Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

24H TT de France: Saison sans histoire pour Sodicars

Dix-huit ans après sa victoire obtenue en 2000 sur un Buggy de sa construction, Laurent Fouquet s'impose de nouveau en compagnie de Gilles Billaut et Philippe Boutron, avec Vincent Foucart en guest-star comme quatrième pilote. Une 'première' pour ces trois derniers aux 24 Heures Tout-Terrain de France, mais pas une nouveauté cette saison, puisque leur BV4 du Sodicars Racing s'était déjà imposé lors des deux précédentes manches du Championnat de France d'endurance Tout-Terrain.


 
"Nous avons connu une course sans histoire, avec aucun arrêt non prévu. Dix changements de pilotes et cinq passages au refueling au bilan des deux tours d'horloge. L'auto a été fiable, l'homogénéité des équipages a fait le reste. Je suis vraiment très content pour Richard Gonzalez, le patron du Team, qui s'est pris au jeu du Championnat de France d'endurance, et a qui nous sommes fier d'offrir cette victoire", déclara Laurent Fouquet, porte-parole de l'équipage.
 
Indécise jusque dans les derniers tours, la deuxième place est finalement revenue au Caze-Tomawak #21 conduit par Jérémie Warnia, Thomas Privé, Mickaël Caze et Jean-Christophe Brochard. Pourtant, à une heure et demie de l'arrivée, leur buggy à moteur de moto 1400 cm3 s'arrêtait au stand pendant une demi-heure, le remplacement de l'embrayage étant nécessaire. La deuxième marche du podium semblait alors promise au buggy du team Andrade Compétition, mais celui-ci connaissait à son tour un problème mécanique, avec un triangle cassé, et retombait en troisième position.

Premier en catégorie SSV, le Can-Am X3 du Pinch Racing, piloté par Stéphane Chambon,-Jean-Philippe Béziat-Alexandre Combier-Philippe Pinchedez, finit à une remarquable quatrième place au général. "Pourtant, ce fut la course la plus frustrante de ma carrière", estimait le spécialiste de la glisse auto et moto Stéphane Chambon, "car je n'avais pas le droit d'attaquer. Non, je plaisante en fait c'était un plaisir de conduire cet engin très confortable, et avec lequel on peut enchaîner les relais sans soucis". Quant au Can-Am #11 de Guyette-Crévecoeur-Mercier, il finit juste derrière, à la cinquième place et en tête de la catégorie T3.

Enfin, victoire en catégorie T2 du Toyota KDJ 95 #77, avec à son bord Christophe Fay-Franck Lormail-Ruy Santos, qui termine avec quatre tours d'avance sur le deuxième classé en T2, le Range-Rover #56 de Jean-Louis Zanotti-Georges Bellinetti-Gérald Schwaerdele.


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Tout-Terrain