Editorial Raid

  • TT Dunes et Marais: J.Ph.-Dayraut double la mise !

    Pour sa dernière course de l'année, Jean-Philippe Dayraut a encore marqué les esprits avec son pilotage fin et précis, mais surtout avec un second succès consécutif sur cette épreuve. La deuxième place revient à l'étonnant Vincent Foucart qui s'est senti poussé des ailes avec son

    Lire la suite
  • Maroc X-Raid/Peterhansel remporte son 1er mondial !

    - Carlos Sainz et Kuba Przygonski terminent sur le podium du rallye

    Le Rallye du Maroc a offert un final spectaculaire à la Coupe du Monde FIA des rallyes tout-terrain 2019 qui a vu finalement Stéphane et Andrea Peterhansel s'emparer du titre avec leur buggy MINI

    Lire la suite
  • Rallye du Maroc: Andrew Short, un nom à retenir !

    En remportant sa première victoire en rallye-raid sur le Rallye du Maroc, Andrew Short (Rockstar Energy Husqvarna Factory Team) s'est placé sur orbite et selon les observateurs, il n'a pas fini de grandir !

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Maroc: Première mondiale pour les concurrents F.I.M.

C'est une journée hors des sentiers battus qui attendaient les concurrents moto-quad F.I.M. au départ ce matin. Baptisée Super-Marathon, l'étape 2 avait en effet un fort goût de nouveauté. A l'arrivée de la spéciale, aucune assistance n'était autorisée et seul le pilote pouvait remettre la moto en état avant l'étape 3, dans un temps imparti de 10 minutes uniquement, avant la mise en parc fermé.

 

L'étape, longue de 435 kilomètres pour les autos FIA et motos-quads F.I.M., et 396 kilomètres pour les Enduro Cup Afriquia, SSV Maroc Telecom et Open, était tracée en boucle autour de Aoufous. Comme lors de l'étape d'hier, c'est un parcours dissocié qui était proposé aujourd'hui aux concurrents du Rallye du Maroc 2019. Le tracé était certes commun jusqu'au kilomètre 270, où les véhicules des catégories Enduro Cup Afriquia, SSV Maroc Telecom et Open ont ensuite bifurqué sur 12 kilomètres pour terminer la spéciale, avant d'entrer dans une liaison de 65 kilomètres. Les pilotes F.I.M. et F.I.A. ont encore parcouru 96 kilomètres de secteur sélectif pour atteindre le bivouac où était situé l'arrivée. Tous les concurrents ont franchi les dunes de l'Erg Chebbi, avant de retrouver des pistes larges et rapides jusqu'à l'arrivée.

MOTO-QUAD F.I.M. : BARREDA, NOUVEAU LEADER
La première partie de l'étape Super-Marathon s'est achevée par la victoire de Joan Barreda (Monster Energy Honda Team). Le pilote espagnol, parti dixième ce matin, a attaqué fort pour revenir sur ses adversaires, mais il pourrait le payer demain en roulant avec des pneus déjà bien usés. Kevin Benavidès (Monster Energy Honda Team) assure le doublé pour Honda malgré une erreur de navigation qui lui coûte probablement la victoire. Andrew Short (Rockstar Energy Husqvarna Team) complète le podium du jour en plaçant sa Husqvarna à la troisième place. Mauvaise journée en revanche pour Sam Sunderland (Red Bull KTM Factory Racing). Le Champion du Monde F.I.M. 2019 a été emmené à l'hôpital pour passer des examens complémentaires suite à une chute au kilomètre 223. Le pilote Australien Toby Price (Red Bull KTM Factory Racing) ne termine que neuvième, à 15'39'' de Joan Barreda (Monster Energy Honda Team), qui en profite pour prendre la tête du classement général devant Andrew Short (Rockstar Energy Husqvarna Team) et Luciano Benavides (Red Bull KTM Factory Racing).

