’’ d’avance sur la Honda de Michaël Pisano puisqu’il a aussi dépanné son adversaire direct : "Je me suis arrêté quand j’ai vu Micka en train de bricoler son réservoir d’essence. Je l’ai aidé une dizaine de minutes puis sa machine a redémarré puis, j’ai poursuivi ma course jusqu’à l’arrivée. On peut dire que l'année commence plutôt bien."

Des propos confirmé par Michael Pisano : "J’ai eu deux Saint-Bernard durant cette journée. Harite, le Saint Bernard du Maroc m’a aidé à sortir une durite d’essence récalcitrante. Puis, le Saint-Bernard des Buggys avec Jean Louis Schlesser qui m’a remis sur la bonne piste lorsqu’il m’a rattrapé car j’avoue que je m’apprêtais à faire une bêtise. Je les remercie tous les deux car, grâce à eux, je reste bien placé."

On retiendra également la 3ème place de Martin Fontyn, le vainqueur de l’édition 2013 sur KTM, et de Dominique Robin, 4ème à plus d’une minute du Belge. En revanche, journée maussade pour Norbert Dubois, vainqueur la veille, il concède neuf minutes pour avoir 'jardiné'. Le Français pointe désormais en 7ème position disant sagement : "La course est encore longue."

Demain, jeudi 2 janvier 2014, le SONANGOL Africa Eco Race® pousse toujours vers le Sud Marocain, le prochain bivouac sera installé à Assa, après une étape de 404 km dont 387 km de spéciale.

Communiqué,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus Africa Race - Africa Race