Editorial Raid

  • Rallye du Maroc: Andrew Short, un nom à retenir !

    En remportant sa première victoire en rallye-raid sur le Rallye du Maroc, Andrew Short (Rockstar Energy Husqvarna Factory Team) s'est placé sur orbite et selon les observateurs, il n'a pas fini de grandir !

    Lire la suite
  • Maroc X-Raid/Peterhansel remporte son 1er mondial !

    - Carlos Sainz et Kuba Przygonski terminent sur le podium du rallye

    Le Rallye du Maroc a offert un final spectaculaire à la Coupe du Monde FIA des rallyes tout-terrain 2019 qui a vu finalement Stéphane et Andrea Peterhansel s'emparer du titre avec leur buggy MINI

    Lire la suite
  • TT Dunes et Marais: J.Ph.-Dayraut double la mise !

    Pour sa dernière course de l'année, Jean-Philippe Dayraut a encore marqué les esprits avec son pilotage fin et précis, mais surtout avec un second succès consécutif sur cette épreuve. La deuxième place revient à l'étonnant Vincent Foucart qui s'est senti poussé des ailes avec son

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Top départ pour le Silk Way Rally !

J-1 - IRKOUTSK - Vérifications & Podium départ
Top départ pour le Silk Way Rally 2019 ! La cérémonie de podium a officiellement lancé cette 9ème édition sur les rives de l'Angara, dans le centre-ville historique d'Irkoutsk. Car dès ce dimanche c'est non loin d'ici, dans la taïga sibérienne que, les concurrents des catégories motos, autos et camions se mesureront sur les pistes techniques de la première étape longeant les bords du Lac Baïkal.

 

A l'issue de la deuxième journée de vérifications administratives et techniques l'attention s'est portée sur le podium de départ, dressé sur la Place Comte Speransky où, en début de soirée, tous les équipages inscrits pour cette grande aventure dans le 'Far East' ont affiché leurs ambitions sportives pour cette édition 2019 du Silk Way Rally.

MOTOS : PREMIÈRE MONDIALE !
Pour une première... c'est une première mondiale! Dès l'instauration de la catégorie moto, ce Silk Way Rally 2019 comptera d'emblée pour le Championnat du Monde FIM des Rallyes tout-terrain. Autant dire que les principaux teams officiels ont répondu présent. Vainqueur de la première manche mondiale à Abu Dhabi, voici quelques semaines, le Britannique Sam Sunderland, lauréat du Dakar 2017 emmènera le Red Bull KTM Factory Racing.

"Je crois qu'il s'agira d'un rallye très exigeant", explique le pilote britannique, actuel leader du Championnat du Monde. "Nous partons dans l'inconnue total et personne ne sait vraiment à quoi s'attendre. Mais je nous sens bien préparés. C'est agréable d'être confronté à un nouveau challenge et c'est ce que je préfère par-dessus tout dans cette discipline."

Autre sérieux candidat à la victoire finale, le Français Adrien Van Beveren emmène les 'bleus' du Yamaha Rallye Team, fort de trois machines au départ ici à Irkoutsk, avec également Xavier de Soultrait et l'Argentin Franco Caimi.

Dans le clan du team Monster Energy Honda, on compte sur la vélocité de l'Espagnol Joan Barreda et de l'Argentin Kevin Benavides, mais également sur la fougue du jeune Chilien Jose Ignacio Cornejo.

"C'est un rallye dont je rêve depuis longtemps", avoue Barreda. "Je suis le seul des trois pilotes à avoir déjà roulé en Chine, mais je ne crois pas qu'il s'agira vraiment d'un avantage. L'objectif est de faire une belle course qui nous préparera aux prochains grands rendez-vous."

Quant à l'ancien champion de MX et SX, l'Américain Andrew Short (Rockstar Energy Husqvarna Racing Factory), il est au départ pour parfaire son apprentissage de la discipline. Les Indiens du Hero Motorsport Team Rally placent tous leurs espoirs dans l'expérience du Portugais Paulo Gonçalves. Course dans la course, l'Espagnole Laia Sanz (KTM Rally 450), aux portes du top 10 sur le Dakar, cherchera à faire mieux et... à finir première pilote féminine, en devançant la Russe Nifontova et la Tchèque Novotna (Husqvarna FE450). Pour ses premiers pas sur ce Silk Way Rally, la catégorie quad sera emmenée par le quintuple champion du monde et ancien lauréat du Dakar, le Polonais Rafal Sonik (Yamaha Raptor 700).

AUTOS : AL-ATTIYAH-LE-CONQUÉRANT
Deux fois... deuxième en 2010 et l'an dernier Nasser Al-Attiyah (Toyota Gazoo Racing) débarque à Irkoutsk avec un seul objectif : remporter ce Silk Way Rally, la seule épreuve d'envergure internationale se refusant toujours à lui. La troisième fois sera-t-elle la bonne ?

"C'est une course que je veux gagner !", affirme le pilote qatarien. "J'espère que cette édition sera la mienne. J'ai remporté les six rallyes auxquels j'ai participé cette année, y compris le Rallye du Kazakhstan, début juin. Le Silk Way Rally est une épreuve exigeante et chaque étape sera un véritable challenge pour chaque équipage."

Le triple vainqueur du Dakar devra composer avec ses équipiers au sein du team Toyota Gazoo Racing Overdrive que sont le Néerlandais Eric Van Loon et, surtout, le Saoudien Yazeed Al Rajhi, lauréat en 2018.

"Je suis enchanté de retrouver le Silk Way Rally", confie le pilote de Riyad. "Cette édition 2019 s'annonce magnifique, mais aussi très difficile. Nous nous élancerons en tête des voitures avec Nasser Al-Attiyah derrière nous ce qui veut dire que nous devrons trouver d'emblée un rythme très élevé tout en veillant à ne pas prendre trop de risques."

Quant à Denis Krotov (Mini JCW) il portera au plus haut les couleurs de la Russie. Mais la surprise pourrait bien venir de la catégorie deux roues motrices, très bien représentée sur ce Silk Way Rally 2019 avec, notamment, les redoutables buggies du Chinois Han Wei (Geely SMG Buggy), du Russe Andrey Rudskoy (G-Force Bars) et du Français Mathieu Serradori (Buggy CR6 Century Racing). Pointé parmi les favoris, l'Américain Bryce Menzies (Peugeot 3008 DKR Maxi) a malheureusement été contraint de déclarer forfait en toute dernière minute.

"J'avais effectué de nombreux kilomètres en SSV et de nombreux exercices physiques afin de préparer au mieux ce Silk Way Rally", explique le pilote US. "Malheureusement une hernie discale en a décidé autrement. Je suis tellement déçu de ne pas pouvoir prendre le départ..."

Catégorie du futur, celle des SSV (Side by Side Vehicles), petits buggies légers, nous offrira une explication au sommet entre le Russe Sergei Kariakin (Maverick X3) et l'Espagnol José Pena Campo (Polaris RZR).

Philippe Janssens,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Silk Way Rally