Chez les quads, Ignacio Casale (Drag'on) remporte l'étape devant Alexandre Giroud (Team Giroud) à 12'06''et Kamil Wisniewski (Wisniewski Team) à 26'40''. Le pilote Chilien conforte son avance sur son premier poursuivant, Alexandre Giroud (Team Giroud), désormais à 14'26'' du leader.

Joan Barreda (Monster Energy Honda Team) : "La journée a été bonne. J'ai croisé d'autres concurrents un peu perdus. Je les ai doublés jusqu'à revenir sur les premiers. J'ai rattrapé Quintanilla qui a ralenti un peu à cause de la douleur à sa jambe. Ça a été difficile de le doubler dans la poussière. Nous verrons demain si mes pneus tiennent le coup."

Kevin Benavides (Monster Energy Honda Team) : "C'était une bonne journée. Très rapide avec un peu de navigation. L'étape était très technique, avec des dunes, des pistes tracées dans la montagne et dans des oueds. Tout se passait bien jusqu'à ce que je me perde à 80 kilomètres de l'arrivée. J'ai finalement retrouvé la bonne piste après 5 kilomètres, et j'ai attaqué jusqu'à la fin. Ma moto va bien. J'ai juste changé le filtre et fait un état des lieux rapide."

Andrew Short (Rockstar Energy Husqvarna Factory Racing) : "Avant d'arriver sur le rallye, mon objectif était de rouler doucement hier, d'attaquer un peu aujourd'hui, de gérer demain, et d'attaquer encore mardi. J'ai abimé ma route avant, je dois serrer les rayons demain matin car je n'ai pas eu le temps de le faire aujourd'hui. J'ai regardé le filtre et je pense que le reste de la moto est OK. Les pneus de ma moto n'ont pas l'air mal. Pas superbe, mais pas mal."

Adrien Van Beveren (Yamalube Yamaha Rally Team) : "Je me sens mieux qu'hier, c'est une bonne nouvelle. Mais pas encore en grande forme. J'ai donné le maximum de moi-même comme d'habitude. Le rallye est encore long. J'ai essayé d'économiser mes pneus. À la fin, j'ai fait deux grosses erreurs de navigation dans la poussière d'Andrew. C'était une vraie étape de rallye, très compliquée, très longue. J'ai pris quelques pierres sur ma roue avant. Elle ne tourne plus vraiment rond, mais elle tourne."

Ricky Brabec (Monster Energy Honda Team) : "J'ai essayé de rouler à l'économie, sans trop abimer les pneus ou la moto. Malheureusement, au kilomètre 5, ma tour de navigation a commencé à bouger. J'ai essayé de la serrer mais je ne peux rien faire. Je vais devoir attendre demain. La moto est en bon état. Aujourd'hui, la journée a été longue sur des pistes rapides et larges. La navigation était piégeuse. Les pneus sont pas mal usés. J'ai roulé prudemment pour pouvoir attaquer demain."

Adrien Van Beveren (Yamalube Yamaha Rally Team) : "Je me sens mieux qu'hier, c'est une bonne nouvelle. Mais je ne me sens pas encore en grande forme. J'ai donné le maximum de moi-même comme d'habitude. Le rallye est encore long. J'ai essayé d'économiser mes pneus. À la fin, j'ai fait deux grosses erreurs de navigation dans la poussière d'Andrew. C'était une vraie étape de rallye, très compliquée, très longue. J'ai pris quelques pierres sur ma roue avant. Elle ne tourne plus vraiment rond, mais elle tourne."

Alexandre Giroud (Team Giroud) : "C'était une journée chaude, longue. Ma peur était d'abimer le quad. J'ai vraiment roulé tranquillement. Le but était d'arriver à temps et de préserver les pneus. Je suis satisfait car la machine est arrivée en bon état. Je me suis un peu perdu. Je dois travailler la navigation pour arriver au niveau des meilleurs comme Ignacio. J'ai trois Dakar à mon actif, mais comparé à Casale et Sonik, je suis loin d'avoir leur expérience. Je suis venu ici pour connaitre les points à travailler pour être le plus performant possible."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Maroc