Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Orthez TT : Dayraut-Debet sans l’ombre d’un nuage !

Il a fallu attendre la spéciale 11, celle de Loubieng 3, pour s'assurer que l'équipage vainqueur de la 19ème édition du Rallye tout-terrain d'Orthez serait bel et bien Jean-Philippe Dayraut et Cyril Debet. Lorsque Vincent Poincelet faute de pont ou de boîte de vitesses (il faut démonter pour connaître l'origine) renonça alors que Louis Dronde l'avait fait auparavant dans l'ES8 trahi par le moteur Nissan de son Rivet.

A une spéciale du but, Dayraut pouvait gérer et même rouler plus raisonnablement car, jusque-là, ces trois animateurs de la manche nationale ont tapé dans la mécanique comme des malades séparés seulement de quelques secondes.

On retiendra aussi, ce qui est rare, le tonneau de Christophe et Mireille Costes, sans gravité si ce n'est la coque qui a mangé. L'abandon également de Yannick Lonné-Peyret sur surchauffe moteur ou encore celui de Joël Chopin dont la roue avant droite s'est arrachée sur une souche. Autant de favoris ou de outsiders sur le carreau et une hécatombe est à enregistrer sur ce terrain extrêmement sec et technique à souhait (108 partants, 48 classés).

Dayraut signe à Orthez sa deuxième victoire de la saison après celle enregistrée au Gatinais, sans parler de celle qui lui fut supprimée, Arzacq. Aujourd'hui, le toulousain se replace dans la conquête du titre – même si, il s'en défend – considérant qu'il n'est pas dans le Championnat dans ce but plutôt dans celui de prendre du plaisir. "C'était un beau rallye" a-t-il reconnu. "Une super bagarre à trois nous a opposés. J'aime gérer ce genre de situation. La mécanique a été mise à dure épreuve quand on attaque de la façon dont nous l'avons fait. De toute évidence, je suis satisfait et félicitation à Cyril (Debet, son navigateur) et à l'organisation pour le tracé concocté !"

De son côté Didier Barthe, 3ème n'a pas joué petit bras durant le week-end. L'abandon des Costes, permet au pilote de la Soule de reprendre la tête du Championnat avant les Cimes auxquelles il participera contrairement à Vincent Poincelet. "J'ai commis de nombreuses fautes, un peu gourmand en pilotage. Un nouveau podium nous récompense même si, j'avoue ma faiblesse : je ne sais pas me gérer !"

Deuxième au classement général final : Maxime Fourmaux. Un Can-Am qui affole et inquiète les équipages du Championnat par leur agilité, leur performance et leur fiabilité. Maxime réalise une nouvelle fois un week-end remarquable. A côté de lui, Jean-François Palissier, le papa de Arthur ému par cette performance, la même réalisé par Maxime et son fils Arthur au Barétous avant qu'il nous quitte à l'âge de 16 ans ! Tous les concurrents du rallye lui ont rendu un hommage en inscrivant son prénom sur leurs autos.

Alors qu'il tronqua son Polaris contre un Can-Am, Sébastien Guyette a rencontré ce matin des soucis mécaniques : une durite du turbo dans la 1ère spéciale puis, déchirure d'un pneu dans la suivante... ce qui le relègue à la 7ème place du général, 2ème en SSV. Par contre, Romain Locmane se rapproche doucement mais sûrement des hommes de tête de son clan en terminant 9ème et 3ème en SSV.

Des concurrents vivent dans l'ombre et réalisent des coups d'éclat. Le cas de Stéphane Abadie et Julien Bozom (Fouquet Nissan) auteurs du dernier chrono du rallye. Le retour remarqué de Nicolas Cassiède et Cédric Nicolau sur leur Fouquet Nissan au-devant de la scène dans les secteurs de ce dimanche. Vincent Foucart (Rivet Mazda) omniprésent et toujours aussi incisif même si, il manque de réussite. Par contre, on entend le chant de son moteur à des kilomètres à la ronde, c'est un régal !

La participation de Matthieu Baumel en Can Am du RM Sport de Manu Castan, un gros plus pour le rallye. Avec François Cazalet, ils terminent 4ème au scratch, 3ème du Championnat... Pour une première, Nasser Al-Attiyah actuellement en entraînement en Italie de Skeet (tir) en préparation des JO peut se montrer fier de son navigateur.

Sur les 108 équipages partis samedi matin, 48 se sont classés après avoir disputé 11 spéciales sur les 12 (la dernière samedi a été annulée).

CLASSEMENT GENERAL FINAL: 1 Dayraut-Debet (Rivet Porsche), 1h36'11''7 ; 2. Fourmaux-Palissier (Can-Am), à 1'53''6 (1er SSV) ; 3. Didier & Stéphane Barthe (Fouquet Hondaà, à 2'08''5 ; 4. Baumel-Cazalet (Can-Am), à 2'51''5 ; 5. Foucart-Christelle Perrin (Foucart Mazda), à 3'09''3 ; 6. Cassiède-Nicolau (Fouquet Nissan), à 3'44''4 ; 7. Guyette-Leila Chavanon (Can-Am), à 3'54''7 ; 8. Abadie-Bozom (Fouquet Nissan), à 4'08''2 ; 9. R. Locmane-Misbert (Can-Am), à 4'59''2 ; 10. Bartolin-Goni ( Dronde Honda), à 5'36''6 ; 11. Brient-Aurélie Montus (Rivet Honda), à 7'33''4 (1er 2 roues motrices) ; 12. Bidault-Séverine Blanluet Tadif (Can Am), à 7'53''5 ; 13. Chevallier-Olivier (Rivet Ferrari), à 8'03''7 ; 14. Martin-Coralie Blondet (Cledze Suzuki), à 9'09''9 ; 15. Babaquy-Etcheverry (Cledze Suzuki), à 9'32''9 ; 16. Cabe-Collin (Cledze Suzuki), à 10'12''7 ; 17. Pastor-Salaberry ( SSV Yamaha), à 10'18''2 ; 18. Toulou-Menanteau (Can-Am), à 12'24''8 ; 19 Lacoste-Léa Perrin Castan (Can Am), à 12'30''3 ; 20. Lopes-Villanua (Can Am), à 12'46''7 ; 21. Biscaycacu- Aranthabe (SSV Polaris), à12'47''9 ; 22. Herbert-Bois (Pro'Pulsion Nisssan), à 13'11''6 ; 23. Henriques-Bourdette (Rivet BMW), à 13'41''1 ; 24. Ducos-Coralie Descalux Castan (Can Am), à 14'19''2 ; 25. Pierre & Henrik Bossart, à 15'01''2 ; 26. King-Hammond (Fouquet Honda), à 15'09''6 ; 27. Hochedez-Le Gosles (SSV Yamaha), à 16'08''3 ; 28. Gabardos-Bardaud (Can Am), à 16'11''2 ; 29. Oguez-Rivalin (Can Am), à 16'42''8 ; 30. Franck & Paul Puchouau (SSV Yamaha), à 17'58''2 ; 31. Brizard-Sauval (Rivet PRV), à 18'39''4 ; 32. Lavigne-Colomb (BMC Honda), à 20'08''3 ; 33. Jonnaux-François (SSV Yamaha), à 20'44''9 ; 34. Guilbert-Bayle (Can Am), à 20'48''6 ; 35. Bidart-Evrard (SSV Polaris), à 21'28''2 ; 36. Daviton-Marina Darquy (Jeep Cherokee), à 22'18''2 (1er 4x4) ; 37. Ranchou-Guillermou (Fouquet PRV), à 22'25''5 ; 38. Sargeant-Hammond (Land Rover Defender), à 23'30''2 ; 39. Pierre & Sylvie Urrutia Pierre (Urrutia Renault), à 23'59''1 ; 40. Charliat –Laurianne Beauvais Remigereau (Can Am), à 24'13''9 ; 41. Thierry & Nicolas Mechin Thierry (Mechin proto Peugeot), à 24'52''4 ; 42. Lutxo & Maureen Lom (Pajero Mitsubishi), à 26'44''4 ;43. Etchegoyhen-Luzineau (Etchegoyen Renault), à 26'55''5 ; 44. Darracq-Lalanne (Toyota Hilux), à 27'33''2 ; 45. Rivière-Léa Cerne (Jeep Cherokee), à 30'51''9 ; 46. Lagiere-Larré (Can Am), à 32'54''8 ; 47. David & Damien Monsegu (Bouillon Peugeot), à 35'32''0 ; 48. Benoît & David Inchassendague (Jeep Cherokee), à 37'08''9.


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Tout-Terrain